NuScale-Nuclear-Reactor-3.pngLes fanatiques politiciens de la destruction atomique, les gouvernements abrutis aux ordres de la technocratie nucléariste et des castes techno-économiques issus de Polytechnique et de l'Ecole des mines, défendent bec et ongles leur monstruosité. Sortis dernièrement du chapeau du magicien manipulateur Macron : les SMR (en anglais siou plait "Small Modular Reactor"),  soit-disant petits réacteurs nucléaires, qui distilleront un peu plus  de radioactivité mortelle sur l'ensemble du territoire français et au-delà. Avec la bénédiction souhaitée de l'Europe et leur financement comme "énergie verte". La filière nucléaire française étant en faillite et renflouée régulièrement par les contribuables, les fanatiques espèrent relancer à l'international, pour se redorer le blason et les caisses, un hypothétique marché de la mort en kit.