|

dimanche 4 février 2018

Portrait d’un chantre institutionnel de l’atome, le manipulateur Jean Jouzel ou l’éclatante médiocrité d’un « expert » adulé des médias.

2 degresCertains « scientifiques » envahissent les plateaux des médias. Jean Jouzel est de ceux-là. Expert, climatologue, surdiplômé, sur-récompensé, il est invité partout. Il a mené toute sa carrière, y compris sa thèse de Doctorat, au sein du ... CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique). Le 25 décembre 2017 dernier, jour de Noël, il était invité à l’excellente émission de France Inter « Le téléphone sonne ». Ce billet raconte sa "magnifique" prestation.

Lire la suite...

jeudi 7 janvier 2016

Le réchauffement climatique anthropique : un mensonge qui arrange !

Le mauvais climatLa COP21 qui s'est tenue à Paris en décembre 2015, pour accoucher d'une broutille, a remis la question du climat sur le devant de la scène politico-médiatique et m'a donné envie de faire le point sur ce sujet controversé. Le dernier « résumé pour les décideurs » de 2014 publié par le GIEC, agence de l'ONU, a servi de base de travail lors de cette grande foire internationale.

Lire la suite...

lundi 9 janvier 2012

«Sciento-cratie» ou «Techno-archie» Sommes-nous totalement manipulés par la «technoscience» ?

geranium enrichiPourquoi le climat ?

En document joint à ce billet, (ici : article climat ) une contribution personnelle, sur le mode «vulgarisation», de l’état actuel des connaissances sur les sciences du climat.
Pourquoi ce sujet ? Pourquoi sur un site de coordination de mouvements anti-nucléaires ?
Quelques mauvaises langues pourraient penser que, comme le « nucléaire » a la réputation (d’ailleurs très surfaite) d’être peu émetteur de gaz à effet de serre, mettre en accusation l’origine anthropique des variations climatiques par le CO2 pourrait enlever au nucléaire son seul atout. Et il est vrai que la menace mortelle que fait peser sur nous cette funeste industrie y perdrait son seul, et très mauvais, soutien.
Or, pas de chance pour cet argumentaire fallacieux, les « climato-sceptiques » les plus médiatiques dans notre beau pays, à savoir Courtillot et Allègre, sont des pro-nucléaires quasi viscéraux. Du fait de leur scepticisme, ils prônent, et l’utilisation du nucléaire, et l’utilisation de ressources fossiles au prétexte de développement.

Lire la suite...