socatri-plan-Tricastin.gifLe pouvoir durci depuis des mois et des années la répression contre toute forme de contestation de son hégémonie sur le peuple et la population. Arrestations arbitraires, contrôles d'identité récurrents, menaces de mise en garde à vue, restriction des droits fondamentaux et libertés individuelles et des droits collectifs, mises sous écoutes téléphoniques et internet, procès : le système, à bout de souffle, se fait de plus en plus violent. Ce samedi 26 septembre, les gendarmes ont empêché la tenue d'un rassemblement au Tricastin dans le cadre de l'appel national "Notre maison brûle et nous ne regardons plus ailleurs" initié à l'occasion du sinistre anniversaire de la catastrophe de "Lubrizol".