dechets-nucleaires_01.jpgAttention danger : en catimini et en multipliant les dossiers administratifs de demandes de modifications de ses installations, Areva tente de créer en douce une nouvelle installation nucléaire de base (INB) pourtant soumise à autorisation ministérielle. De faire aussi potentiellement du Tricastin un nouveau lieu de stockage, de traitement et de conditionnement des déchets nucléaires. Pourquoi pas de toute la France ? Et le nucléariste tente d'imposer comme normalité la production, en grande quantité, de nouveaux déchets mortels  par ses opérations discutables de démantèlement de ses sites radioactifs.