Atelier-de-technologie-du-plutonium-ATPu1_CEA_Areva_Cadarache.jpg1 année avant de confirmer la contamination ! Ce n'est que le 4 juillet 2016 que le CEA a confirmé* officiellement la contamination d'un travailleur. Pourtant dès le le 28 avril 2015 un contrôle médical révélait des suspicions de contamination radioactive interne d'un ouvrier sur le chantier de démantèlement de l'Atelier de Putonium (ATPu) du site du Commissariat à l'Energie atomique de Cadarache. Personne n'en avait rien su hormis les initiés. Un second contrôle médical effectué le 23 juin 2015 le confirmait pourtant. Le salarié d'Areva a bien inhalé les substances mortelles lors de la réfection d’un sas séparant deux zones de travail.  Les incidents nucléaires se suivent et se diversifient... jusqu'au jour ou