Dimanche 20 août 2017

Procès-bâillon d'Areva contre la liberté d'expression : "Nous ferons du 12 septembre une dénonciation publique du crime nucléaire". Nous publions les pièces à charge

Close-up of a dead person's feetFace au pot de fer et à la vindicte des tenants de la destruction atomique, l'individu et le collectif citoyen n'ont d'autres armes que la parole jointe à l'acte. D'un côté, les suprémacistes : la violence de la domination institutionnelle et de la prédation économique, environnementale, sur le vivant; et de l'autre : des individus divers et variés en état de légitime défense, en Résistance. Ce procès en diffamation, procès-bâillon intenté par Areva contre la CAN-SE et notre compagnon Jean, est à l'image du totalitarisme rampant qui gangrène la société. Nous publions donc, afin que chacun-e sache et puisse agir, nos propres armes : celles de la connaissance et de la conscience. Voici les pièces à conviction du crime nucléaire et de l'implication d'une entreprise qui ne veut pas être nommée.

Lire la suite...

mercredi 2 novembre 2016

Catastrophes nucléaires de Fukushima : près de 880 tonnes de corium extrêmement radioactifs dans les réacteurs 1, 2 et 3 ?

JAPAN-QUAKE-DISASTER-ANNIVERSARYSelon une étude récente de "International Research Institute for Nuclear Decommissioning" les coriums des réacteurs atomiques explosés de Fukushima-Daïchi sont de 2,5 à 4 fois plus massiques que les produits de fission initiaux mortels. De faux certificats de formation des travailleurs ont été également mis à jour, le coût financier du démantèlement est revu à la hausse : 57 milliards d'euros ont déjà été dépensés, la durée prévisionnelle du démantèlement dépasse 2 générations, le nombre de malades et les morts augmentent.

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2016

Incroyable ! la fabrication de "combustible" nucléaire MOX au plutonium va reprendre pour le Japon

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgOn ne peut qu'être consterné par cette nouvelle insensée. Alors qu'Areva avait déjà fourni du combustible MOX élaboré à Marcoule (usine Melox dans le Gard), au réacteur N°3 de Fukushima qui a fondu et explosé en dispersant du plutonium dans un large rayon, nos marchands de produits mortifères récidivent pour un pays déjà tellement éprouvé par les bombes atomiques et la catastrophe de Fukushima qui continue à cracher ses poisons invisibles.

Lire la suite...

jeudi 3 septembre 2015

Japon : un stock de plutonium suffisant pour la bombe atomique. Le double-jeu des USA et de... Areva

japon-drapeau-japon-1-img.jpgLe Japon a accumulé suffisamment de plutonium grâce à ses centrales nucléaires (avant leur arrêt post-Fukushima) pour fabriquer des bombes atomiques. Le gouvernement nippon à fait voter d'ailleurs en ce sens le 20 juin 2012 un amendement à la "Loi fondamentale sur l’énergie atomique" qui lui ouvre potentiellement la voie vers l'arme nucléaire. La "communauté internationale" s'en inquiète alors que certains - dont les USA et Areva/CEA - lorgnent avec envie sur la valeur marchande et géo-stratégique de ce stock...

Lire la suite...

jeudi 30 juillet 2015

Fukushima : opération à haut risque sur le réacteur chargé avec le mélange plutonium-uranium "Mox" d'Areva

reactor3melted.gifDans les jours qui viennent, la compagnie Tepco va tenter de retirer du réacteur n°3, le plus endommagé par la triple catastrophe nucléaire de mars 2011, l'engin de plus de 20 tonnes qui sert à déplacer les produits de fission radioactive. Opération à haut risque, du fait du Mox, le diabolique mélange de fission d'Areva qui gorge ce réacteur comme ceux de 900Mw en France.  Risque immense tant pour la région et le monde que pour ceux qui seront au plus proche de la zone ultra radioactive que seuls des robots pourront approcher pour quelques minutes.

Lire la suite...

vendredi 2 mai 2014

Marche antinucléaire : 8ème jour : Le centre nucléaire de Marcoule et le siège d’Areva de Bagnols/Cèze en ligne de mire

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Avignon_Roquemaure_Bagnols_Marcoule_029.JPGDéjà 4 départements traversés depuis le début de la marche : Alpes de Haute-Provence, Var, Bouches-du-Rhône, Vaucluse. A l’assaut du cinquième. La venue de nouveaux citoyens depuis hier et au petit-matin donne un souffle nouveau à la marche pour la vie. Marcoule avec l'imbécilité "Astrid" et le terrifiant "Mox" est en vue...

Lire la suite...

Dimanche 6 octobre 2013

Déchets Haute Activité - Vie Longue (HA-VL) : on nous ment / Réponse au président du Visiatome de Marcoule, directeur de recherche au CEA, Etienne Vernaz (suite)

accident_nucleaire_montage_3.jpgDans un travail approfondi de recherche et d'investigation pour faire toute la lumière sur les allégations du lobby nucléaire en matière de déchets radioactifs de haute toxicité produits par les installations nucléaires et leur pseudo-maîtrise d'enfouissement par les techno-nucléocrates, M. Gilbert Tallent a déniché de nombreux aveux de manipulations scientifiques et quelques perles à faire froid dans le dos. En un mot : on vous ment ! Les chiffres-clefs, les réponses des organismes officiels, les contradictions techniques et scientifiques.

