.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 23 avril 2017

Nucléaire : une maladie d’État

nucleaire_medicaments.jpgLes formes multiples que revêt la transmission intergénérationnelle de cette maladie d’État qu’est le nucléaire, ne semblent pas émouvoir. Au contraire. "Le nucléaire est un choix français et un choix d’avenir. C’est le rêve prométhéen !", selon Emmanuel Macron, rejoint par Corinne Lepage. S'agit-il d'un rêve prométhéen ou d'un cauchemar ? Le responsable scientifique du Laboratoire international associé « Protection humaine et réponse au désastre » de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS et chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, Thierry Ribault livre son éclairage.

Lire la suite...

samedi 11 mars 2017

Catastrophe atomique de Fukushima : Avignon n'oublie pas

2017-03-11_Fukushima-Avignon_CAN84_01.jpg11 mars 2011-11 mars 2017 : Six ans après le quadruple accident nucléaire de Fukushima-Daïchi, la catastrophe atomique est toujours en cours et poursuit ses ravages sanitaires et environnementaux. Le CAN84 a mené auprès de la population à Avignon une action contre l'oubli et l'omerta et a organisé une commémoration en hommage aux victimes du nucléaire nippon et aux victimes du nucléaire français. Contre le retour forcé des populations en zone contaminée, contre les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020, pour l'arrêt immédiat du nucléaire en France

Lire la suite...

mardi 7 mars 2017

11 mars 2011 - 11 mars 2017 : la quadruple catastrophe nucléaire de Fukushima continue

2015-03-11_CAN84_Avignon_Fukushima_catastrophe-nucleaire_4eme-annee_01.JPGLe 11 mars 2017, date anniversaire du début de la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima,  s'élèvera sur l'ensemble de la planète le cri de refus du nucléaire, l'exigence de mettre un terme définitivement à cette ignominie sanitaire et totalitaire. Dans la zone de la quadruple catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi, jusqu’à 15 500 salariés s'activent quotidiennement, dans la sueur et la mort, en des travaux interminables et désespérés de décontamination. Les enfants pissent de la radioactivité dans leurs urines, la mort rôde.

Lire la suite...

mercredi 2 novembre 2016

Catastrophes nucléaires de Fukushima : près de 880 tonnes de corium extrêmement radioactifs dans les réacteurs 1, 2 et 3 ?

JAPAN-QUAKE-DISASTER-ANNIVERSARYSelon une étude récente de "International Research Institute for Nuclear Decommissioning" les coriums des réacteurs atomiques explosés de Fukushima-Daïchi sont de 2,5 à 4 fois plus massiques que les produits de fission initiaux mortels. De faux certificats de formation des travailleurs ont été également mis à jour, le coût financier du démantèlement est revu à la hausse : 57 milliards d'euros ont déjà été dépensés, la durée prévisionnelle du démantèlement dépasse 2 générations, le nombre de malades et les morts augmentent.

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2016

Incroyable ! la fabrication de "combustible" nucléaire MOX au plutonium va reprendre pour le Japon

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgOn ne peut qu'être consterné par cette nouvelle insensée. Alors qu'Areva avait déjà fourni du combustible MOX élaboré à Marcoule (usine Melox dans le Gard), au réacteur N°3 de Fukushima qui a fondu et explosé en dispersant du plutonium dans un large rayon, nos marchands de produits mortifères récidivent pour un pays déjà tellement éprouvé par les bombes atomiques et la catastrophe de Fukushima qui continue à cracher ses poisons invisibles.

Lire la suite...

vendredi 11 mars 2016

Fukushima 11 mars 2011-11 mars 2016 : la catastrophe nucléaire continue

2016-03-11_Fukushima_CAN84_Avignon_0.JPGCe 11 mars 2016 le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 appelait à un rassemblement à l'occasion des cinq années de ravages radioactifs commencés depuis l'explosion des réacteurs nucléaires de la centrale atomique de Fukushima-Daïchi (Japon). 3 réacteurs nucléaires sont toujours en perdition dont le n°3 chargé du « combustible » français d'Areva : le mox. 160 000 personnes expulsées et déplacées d'office de leur lieu de vie et de travail selon les autorités. Des territoires entiers ne sont plus habitables. 80% des enfants de la région pisse la radioactivité dans leurs urines.

Lire la suite...

mercredi 24 février 2016

Catastrophe nucléaire à Fukushima (Japon) : rassemblement le 11 mars 2016 à Avignon et ciné-débat le 16 mars au Thor

2011-010-31_Tokyo-manif-26-mars-2011-de-paysans-de-Fukushima-devant-le-Tepco1.jpg11 mars 2011. 5 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon), dans laquelle est impliqué Areva, a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant, l'exode nucléaire. N'oublions pas le crime atomique et ses centaines de milliers de victimes. Nul pays n'est à l'abri. Commémoration en Vaucluse et ciné-débat pour résister à l'oppression atomiste.

