|

mercredi 27 novembre 2019

Tricastin : incident sur le réacteur n°1 en cours de redémarrage après plus de 5 mois de révision

Tuyauterie-centrale-nucleaire_corrosion-fuite.jpgC'est encore loupé! EDF qui entendait faire de la révision décennale du réacteur atomique n°1 du Tricastin - à l'arrêt depuis plus de 5 mois - la vitrine de son professionnalisme l'autorisant à prolonger au delà de 40 années le fonctionnement de l'ensemble de ses 58 réacteurs disséminés en France a merdé, encore une fois. L'eau du circuit primaire chargée de contrôler la réaction en chaîne atomique s'est retrouvée avec un excès de bore menaçant le réacteur. Il aura fallu plus de 10 heures à EDF pour venir à bout de l'incident alors que les règles imposent de remettre en conformité l'installation en 8 heures maximum. Cette double violation des règles générales d’exploitation a menacé toute la région et vient d'être sanctionnée par l'ASN qui n'impose toujours pas l'arrêt définitif de la menace.

Lire la suite...

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

lundi 17 juin 2019

Ces malades qui nous gouvernent : EDF tente d'imposer la prolongation de fonctionnement de ses vieux réacteurs nucléaires 40 et 60 années de plus

portrait-de-vieillard.jpgCes malades qui nous gouvernent. Alors qu'ils ont été conçus pour durer un maximum de 30 ans, EDF veut faire tourner ses 34 branlants réacteurs nucléaires de conception américaine de 900MWe (et les 23 de 1300MWe) non seulement 10 ans de plus mais jusqu'à 60 ans. Avant que ne débute, cette année, les 4èmes visites décénales (VD4) le nucléariste a déjà déposé un dossier de prolongation de 20 ans supplémentaires (VD4+20) pour ces vieilles guimbardes. Démence et magie noire.

Lire la suite...