|

Mot-clé - Greenpeace

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 13 juillet 2019

La Ligue des Droits de l'Homme dénonce la tentative d'Areva-Orano d'interdire les activités de Greenpeace

logo-LDH.pngAreva-Orano, contrôlé par l'Etat, poursuit ses atteintes à la liberté d'expression et aux actions citoyennes. Après le procès perdu contre la Coordination antinucléaire du sud-est et qui a duré près de quatre années et pourri la vie de dizaines de personnes, le nucléariste s'en prend à l'organisation Greenpeace qu'il assigne en justice pour lui interdire d'approcher à moins de 100 mètres des convois de transport des déchets nucléaires avec une astreinte de 75 000 euros par infraction et par personne liée ou se réclamant de l'association. Si le tribunal suit l'exigence de Areva, c'est à une interdiction générale dans le temps et politique qui frapperait l'organisation. Une première depuis la période pétainiste.

Lire la suite...

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

samedi 19 mai 2018

Procès d'EDF contre Greenpeace : 200 antinucléaires en soutien aux militants poursuivis en justice

2018-05-17_proces-antinucleaires-Greenpeace_TGI-Privas_pancarte_relaxe_2.jpgLes centrales nucléaires menacent en permanence le pays. Pour avoir fait la démonstration de leur faiblesse en terme aussi de sécurité en pénétrant dans l'enceinte du site nucléaire de Cruas (Ardèche) 22 activistes de Greenpeace sont la cible de la vindicte d'EDF. La Direction de l'entreprise nucléocrate veut faire un exemple et réclame pas moins de 1,2 million d'euros au titre d'un préjudice moral et matériel. Le procureur voulant frapper les militants, au nom du peuple français, de peine d'emprisonnement. Le soutien aux lanceurs d'alerte contrecarre les plans des dominants.

Lire la suite...

lundi 15 juillet 2013

Action de Greenpeace au Tricastin . le CAN84 : "arrêt immédiat et inconditionnel de tous les sites nucléaires de France dont la poubelle nucléaire EDF du Tricastin"

2013-06-19_Stop-Tricastin_Areva_CAN84_SDN_Greenpeace_blocage_transport-nucleaire_14.JPGLe Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) soutien l’action des activistes de Greenpeace qui se déroule depuis ce matin sur le site nucléaire du Tricastin. Face au crime sanitaire nucléaire quotidien, plus de 8000 vauclusien-nes ont signé à ce jour une pétition exigeant l’arrêt immédiat et inconditionnel de tous les sites nucléaires de France dont la poubelle nucléaire EDF du Tricastin. Il faut arrêter le bras des nucléocrates, mettre hors d’état de nuire les fanatiques de la destruction atomique.

Lire la suite...

mardi 6 novembre 2012

Incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse (Ardèche)

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgUn dégagement impromptu de vapeur potentiellement radioactive a eu lieu, ce mardi 6 novembre 2012 au matin,  dans un local de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) située à 35 km au nord du site nucléaire du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Vingt-sept salariés d’EDF et d’entreprises sous-traitantes ont dû être évacués de toute urgence.

Lire la suite...