Dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

Lundi 7 mai 2012

Le Japon ferme en 14 mois à peine son 54ème et dernier réacteur nucléaire !

2011-010-31_Fukushima-Explosion.jpgAlors que les français étaient appelés à guerroyer sur l'échiquier des jeux politiciens pour départager 2 candidats pro-nucléaires, un événement majeur mondial se produisait au Japon : pour la première fois au monde, le samedi 5 mai 2012, un pays mettait à l'arrêt son dernier réacteur nucléaire encore en activité sur 54 installés, soit presque autant qu'en France. Jour de fête et lueur d'espoir dans un contexte de drame humain, sanitaire et écologique... Faudra-t-il que la France connaisse la même terreur pour devenir enfin raisonnable et mettre un terme au fanatisme nucléocratique.

Lire la suite...