|

jeudi 23 janvier 2020

Alerte Tricastin : Fuite de tritium radioactif jusqu’à 5300 Bq/l dans l’enceinte géotechnique sous la centrale

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgUne fuite radioactive de Tritium atteignant jusqu'à 1150 Becquerel par litre (Bq /l) pour un maximum autorisé de 1000 Bq/l s'est produite dans l’enceinte géotechnique située sous la centrale du Tricastin. La tuyauterie d‘un réservoir d’effluents radioactifs a laissé s'écouler les rejets mortels durant deux mois sans que la moindre information au public et à la Commission Locale d'Information (Cligeet) ne soit donnée par EDF. Un appareil de mesure piézométrique à même détecté en novembre et décembre 2019  des rejets radioactifs atteignant le niveau faramineux de 5300 Bq/l.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 13 janvier 2020

Cruas : depuis six ans EDF bafoue la légalité et ses obligations règlementaires de protection de la santé et de l’environnement. L'ASN met en demeure le nucléariste de respecter la loi.

criminal-justice.pngLe 7 janvier 2020, l’ASN a mis EDF en demeure de transmettre ses éléments sur la maîtrise des nuisances et l’impact sur la santé et l’environnement des installations nucléaires de base conformément à la décision du 16 juillet 2013. Cette dissimulation depuis six ans par le nucléariste des éléments concrets d'atteintes sanitaires concerne le site ardéchois de Cruas et de six autres centrales atomiques soit 13 INB. EDF, tout comme l'autre exploitant en faillite Areva devenu Orano, se fou de la population, des institutions, de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 janvier 2020

Vitrine technologique tricolore : Tricastin1, ça s'en va et ça revient.... et ça s'en va. Alerte !

2019-12-26_IR_Centrale_Nucleaire_Tricastin_Reacteur_1_26_12_2019.jpgAlerte ! le réacteur n°1 de Tricastin que EDf et le gouvernement tentent de prolonger au-delà des 40 ans est en quasi perdition. Après son redémarrage poussif le 27 décembre dernier au terme de 5 mois de remises en état, les avaries et défaillances se multiplient et s'enchaînent. Rien n'est maîtrisé, seul l'entêtement à faire fonctionner une vieille casserole périmée préside. Le fanatisme des nucléocrates menace tout le pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 23 décembre 2019

Fake News institutionnelle : Non Tricastin 1 n'a pas reçu le feu vert de l'ASN pour son exploitation au-delà de 40 ans

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgFake news. Encore une fois une fausse information est distillée concernant le nucléaire. Et par le journal dit de référence "Le Monde" des financiers Nieil et Pigase (1) rejoint en coeur par la presse régionale. Alors que le réacteur ° 1 de la centrale atomique du Tricastin est à l'arrêt depuis plusieurs mois (juin 2019) et doit servir de tête de pont à la prolongation au-delà de 40 années pour les 58 réacteur nucléaires disséminés sur le territoire français, sa remise en route à la veille de Noel n'est pas un feu vert de l'ASN à sa prolongation. L'avis de l'autorité ne doit intervenir que ... fin 2020.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 28 novembre 2019

2 répliques après le séisme du 11 novembre non loin des sites atomiques de Cruas et du Tricastin

2019-11-11_seisme-carte_population.jpgDeux répliques du tremblement de terre du 11 novembre qui a frappé non loin des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse) ont eu lieu ces 13 novembre et 23 novembre. D'une magnitude de 2,2 et 2,8 sur l'échelle de Richter, ces répliques du plus important tremblement de terre depuis 20 ans en France, ont été ressenties non loin du Teil (Ardèche) et Montélimar (Drôme). L'IRSN a identifié la faille sismique des Cévennes à l'origine de ces séismes. Pas rassurant pour les sites atomiques.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 12 novembre 2019

L'Amassada en exil : week-end de solidarité et de luttes contre RTE

2019-11-01_Manif-page001-1.jpegUn week-end de résistance au nucléaire et à son monde a irrigué ce début novembre dans l'Aveyron non loin de Saint-Victor-et-Melvieu, après l'intervention violente des forces de gendarmerie contre l'Amassada à la demande de la filiale RTE de EDF. Malgré un temps des plus hostiles, la solidarité et les projets d'actions ont fleuri et se sont épanouis avec un ligne de mire une semaine d'actions décentralisées contre RTE du 13 au 18 janvier 2020.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 11 octobre 2019

Une opération militaire contre les antinucléaires de l'Aveyron opposant-es à RTE/EDF et le hameau libre de Saint-Victor

Amassada-construction.jpgUne opération militaire a été lancée par le pouvoir contre les occupant.e.s du hameau libre de l'Amassada ce mardi 8 octobre 2019 au petit matin à 5h30 sur la commune de Saint Victor (Aveyron). Gardes mobiles, tractopelles et blindés prennent pas à pas les lieux à coups de lacrymogènes, de drônes, d'hélicoptère sous la houlette de la préfète venue sur place. Ils détruisent tous les bâtiments et lieux de vie collectifs. Ils raflent. Objectif : permettre à RTE/EDF d'implanter sur des terres cultivées nourricières un méga-transformateur électrique pour, notamment, le business d'interconnexion avec l'Espagne et 1000 éoliennes industrielles. Comme à Notre-Dame des landes, la Résistance s'organise, un appel à venir soutenir est lancé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 30 septembre 2019

