Mot-clé - Mitsubishi

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

mardi 4 septembre 2012

Le projet du réacteur nucléaire Atmea a du plomb dans l'aile. Zizanie et coup fourré sur fond d'obscurantisme scientiste.

Atmea-Lauvergeon-Areva_Mitsubishi.jpgAtmea, c'est le projet qui sème la zizanie au sein du lobby nucléaire français. Même Areva, qui l'a conçu avec l'industriel japonais Mitsubishi, refuse d'évoquer le sujet. C'est un nouveau réacteur (sur le papier) dont personne ne veut parler. Comme si ce dernier rejeton du dépassé nucléaire, baptisé Atmea, était de condition honteuse. Une illustration de l'entêtement de quelques fanatiques nucléopathes incapables de tourner la page de leurs chimères et prêts à s'engouffrer dans une discorde pathétique sur le dos des populations et de la planète au nom de l'obscurantisme scientiste de la destruction atomique.

Lire la suite...