|

Mot-clé - Fessenheim

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

dimanche 23 avril 2017

Nucléaire : une maladie d’État

nucleaire_medicaments.jpgLes formes multiples que revêt la transmission intergénérationnelle de cette maladie d’État qu’est le nucléaire, ne semblent pas émouvoir. Au contraire. "Le nucléaire est un choix français et un choix d’avenir. C’est le rêve prométhéen !", selon Emmanuel Macron, rejoint par Corinne Lepage. S'agit-il d'un rêve prométhéen ou d'un cauchemar ? Le responsable scientifique du Laboratoire international associé « Protection humaine et réponse au désastre » de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS et chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, Thierry Ribault livre son éclairage.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Des syndicats CGT se prononcent pour l'arrêt du nucléaire

2013-05-29_Greve-salaries-Tricastin_Areva-Mafia.jpgOn nous avait habitué au tandem pro-nucléaire contre-nature du lobby patronal de la destruction atomique et de la majorité des syndicats, à de très rares exceptions près. Une nouvelle ère semble se dessiner avec le désengagement de syndiqués et de leur organisation professionnelle de l'allégeance collaborationniste passée. Pour la première fois officiellement au sein du syndicat majoritaire, la CGT, des voix s'expriment pour contester la position pro-nucléaire de la Confédération et pour une position de dégagement du nucléaire....

Lire la suite...