|

dimanche 4 octobre 2020

EDF plonge à la Bourse de Paris

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpgSur-endetté, impliqué dans des projets de construction de réacteurs non-rentables et dangereux et cumulant des dizaines d'années de retard, subissant une baisse de production d'électricité nucléaire de près de 18% sur un an, EDF qui a lancé sur les marchés spéculatifs une émission d'obligations convertibles pour un montant de 2,4 milliards d’euros, plonge en Bourse. Bien que conseillé par BNP Paribas, les actions de l'électricien perdent 8%, à 8,14 euros alors qu'elles en valaient  83 € en novembre 2007. Le gouvernement qui fait des pieds et des mains à Bruxelles pour que l’Europe classe le nucléaire comme... énergie verte fonce dans le mur avec un entêtement relevant d'un mysticisme suicidaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 26 septembre 2020

Intimidation : la gendarmerie empêche un rassemblement "Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs" devant le site atomico-chimique du Tricastin

socatri-plan-Tricastin.gifLe pouvoir durci depuis des mois et des années la répression contre toute forme de contestation de son hégémonie sur le peuple et la population. Arrestations arbitraires, contrôles d'identité récurrents, menaces de mise en garde à vue, restriction des droits fondamentaux et libertés individuelles et des droits collectifs, mises sous écoutes téléphoniques et internet, procès : le système, à bout de souffle, se fait de plus en plus violent. Ce samedi 26 septembre, les gendarmes ont empêché la tenue d'un rassemblement au Tricastin dans le cadre de l'appel national "Notre maison brûle et nous ne regardons plus ailleurs" initié à l'occasion du sinistre anniversaire de la catastrophe de "Lubrizol".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 août 2020

EDF : l'ex-pdg Proglio et son entreprise sanctionnés pour diffusion de fausse information sur le financement du projet Hinkley Point au Royaume-Uni.

2018_Hinkley-Point-C_1.jpgCinq millions d'euros de pénalités pour EDF et 50 000 euros pour son ex-pdg Proglio : la sanction infligé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) illustre comment, dans le secteur nucléaire, on manipule à tour de bras en ayant recours aux fausses infos. L'histoire remonte à 2014 et concerne le projet fou d'EDF d'implanter un EPR en Angleterre. Dans sa communication aux marchés financiers EDF affirmait faussement que des accords de garantie de financement conclus en 2013 avec le gouvernement britannique étaient inchangés,... alors que c'était faux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 13 août 2020

Tricastin : ça va de plus en plus mal

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgAlors que le lobby nucléaire développe depuis plusieurs mois une stratégie de propagande effrénée pour faire prendre des vessies pour des lanternes et installer l'idée que le nucléaire est la réponse aux problèmes du réchauffement climatique en omettant d'évoquer radioactivité, déchets mortels, destructions environnementales par l'exploitation du minerai d'uranium, atteinte quotidienne à la santé et à l'environnement par le fonctionnement des réacteurs : que se passe-t-il du côté de la centrale nucléaire délabrée du Tricastin?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

Alarme incendie au Tricastin dans le bâtiment du réacteur nucléaire n°4

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgUne panne d'un des ventilateurs géants de refroidissement dans le bâtiment du réacteur nucléaire n° 4 de la centrale atomique EDF du Tricastin (Drôme-Vaucluse) a déclenché l'alarme ce mercredi 24 juin à 5h10 du matin. Alors que ce réacteur a connu plusieurs problèmes ces derniers mois et est en phase d'arrêt pour réparations, la situation caniculaire et la baisse inéluctable du niveau du canal de Donzère pour  pomper l'eau indispensable au refroidissement des réacteurs illustrent la fragilité de ce vieux système archaïque.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 juin 2020

Tricastin : défaillance sur le système d'extraction d’iode radioactive du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgA plusieurs reprises, le 14 mars 2020 puis le 22 avril 2020 EDF-Tricastin s'est aperçu que le système d’extraction d’iode radioactive du circuit de ventilation entre le bâtiment réacteur et les bâtiments périphériques du réacteur atomique n° 2 n'assurait plus le confinement des substances radioactives ni la filtration de l’air. Bien que les alarmes aient retenti à plusieurs reprises auparavant EDF met six jours avant de rendre public l'incident nucléaire...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 4 juin 2020

L'ASN constate que c'est le bordel dans le nucléaire : ni EDF ni Orano ni le CEA ne sont à la hauteur des enjeux notamment de sécurité. Alerte générale nationale.