Coup de force : EDF lance un appel d'offre européen pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires en France

2019-09-30_EDF-EPR-Bruno-Lemaire-ministre-finance.jpgEnglué dans ses "Bérézina" de Flamanville et anglais, similaires à celle de l'EPR d'Areva en Finlande, EDF vient de publier un appel d’offres pour la construction d'autres réacteurs EPR en France tout en annonçant un surcoût voisinant les 3,5 milliards d’euros pour son chantier d'EPR d’Hinkley Point en Grande-Bretagne.  Le gouvernement et le Président de la République ré-affirment publiquement leur attachement au nucléaire.  La loi de "Programmation Pluri-annuelle de l'Energie" (PPE) votée dernièrement par une majorité de député-es fanatiques pro-atomistes est bien du pipeau. "La Terre se meure, les vieilles magouilles et idéologies demeurent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 septembre 2019

Révélation : de nouvelles malfaçons sur les Générateurs de Vapeur des centrales nucléaires françaises

generateur-vapeur-centrale-nucleaire_France.jpgEt ça continu. Vous avez aimé les viroles vérolées et soudures dessoudées de l'EPR d'EDF à Flamanville, vous avez apprécié les dissimulations des mauvaises fabrications et malfaçons d'Areva-Creusot Loire, vous avez applaudit aussi ce tour de force de la chute d'un Générateur de Vapeur à la centrale atomique EDF de Paluel, vous êtes resté bouché bée face aux barres de "combustibles" radioactifs coincées en l'air dans un réacteur nucléaire à Tricastin et qui ont menacé toute la Provence, vous n'êtes pas resté insensible à l'explosion du four de fusion de déchets métalliques radioactifs de la Centraco-EDF/Areva à Marcoule : vous allez apprécier les défauts du traitement thermique par Framatome (ex-Areva devenu EDF) des joints soudés des générateurs de vapeurs. C'est la nouvelle saison à rebondissement que révèle l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire  ce 12 septembre 2019. Chapeau bas devant les scénaristes nucléocrates tricolores! Pour eux la mort est notre quotidien.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 12 septembre 2019

La centrale atomique du Tricastin épinglée par la presse nationale pour ses accidents et ses mensonges

FRANCE-POLITICS-MEDIA-NEWSPAPERC'est à un véritable festival de défaillances et de dissimulations que se livre la centrale atomique du Tricastin depuis des années. La presse nationale vient d'épingler , encore une fois, les atomistes pour leurs comportements et le bricolage permanent auquel ils s'adonnent. A tel point que l'Autorité de Sûreté Nucléaire, par nature très conciliante avec la nucléocratie, en vient à taper du poing sur la table. Revue de détail sur les atteintes répétées des atomistes contre la population et le territoire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 8 août 2019

Santé de la population : les connivences de l'aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...

trois-affiches-campagne-pub-medecin-monde-prix-medicaments.jpgCes médecins, qui déversent sur les plateaux télé la bonne parole, avaient créé un Diplôme Inter-Universitaire (DIU) de Santé Environnementale à Paris, validé par les plus hautes autorités de Santé et de l'Enseignement supérieur. Aujourd'hui le masque tombe : les 4 médecins avaient des liens étroits et de dépendances soit avec l'industrie du nucléaire, soit avec celle du pétrole, soit avec celle du bâtiment-travaux publics et téléphonie, l'un avait même tenté de psychiatriser les malades des Ondes à Hautes Fréquences (Linky, téléphonie hertzienne,...). Le groupuscule de nantis et politiciens qui a fait sécession d'avec le reste de la société française est de plus en plus identifiable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juillet 2019

Tricastin : incident sur le réacteur nucléaire n°2 et contamination d'un salarié sous-traité

Canal du Rhône Prélèvements Centrale nucléaire du Tricastin réacteur nr4 incendie moteur pompe refroidissement circuit secondaire4 jours que le réacteur n°2 d'EDF au Tricastin a été arrêté en urgence. 4 jours alors que le 14 juillet, EDF annonçait relancer sa machine infernale rapidement en 24 heures chrono. Mais depuis, de report en report, le nucléariste a été contraint de révéler qu'un travailleur "cordiste" sous-traité a été contaminé lors d'une manipulation de matériel. Mais  que s'est-il donc passé réellement dans le bâtiment auxiliaire nucléaire commun aux réacteurs 1 et 2 alors que le Pdg, Jean-Bernard Levy, venait encourager ses troupes pour le prolongement des réacteurs atomiques au-delà de 40 ans ? A-t-on frôlé ou sommes-nous est en train de subir un accident nucléaire?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 13 juillet 2019