Lire la suite...

jeudi 7 janvier 2016

Le réchauffement climatique anthropique : un mensonge qui arrange !

Le mauvais climatLa COP21 qui s'est tenue à Paris en décembre 2015, pour accoucher d'une broutille, a remis la question du climat sur le devant de la scène politico-médiatique et m'a donné envie de faire le point sur ce sujet controversé. Le dernier « résumé pour les décideurs » de 2014 publié par le GIEC, agence de l'ONU, a servi de base de travail lors de cette grande foire internationale.

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2015

Fukushima : le tonneau des danaïdes, rien n'est réglé et le crime nucléaire empire

Japon_enfants_dosimetres.jpgCe ne sont pas les antinucléaires conséquents qui le disent mais le très officiel Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) français : à Fukushima "compte tenu des dégradations très importantes subies par les barrières de confinement des matières radioactives, des rejets diffus se poursuivent toujours dans l’atmosphère, de même que dans le sol et donc les eaux souterraines." Malgré les moyens colossaux déployés par l'exploitant nucléariste depuis 4 ans, la catastrophe nucléaire sanitaire et environnementale porte atteinte à la survie de la planète. Sans espoir ni certitude de retour à la "normale". Ou l'on apprend aussi qu'ils ont utilisé de simples batteries de bus et de voitures pour parer à la catastrophe nucléaire. Puis des batteries de voitures personnelles ! Et que les autorités ont trafiqué les normes de sécurité pour envoyer au casse-pipe les travailleurs.

Lire la suite...

mercredi 11 mars 2015

Commémoration de la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon)

2015-03-11_CAN84_Avignon_Fukushima_catastrophe-nucleaire_4eme-annee_02.JPGLe CAN84 a appelé à se rassembler ce 11 mars 2015 contre le crime de la destruction atomique. 4 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon) a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant. 

Lire la suite...

mardi 3 mars 2015

Fukushima : cas de cancer de la thyroïde dans la zone de la centrale nucléaire et enfant de 15 ans obligé de travailler sur le site radioactif

2013-07-07_japon-radioactivite-fukushima-tokyo.jpgUn rapport sanitaire officiel de la préfecture de Fukushima indique que de nouveaux cas de cancer avérés ou soupçonnés ont été détectés récemment chez des enfants de Fukushima, au Japon. Dans le même temps une nouvelle fuite hautement radioactive vient d'être mesurée au milieu des citernes sensées stocker la mort liquide. Le cauchemar continue.

Lire la suite...

dimanche 22 février 2015

Kibō no Kuni (Terre d'Espoir) le 14 mars à Avignon

The-Land-of-Hope.jpg4 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon) a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant. Samedi 14 mars, le CAN84 organise à Avignon la projection du film japonais "Kibō no Kuni" (Terre d'espoir) suivie d'un débat...

Lire la suite...

lundi 20 octobre 2014

Nucléaire - La radicalité d’un philosophe (notes de lecture)

2013-06-16_CAN84_Le-crime-parfaitLa littérature de l’horreur nucléaire n’est pas courante (citons « la supplication ») et le rare regard que portent sur le nucléaire des auteurs qui ne sont ni experts ni techniciens ou scientifiques est enrichissant. Depuis un ou deux ans nous avons bénéficié d’ouvrages exemplaires d’auteurs variés, écrivain, sociologue, journaliste (voir les références à la fin).
Mais nous nous arrêtons dans ce qui suit sur l’ouvrage du philosophe Jean-Jacques Delfour publié cette année aux Éditions l’Échappée, « La condition Nucléaire – Réflexions sur la situation atomique de l’humanité ».

Lire la suite...

lundi 9 juin 2014

Des postmodernistes déprimés organisent cette semaine à Paris une opération masturbatrice d'enfumage : « Penser/Créer avec Fukushima ». L'infamie gagne du terrain.

guernica_Picasso_fragment_Fukushima_03.jpgDe Kyoto ce 5 juin 2014, Thierry Ribault (chercheur au CNRS séjournant au Japon depuis vingt ans et présent depuis le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima) et Nadine Ribault (écrivaine et romancière, ancienne enseignante en France puis au Japon) dénoncent l'opération d'enfumage "internationale" montée à  l’INALCO et  à  la  Maison  de  la  culture  du  Japon à Paris intitulée « Penser/Créer avec Fukushima ». L'idéologie des organisateurs et participants au colloque : déconnecter du réel le désastre nucléaire pour en faire un sujet de réflexion "esthétique", un nouvel "opium du peuple"...

