mercredi 15 août 2018

Ukraine : un des 15 réacteurs nucléaires passe aux mains des USA pour son "combustible". Areva-Orano est dans le coup !

ukraine-usa.jpgL'Ukraine nucléarisée se livre aux Etats-Unis. Le réacteur numéro 3 de la centrale de Ioujnooukraïnsk dans le sud de l'Ukraine, fonctionne désormais uniquement avec des produits de fission atomique livrés par l'américain Westinghouse... filiale en faillite du japonais Toshiba. Le français Areva-Orano est partie-prenante de l'opération !

Lire la suite...

jeudi 9 août 2018

Aveu officiel : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas, c'est un leurre produit par l'industrie de l'atome

2018-07-28_rapport-hctisn_Cycle du combustible.jpgDans un document récent de présentation du « Cycle du combustible » français en 2018 le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire fait un aveu de taille : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas vraiment et les piscines d'entreposage frisent la saturation. Moins de 1% des déchets des centrales atomiques est "recyclé", et en un produit de fission encore plus dangereux et hautement radioactif que l'uranium. La terminologie utilisée par l'industrie nucléaire -notamment Areva-Orano - induit la population en erreur.

Lire la suite...

vendredi 20 juillet 2018

80% du parc nucléaire français vérolé : EDF avoue 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 réacteurs.

areva-EDF-Framatome_Creusot-forge.pngDepuis plus d'un an le scandale des falsifications de pièces et de dossiers au sein de Creusot-Forge d'Areva n'en finit pas de rebondir malgré les tentatives désespérées de la nucléocratie d'étouffer l'affaire. EDF, dont les réacteurs nucléaires fonctionnent avec ces pièces défectueuses, menace tout le pays et l'Europe entière. L'électricien atomiste avoue à présent avoir comptabilisé pas moins de 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 des 58 réacteurs nucléaires contrôlés à ce jour. En début d'année il annonçait déjà 1.063 anomalies et 233 non-conformités sur 23 réacteurs. Et l'ASN ne met toujours pas à l'arrêt immédiat et définitif ces tueurs en série.

Lire la suite...

Dimanche 15 juillet 2018

Décret Présidentiel scélérat : des déchets radioactifs de plutonium et d'uranium d'Australie vont venir et être stockés sur le sol français pour plus de 20 ans

reacteur-nucleaire-Opal_Lucas-Heights_Australie.jpgUn décret signé le 6 juillet, en catimini, par Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian et l'ambassadeur de France en Australie vient d'autoriser l'importation en France de près de 4 tonnes de déchets radioactifs de plutonium et d'uranium australiens. Areva en fera du business en accointance avec la Australian Nuclear Science and Technology Organisation qui exploite à Lucas Heights un réacteur de recherche répondant au doux nom d' "Opal". En devenant propriétaire en titre de cette merde, Areva devenu Orano pour masquer sa faillite financière, impose au globe et aux français une nouvelle menace de transports mortels maritimes et terrestres, et quelques autres saloperies.

Lire la suite...

vendredi 13 juillet 2018

Inventaire de l'Andra : la pagnolade des experts pour rouler la population dans la farine radioactive

2011-06-27_centrale-nucleaire_cattenom.jpgTous les 3 ans, l'Agence gouvernementale des déchets radioactifs (Andra), dite indépendante du lobby atomiste, publie un inventaire de ce que la France génère comme ordures radioactives. Pour sa consommation électrique nucléaire et la bombe atomique les français, vous, ont ainsi généré en 2016 plus 10 500 tonnes de déchets radioactifs mortels soit 28 330 m3 d'ordures radioactives chaque année. Et depuis 1959 : plus de 1 540 000 m3 de déchets, mortels pour des milliers d'années et dont nul ne sait quoi faire. Si on continu ce sera pas loin de 3 millions de m3. Chacun-e peu connaître les déchets radioactif produits et stockés par loin de son lieu de vie, de travail ou de villégiature. Revue du massacre...

Lire la suite...

vendredi 6 juillet 2018

Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire : pipeautage, cartes biaisées et incohérences afin de maintenir l'Ordre atomique

2018-06-28_rapport-parlementaire-nucleaire_securite-surete.pngLa montagne accouche d'une souris, mieux elle entérine la poursuite du nucléaire et permet aux élu-es de se donner bonne conscience. Sur le dos de la santé et de la vie de la population, en entérinant la contamination durable de la planète et la production de déchets mortels refilés aux générations futures. La « Commission », composée à 90% de macronistes et d'élu-es liés au nucléaire, réinvente les Shadock. Voici une analyse-critique du « rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire ».

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2018

Simulacre d'exercice de sûreté nucléaire à Marcoule les 5 et 6 juin

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgUn exercice de sûreté nucléaire est engagé sur le site de Marcoule sur deux jours, les 5 et 6 juin. Officiellement, Il s’agit de mettre en œuvre un test de fonctionnement et d’organisation des différents organismes impliqués dans la gestion « d'une situation d'urgence radiologique » impliquant l'installation Atalante touchée par un « événement fictif » et la société voisine, Melox. La journée du mardi 5 juin sera mise en action “la circulation de l'information qui ne devra pas laisser les réseaux sociaux prendre la main” *.

Lire la suite...

Lundi 30 avril 2018

Eurostat épingle les 4 milliards 800 millions de fonds publics apportés par l'Etat à Areva-Orano pour masquer sa faillite

eurostat.jpgEurostat, l'office des statistiques de l'Union européenne, estime que les milliards d'euros injectés par l'Etat français dans Areva-Orano pour sauver l'atomiste et reporter la charge de la faillite sur le dos des contribuables auraient dû être comptabilisés dans le déficit public 2017 de la France. Et non pas déguisés et masqués sous d'autres habits.

Lire la suite...

vendredi 23 mars 2018

Le Mistral ça déchire le nucléaire

Site nucléaire du Tricastin : Un bâtiment de la nouvelle usine COMURHEX 2 d’ORANO (ex.AREA) a eu tout un pan de plusieurs centaines de mètres carrées bardage métallique de sa façade arraché à 2 heures du matin ce  21 Mars 2018 par le mistral avec des poinTout nouveau tout beau et déjà en lambeaux ! Le mistral vient de faire voler en éclats le revêtement d'un des bâtiments de la nouvelle usine Orano (ex-Areva) de conversion de l'uranium du Tricastin. Comurhex II déjà dans le sillage délabré de la vieille Comurhex I âgée de 55 ans ? Flippant...

Lire la suite...

jeudi 25 janvier 2018

Tambouille nucléocrate, ravalement de façade, mascarades, tapis vert et bonneteau

philippe-knoche-ceo-of-orano_la-defense_Areva.jpgAprès le grand bon en arrière de 60 ans opéré par EDF en nommant l'ex-filiale d'Areva tombée dans son escarcelle (spécialisée en pièces et construction de centrales atomiques) "Framatome", c'est à présent Areva NC qui se surpasse dans les envolées lyriques et poudre de perlimpinpin. Après avoir affublé cette filiale d'extraction du minerai d'uranium et de transformation en produits de fission nucléaire du nom provisoire de "New Areva" pour cause de quasi-faillite, les têtes d’œuf viennent d'accoucher du nom définitif de leur (déjà vieille) progéniture. Ce sera "Orano". Dépecer et faire du neuf avec du vieux est tout un art. Areva SA demeurera quant à elle toujours en survie pour gérer les "pertes" et autres avatars financiers enfantés par les experts nucléocrates.

Lire la suite...