Tricastin : EDF à nouveau sermonné et rappelé à l'ordre par l'ASN pour les défaillances de la digue de protection de sa centrale nucléaire

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLe 27 septembre 2017, l’ASN avait imposé la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin du fait d’un risque de rupture d’une portion de 400 mètres de la digue du canal de Donzère-Mondragon en cas de séisme. Le canal mesure  24 km. L’inondation résultant de la rupture de la digue pouvait conduire à un accident de fusion du "combustible" nucléaire des quatre réacteurs tout en rendant particulièrement difficile la mise en œuvre des moyens de gestion d’urgence internes et externes. Deux ans plus tard, ce 10 juillet 2019, l'ASN tape à nouveau du point sur la table. Mais mezza voce . Que la digue soit réparée pour ... 2020 voire 2022. Et les réacteurs atomiques peuvent continuer à fonctionner. Ils se foutent de vous.,,

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 26 juin 2019

La "loi énergie climat" c'est augmenter la menace nucléaire en France. Interpellez vos député-es !

climat et co2.jpg.jpgPour trois jours seulement, à la veille des vacances estivales, le gouvernement va faire débattre et voter par l'Assemblée Nationale la "loi énergie climat". Elle recule de 10 ans l'échéance de réduction de la part du nucléaire dans la production électrique du pays. Sous la houlette du banquier Macron, et après les reculades des gouvernements sous Hollande, l'ancien lobbyiste d'Areva devenu 1er ministre, Edouard Philippe, offre à la nucléocratie ce qu'elle exige depuis 60 ans : poursuivre sa mainmise sur le pays et continuer sa fuite en avant mortifère. Arrêtons le bras des criminels !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 17 juin 2019

Ces malades qui nous gouvernent : EDF tente d'imposer la prolongation de fonctionnement de ses vieux réacteurs nucléaires 40 et 60 années de plus

portrait-de-vieillard.jpgCes malades qui nous gouvernent. Alors qu'ils ont été conçus pour durer un maximum de 30 ans, EDF veut faire tourner ses 34 branlants réacteurs nucléaires de conception américaine de 900MWe (et les 23 de 1300MWe) non seulement 10 ans de plus mais jusqu'à 60 ans. Avant que ne débute, cette année, les 4èmes visites décénales (VD4) le nucléariste a déjà déposé un dossier de prolongation de 20 ans supplémentaires (VD4+20) pour ces vieilles guimbardes. Démence et magie noire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 5 juin 2019

Valence : le débat public sur les déchets nucléaires - la grande messe nucléariste - perturbé par les antinucléaires

2019-06-04_valence-debat-dechets-nucleaires_0.jpgCe mardi 4 juin 2019 la nucléocratie n'était pas à la fête à Valence (Drôme). Le débat public sur la gestion des déchets nucléaires organisé pour faire valider, par une mascarade de démocratie noyautée, le plan de poursuite du nucléaire et d'enfouissement des déchets radioactifs a été perturbé par les antinucléaires de Vaucluse et de Drôme. Devant la salle et dans la salle, les 150 cadres et directeurs du lobby nucléaire régional qui avaient squatté toutes les places au détriment du public et des citoyens se sont retrouvés pendant plusieurs heures avec, devant leurs yeux, des banderoles exigeants l'arrêt immédiat du nucléaire et fustigeant les projets de démantèlements entrainant un accroissement démentiel des déchets radioactifs.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 avril 2019

Dépeçage de EDF et fuite en avant nucléariste

EDF-RESULTS/Depuis des mois, l'Etat, la Commission Européenne, la Direction de EDF s'agitent pour dépecer l'électricien. Objectif : accroître la main mise des actionnaires privés sur l'énergie et l'électricité, déposséder les français de leur capacité à décider, prolonger le nucléaire et le crime atomique. Avec 33 milliards d'Euros de dette, 2 millions de tonnes de déchets radioactifs générés par la filière nucléaire, une relance des programmes militaires atomiques : ce qui est programmé est une faillite certaine, une fuite en avant, l'hypothèque de l'avenir du pays et de ses habitants, l'impossibilité d'une transition énergétique. Honte à eux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 18 avril 2019

Risque de rupture en cas de séisme sur 28 réacteurs atomiques dont le Tricastin et Cruas

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpg28 réacteurs nucléaires de 900 MWe ne résisteraient pas à un séisme car leurs vases d’expansion du circuit de production d’eau glacée sont défaillants avec des serrages insuffisants et des ancrages non fixés, C'est à l’occasion d’une vérification à la centrale nucléaire du Tricastin, il y a 10 mois, en août 2018 mais annoncé que ce 15 avril 2019 par l'ASN,  que EDF a constaté ces défauts et menaces. Le refroidissement des équipements nucléaires ne serait plus assuré, les systèmes de ventilation seraient bloqués, la salle de commande et des bâtiments électriques seraient inopérationnels, le circuit de production d’eau glacée dysfonctionnerait.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 6