|

mercredi 1 février 2023

Orano (ex-Areva) le spécialiste nucléaire de la faillite a les yeux plus gros que le ventre

Tricastin_Georges-Besse-II_Areva-Orano_usines-2.jpgLes PDG passent mais le délire criminel demeure. On se croirait revenu au temps des investissements foireux de l'époque Lauvergeon. Orano (ex-Areva) veut investir entre 1,5 et 1,7 milliard d’euros dans une nouvelle installation pour fournir en uranium enrichi... principalement les USA en lieu et place du Russe Rosatom. Un pari plus qu'audacieux misant sur la guerre militaire et économique contre la République de Russie pour une installation délirante, dangereuse, polluante et contaminante qui ne serait opérationnelle au mieux qu'en 2030 et implantée en pleine zone sismique et inondable. Orano poursuivra toutefois son business avec la Russie qui lui enrichi une partie de ses déchets radioactifs en uranium de retraitement. URT que le nucléariste souhaite imposer dans tous les vieux réacteurs délabrés EDF de l'hexagone.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 29 décembre 2022

Alerte Tricastin : la Fleur du mal, un nouveau parc d’entreposage de déchets radioactifs

site-atomique-du-Tricatin_Drome-Vaucluse_canal-Di=onzere-Mondragon.jpgLa mise en service annoncée d'une nouvelle installation nucléaire de base va avoir lieur sur le site atomique du Tricastin: Fleur, destinée à stocker un des trop-pleins mortels radioactifs national d’Orano et d’EDF. Tout ce qui est dégueulasse porte un joli nom. Des tonnes de CO2, de transports dangereux, de consommation exorbitante d'eau en perspective pour la construction; puis quatre bâtiments métalliques de 11 m de haut abriteront chacun jusqu’à 14 080 fûts d’uranium de retraitement (URT). Déjà la plateforme d’Orano/Areva comporte huit installations nucléaires de base,  deux usines Seveso seuil haut et une installation nucléaire de base secrète militaire lié au CEA et à la bombe. Auquel viennent s'ajouter sur 650 hectares les installations nucléaires de EDF dont les quatre délabrés réacteurs atomiques. Aucun risque, selon l’Autorité de sûreté nucléaire, qui n’a pas son pareil pour noyer le poisson avec son charabia technique. Un article de "Charlie Hebdo"

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 25 avril 2022

Orano condamnée, encore une fois, pour mensonge publicitaire

2018-01-23_Areva-Orano.jpgDéjà condamné pour des faits similaires en 2020, le géant industriel français Orano (ex-Areva) fait l'objet d'une deuxième condamnation ce 19 avril 2022 pour sa campagne de recrutement de jeunes  « Surprenez-vous, rejoignez-nous » diffusée en novembre 2021. En cause, sa publicité sur le prétendu « recyclage » des déchets radioactifs, jugée d'être « de nature à induire en erreur le public ». Ce nouveau jugement écorne le mythe de la France et du lobby nucléaire « championne du recyclage ».  La pseudo-filière « propre et vertueuse » est une nouvelle manipulation de la jeunesse et de la population.

Lire la suite...

Partagez ! Partage