Mot-clé - Siemens

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

Lundi 26 mai 2014

Les déboires techniques et financiers du nucléaire français continuent avec la perte de l'autre projet finlandais de Loviisa

FINLANDLe groupe finlandais d'énergie Fortum vient d’annoncer avoir rompu un contrat avec Areva pour la modernisation de la centrale nucléaire de Loviisa et avoir fait affaire avec le britannique Rolls Royce. Un nouveau déboire pour le "fleuron" tricolore de la destruction atomique. Le consortium Areva-Siemens, engagé par ailleurs en Finlande dans la construction d'un hypothétique réacteur EPR, et l'électricien finlandais TVO, s'affrontent devant le tribunal arbitral de la Chambre de commerce internationale à Paris s'accusant mutuellement d'être responsables des retard successifs de l'EPR. Pour la rupture de Loviisa le suspense judiciaire demeure...

Lire la suite...