Lire la suite...

vendredi 2 mai 2014

Marche antinucléaire : 8ème jour : Le centre nucléaire de Marcoule et le siège d’Areva de Bagnols/Cèze en ligne de mire

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Avignon_Roquemaure_Bagnols_Marcoule_029.JPGDéjà 4 départements traversés depuis le début de la marche : Alpes de Haute-Provence, Var, Bouches-du-Rhône, Vaucluse. A l’assaut du cinquième. La venue de nouveaux citoyens depuis hier et au petit-matin donne un souffle nouveau à la marche pour la vie. Marcoule avec l'imbécilité "Astrid" et le terrifiant "Mox" est en vue...

Lire la suite...

mardi 11 mars 2014

11 mars 2011 - 11 mars 2014 . Fukushima sur Rhône : Fermons les sites nucléaires de la vallée Rhône-Durance

2014-03-11_CAN84-Avignon-Commemo-Fukushima_01a.JPGMardi 11 mars 2014 à 18h devant l'Hôtel de ville d'Avignon, à l'Appel du Collectif citoyen antinucléaire de Vaucluse - CAN84, s'est déroulé un rassemblement commémorant le début de la catastrophe nucléaire pérenne de Fukushima :  en solidarité avec les victimes - enfants, femmes, salarié-es - des criminels de la destruction atomique et pour la fermeture immédiate des installations nucléaires civiles et militaires de France.

Lire la suite...

jeudi 3 octobre 2013

Tricastin : Nous sommes dans une situation pré-Fukushima

2013-05-29_Greve-salaries-Tricastin_panneau-Areva_danger.jpgDepuis vendredi 27 septembre l’usine Eurodif du Tricastin menace la France. A l’arrêt depuis juin 2012 et par ce que les nucléocrates veulent procéder à des démantèlements rapides pour cacher au plus vite leur forfait et continuer leur sinistre business de mort, les manoeuvres d'extraction de l’uranium en cours se passent très mal. Une fuite radioactive se poursuit. Pendant ce temps-là, depuis 2 mois, la fuite de Tritium se poursuit à la centrale nucléaire EDF

Lire la suite...

mercredi 21 août 2013

La catastrophe nucléaire continue : encore un incident grave de niveau 3 à Fukushima

2013-07-07_japon-radioactivite-fukushima-tokyo.jpg300 tonnes d'eau radioactive se sont répandues en flaques et dans le sol du site de la centrale nucléaire japonaise en perdition de Fukushima. L'extension de la contamination est inévitable. Alors que l'Autorité de régulation nucléaire avait qualifié de simple "anomalie" et situé cet incident nucléaire au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES, de 0 à 7), elle vient de le requalifié d'"incident grave" situé au "niveau 3" de l'échelle INES. La radioactivité mesurée à environ 50 cm au-dessus de ces flaques est d'environ 100 millisieverts par heure soit la dose maximale imposée sur cinq ans au Japon pour les travailleurs du secteur nucléaire. Ces fuites radioactives atteignent un niveau monstrueux de 20 000 à 40 000 milliards de becquerels depuis le mois de mai 2011. Aucun gouvernement occidental ne bouge, les instances internationales ne s'impliquent toujours pas alors que la catastrophe nucléaire est devenue une catastrophe mondiale.

Lire la suite...

mardi 9 juillet 2013

Fukushima : multiplication par 90 du niveau de césium radioactif entre les réacteurs et la mer.

2013-07-07_japon-radioactivite-fukushima-tokyo.jpgLa contamination radioactive de l'eau souterraine se propage autour de Fukushima. Les niveaux de césium radioactif dans un puits de prélèvement sont montés en 3 jours à 90 fois le niveau déjà exorbitant de radioactivité : 9 000 becquerels de césium 134 (demie-vie de 2,0652 années ) par litre et 18 000 becquerels de césium 137 (demie-vie de 30,15 années) ! L'océan Pacifique contaminé jour après jours depuis le 11 mars 2011 recueille et diffuse cette merde sur l'ensemble de la planète. 4 jours plus tôt, au même endroit, ce sont du strontium 90 et d'autres éléments produisant des rayons bêta qui ont été relevés à hauteur de 900 000 becquerels/litre. La catastrophe nucléaire poursuit inexorablement son oeuvre de mort. Les médias et les gouvernements aux ordres du lobby nucléaire se taisent.

Lire la suite...

lundi 8 juillet 2013

Contre-inauguration du Festival d'Avignon : le CAN84, dénonciateur du crime nucléaire, fait irruption sur la scène

2013-07-07_CAN84_Festival-Avignon_contre-inauguration_Off___28_.jpgAprès le "In" c'est au tour du "Off" de voir l'action citoyenne faire irruption. Le grand rituel estival du Festival d'Avignon 2013 s'est vu rappeler par les antinucléaires que le théâtre c'est aussi la vie et les citoyens, pas uniquement un super-marché du spectacle dans lequel certains s'engraissent copieusement tandis que d'autres y laissent leur peau. Il était plus que nécessaire que les festivaliers prennent la mesure, qu'ici, en terre provençale, la mort radioactive frappe chaque jour et que ce n'est pas du spectacle...

Lire la suite...

- page 1 de 3