Il y a 66 ans la terreur nucléaire militaire frappait à 2 reprises le Japon, les villes d'Hiroshima (140 000 morts) et Nagashaki (75 000 morts). A l'heure ou les crimes du nucléaire civil frappent Fukushima et menacent l'ensemble de la planète, les survivants de la Bombe A , commémorent les bombardements. Les hibakusha affirment leur refus de la guerre et exigent l’abolition des armes nucléaires, et désormais aussi la fin du nucléaire civil.