JAPAN/Rares sont les employés de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi à oser parler de leur mission à haut risque. Un volontaire a accepté de témoigner. Un kamikaze de la mort atomique "fier" d’aider son pays contre le crime nucléaire. 20 000 personnes sont déjà intervenus sur le site : des cobayes utilisés par l'industrie pour extrapoler à la population toute entière. Au moment ou dans le monde entier se commémore le 26ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et le million de morts qu'elle a, à ce jour, déjà engendré.