2011-010-31_Fukushima-Explosion.jpgAlors que les français étaient appelés à guerroyer sur l'échiquier des jeux politiciens pour départager 2 candidats pro-nucléaires, un événement majeur mondial se produisait au Japon : pour la première fois au monde, le samedi 5 mai 2012, un pays mettait à l'arrêt son dernier réacteur nucléaire encore en activité sur 54 installés, soit presque autant qu'en France. Jour de fête et lueur d'espoir dans un contexte de drame humain, sanitaire et écologique... Faudra-t-il que la France connaisse la même terreur pour devenir enfin raisonnable et mettre un terme au fanatisme nucléocratique.