Lire la suite...

mercredi 21 août 2013

La catastrophe nucléaire continue : encore un incident grave de niveau 3 à Fukushima

2013-07-07_japon-radioactivite-fukushima-tokyo.jpg300 tonnes d'eau radioactive se sont répandues en flaques et dans le sol du site de la centrale nucléaire japonaise en perdition de Fukushima. L'extension de la contamination est inévitable. Alors que l'Autorité de régulation nucléaire avait qualifié de simple "anomalie" et situé cet incident nucléaire au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES, de 0 à 7), elle vient de le requalifié d'"incident grave" situé au "niveau 3" de l'échelle INES. La radioactivité mesurée à environ 50 cm au-dessus de ces flaques est d'environ 100 millisieverts par heure soit la dose maximale imposée sur cinq ans au Japon pour les travailleurs du secteur nucléaire. Ces fuites radioactives atteignent un niveau monstrueux de 20 000 à 40 000 milliards de becquerels depuis le mois de mai 2011. Aucun gouvernement occidental ne bouge, les instances internationales ne s'impliquent toujours pas alors que la catastrophe nucléaire est devenue une catastrophe mondiale.

Lire la suite...

mardi 12 juin 2012

Interpellation du conseil général du Gard pour l'arrêt de la filière plutonium

2011-12-19_Melox.JPGJeudi 14 juin à 9 heures, plusieurs groupes, associations, syndicats, partis, etc. vont, à l'appel du Collectif Cévennes Garrigues Stop au Nucléaire, interpeller le conseil général du Gard pour exiger l'arrêt de la filière plutonium, l'abandon du projet Astrid, réacteur de 4ème génération fonctionnant au plutonium, et à transformer le centre de Marcoule en pôle d'excellence (démantèlement, renouvelable, etc.) très créateur d'emploi.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2011

La France restera-t-elle la dernière à produire le criminel Mox à Marcoule ?

Les autorités britanniques viennent de décider, après la Belgique, de fermer l'usine de fabrication de Mox de Sellafield (nord-ouest), ce terrifiant combustible nucléaire fabriqué à partir de plutonium (environ 7 % ) et d'uranium prétendu "appauvri" (93 %) dont la catastrophe de Fukushima révèle avec horreur le crime pour des milliers d'années de contamination des humains et des territoires. Le MOX est 5 à 7 fois plus radioactif et radiotoxique que le combustible nucléaire "classique" à base d'uranium enrichi. Il augmente considérablement le risque de prolifération nucléaire que l'occident encourage en sous-main. Marcoule, dans le Gard, restera-t-il le dernier site au monde à fabriquer ce que tous les autres ne veulent plus faire?

Lire la suite...

mardi 26 juillet 2011

Nouveau témoignage de Fukushima : mépris et fuite des irresponsables gouvernementaux et nucléocrates

Française, elle vit à Tokyo, depuis près d'un an, et la gestion de la catastrophe nucléaire par le gouvernement japonais la révolte. Mais, comme la majorité des Japonais qu'elle connait, elle ne dis rien "parce que ça fait trop peur de penser à ça tous les jours. C'est plus simple quand on ne sait pas". Cependant, un soir "j'ai vu cette vidéo. Je suis écœurée, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase". Il s'agit d'une réunion entre des habitants de Fukushima et un envoyé du gouvernement japonais, qui a eu lieu le 19 juillet. Plus de quatre mois après le séisme de magnitude 9 et l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, la situation n'est pas maîtrisée, et elle apparaît même bien pire que prévu (certains experts l'annoncent pire que Tchernobyl), alors le représentant gouvernemental fuit...

Lire la suite...

mardi 28 juin 2011

Marcoule : Incident nucléaire à Mélox sur la chaine de combustible Mox (celui de Fukushima)

Nouvel incident nucléaire dans l’unité Melox de Marcoule ce mardi 28 juin 2011. Haut lieu de la bombe atomique, le site produit depuis quelques années un combustible redoutable, le Mox, mélange d’uranium et de plutonium, celui qui alimente les réacteurs de Fukushima au Japon.

Lire la suite...

Marcoule : Incident nucléaire à Mélox sur la chaine de combustible Mox (celui de Fukushima)

Nouvel incident nucléaire dans l'unité Melox de Marcoule ce mardi 28 juin 2011. Haut lieu de la bombe atomique, le site produit depuis quelques années un combustible redoutable, le Mox, mélange d'uranium et de plutonium, celui qui alimente les réacteurs de Fukushima au Japon.

Lire la suite...

mardi 2 mars 2010

Cadarache : en savoir plus

Le centre de Cadarache a été créé par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) le 26 octobre 1959 principalement pour étudier une nouvelle filière de réacteur : les réacteurs à neutrons rapides (RNR). Le premier prototype de ce type de réacteur (Rapsodie) y a été construit. le suivant Phenix a été construit sur le site de Marcoule et exploité jusqu'en 2008. 

Lire la suite...