|

jeudi 25 mars 2021

Nucléaire et radioactivité : le mensonge d'Etat de De Gaulle à Macron. Une enquête d'investigation implacable, des documents militaires accablants.

Partagez ! Partage

secret-defense_tir-engelade_Polynesie.pngLe média d’investigation indépendant "Disclose" et "Interprt" en collaboration avec le programme Science & Global Security de l’université de Princeton, ont enquêté pendant deux ans sur les conséquences des essais nucléaires atmosphériques en Polynésie française. Documents militaires déclassifiés, calculs scientifiques et reconstitution 3D à l’appui, l'enquête démontre pour la première fois l’ampleur des retombées radioactives qui ont frappé les archipels du Pacifique et les mensonges de l’Etat sur la contamination des populations civiles et militaires. Leucémie, lymphome, cancer de la thyroïde, du poumon, du sein, de l’estomac… En Polynésie, l’héritage des essais nucléaires français est inscrit dans la chair et dans le sang des habitants. Face à ces révélations, l'Etat et le Commissariat à l’énergie atomique s'entêtent dans leur criminels mensonges.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 18 février 2012

Le scandale et les retombées destructrices des essais nucléaires français dans le Sahara continuent

Partagez ! Partage

Sahara_Algerie_essai-nucleaire-francais.jpgCinquante ans après l’expérimentation des essais nucléaires français dans le Sahara, de 1960 à 1968, la région porte toujours de sérieuses séquelles sanitaires et écologiques dans l’indifférence des responsables français et algériens. 1er mai 1962 : le tir «Béryl», quatre fois Hiroshima, fait trembler In Ekker. 30 000 victimes continuent, cinquante après, de souffrir des retombées de l'exposition à la radioactivité, les régions irradiées d'être abandonnées à leur sinistre sort, les morts d'être voués à la loi du silence de la destruction atomique. Un drame que ni l’Algérie ni la France ne semblent vouloir affronter. Reportage du journal algérien El Watan.

Lire la suite...

Partagez ! Partage