|

Mot-clé - Jean-Bernard Levy

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 13 février 2020

Mégalomanie et lubie de 4 élu-es de la Drôme : ils veulent deux réacteurs atomiques EPR sur le site du Tricastin !

2020-02_Tricastin_JM-Catelinois_Mouton_Lavergne_Gallu_Levy-PDG-EDF.jpg4 élu-es de la Drôme viennent de s'arroger le droit de décider à la place de la population et réclament, en accord avec le Pdg d'EDF, l'implantation de deux réacteurs  EPR sur le site du Tricastin ! La démence et le fanatisme l'emportent sur la démocratie. Et leur pronucléarisme du siècle passé jette aux orties la sécurité et la santé de la population et du territoire.  Huit associations de Drôme et Vaucluse dénoncent et présentent une autre perspective qui prend en compte la sécurité, la santé, l'avenir des salariés et celui de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juillet 2019

Tricastin : incident sur le réacteur nucléaire n°2 et contamination d'un salarié sous-traité

Canal du Rhône Prélèvements Centrale nucléaire du Tricastin réacteur nr4 incendie moteur pompe refroidissement circuit secondaire4 jours que le réacteur n°2 d'EDF au Tricastin a été arrêté en urgence. 4 jours alors que le 14 juillet, EDF annonçait relancer sa machine infernale rapidement en 24 heures chrono. Mais depuis, de report en report, le nucléariste a été contraint de révéler qu'un travailleur "cordiste" sous-traité a été contaminé lors d'une manipulation de matériel. Mais  que s'est-il donc passé réellement dans le bâtiment auxiliaire nucléaire commun aux réacteurs 1 et 2 alors que le Pdg, Jean-Bernard Levy, venait encourager ses troupes pour le prolongement des réacteurs atomiques au-delà de 40 ans ? A-t-on frôlé ou sommes-nous est en train de subir un accident nucléaire?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 15 mai 2018

EDF : le roi de l'intox, des vessies pour des lanternes

EDF-RESULTS/L’Assemblée générale d’EDF de ce 15 mai 2018 est un florilège d'intoxications et de mensonges, histoire de tenter de faire prendre des vessies pour des lanternes; au petit peuple comme aux investisseurs. Alors que l'entreprise accumule une dette brute de 67 milliards d’euros et un "free cash flow" négatif pour la 11ème année consécutive, que le fiasco technique et financier de son projet EPR plombe internationalement sa crédibilité, que l'entreprise a été éjectée du CAC40 et vu ses actions chuter au plus bas, son PDG en poste actuellement, le polytechnicien Bernard Lévy, promet "transition énergétique, investissements faramineux, prolongation des vieilles casseroles atomiques, développement à l'international". Délires. Un bis-repetita à la sauce Areva-Orano.

Lire la suite...

Partagez ! Partage