2020-05-28_rapport-ASN-2019_couv.jpgL'exigence de qualité, de la culture de sûreté comme de la rigueur professionnelle dans la conduite des projets nucléaire n'est pas au rendez-vous estime l'ASN dans son dernier rapport annuel. Et cela concerne les constructions neuves comme les projets de reprise et conditionnement des déchets anciens ou encore le démantèlement et les grands travaux de maintenance . Dit en des mots moins retenus : c'est le bordel et la catastrophe atomique peut survenir à n'importe quel moment. Plus de 1400 incidents nucléaires ont affectés les installations atomiques françaises en 2019. Soyons fiers : le prochain crime atomique sera tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 27 mai 2020

Marcoule : Départ de feu dans le sas d’introduction des déchets du four d’incinération de Centraco-Cyclife

2020-05_09_fut-en-feu_centraco-cyclife-socodei-EDF.jpgUn départ de feu sur un colis de déchets radioactifs au Centre de traitement et de conditionnement de la Socodei s'est produit le 12 mai dernier à Marcoule. Un des deux volets du sas du bouclier thermique de l'incinérateur de matières radioactives est resté bloqué. Panique à bord. Le souvenir de l'accident mortel de 2008 où l'ouvrier José avait perdu la vie et d'autres de ses collègues avaient été brûés à 85%, blessés et contaminés remonte à la surface.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 29 avril 2020

EDF : Tous les feux sont à l'orange, voire au rouge. Fin 2019 la dette nette d'EDF s'établissait à 41,1 milliards d'euros!

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgL'Etat (et donc les contribuables) va-t-il encore renflouer EDF d'ici la fin de l'année pour lui éviter la faillite ? Après lui avoir déjà octroyé 3 milliards en 2017 (et aussi 7 milliards à Orano-Areva) la situation financière du nucléariste est telle que c'est la bérézina. Fin 2019, sa dette nette s'établissait à 41,1 milliards d'euros et augmentera encore de 10,6 milliards d'euros d'ici 2022. Son ratio dette nette sur Ebitda prévu à 2,46 pourrait grimper à 3,3 en 2020 et même 3,2 en 2021, bien au-delà des objectifs de 2,6 et 2,7 annoncés. Les agences de notation se préparent à dégrader l'électricien. Une nouvelle augmentation de capital de 4 milliards d'euros serait nécessaire. Le nucléaire coûte "un pognon de dingue".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 avril 2020

Un salarié de Framatome (ex-Areva NP, ex-FBFC) meurt du coronavirus à Romans-sur-Isère

Framatome_crayon-uranium.jpgPlutôt le profit et la toute puissance que l'humain. Un salarié chez Framatome-Areva-EDF, intérimaire de 53 ans, infecté par le Covid-19 vient de décéder à l'hôpital samedi dernier.  Il travaillait dans un atelier de l'Installation Nucléaire de Base 98 (INB98) où selon le syndicat CGT de l'entreprise 5 autres cas de coronavirus ont été détectés. Le syndicat a déclenché un droit d'alerte pour danger grave et imminent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 avril 2020

EPR : le gouvernement et E.Macron profitent de la crise du coronavirus pour accorder par décret un délai supplémentaire ruineux de 4 ans à EDF

2020-04-05_EPR-Flamanville_presquile.jpgProfitant de la crise sanitaire du coronavirus le pouvoir prend un décret, publié ce vendredi 3 avril 2020 au Journal officiel, qui accorde un nouveau délai de 4 ans à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur nucléaire maudit. Initialement autorisé par un décret du premier ministre D.De Villepin le 10 avril 2007 (entre les deux tours de l’élection présidentielle) l'EPR bénéficiait pourtant d'un délai maximal de treize ans pour voir son chantier achevé et le chargement du "combustible" nucléaire effectué.  Que ce soit sous les présidences de N.Sarkozy (droite UMP),  des socialistes F.Hollande/Valls/Cazeneuve et de la droite macroniste : l'entêtement et les compromissions avec la nucléocratie sont de mise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 20 février 2020

Défaillance du réacteur nucléaire n°1 du Tricastin qui sert de test pour prolonger au delà des 50 ans tout le parc de 900MW

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgLe fabuleux réacteur n°1 délabré du Tricastin qui a bénéficié de plus de 5 mois de réparations et de soit-disant mises aux normes de sécurité est en défaillance depuis hier mercredi 19 février en fin d'après-midi. EDF prétendait qu'il était bon pour le service et qu'il avait obtenu la validation pour une prolongation au-delà des 50 ans. On est très loin du compte!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 7 février 2020

Encore et toujours dans les manifestations : le nucléaire quand ça pète il n'y a pas de retraite

2020-02-06_manifestation-retraites_Avignon_CAN84.jpgCe jeudi 6 février 2020, les antinucléaires de Vaucluse étaient encore présents aux côtés des salarié-es, retraité-es, gilets jaunes dans la cité des papes avec leur banderole : "le nucléaire : quand ça pète il n'y a pas de retraite".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 28 janvier 2020

Incendie d'un dépôt Enedis à Grenoble : le parquet national anti-terroriste refuse de se saisir de l'enquête

Enedis_2.jpgDans la nuit du 12 au 13 janvier 2020, un incendie ne faisant aucun blessé ni n'ayant menacé la vie de personne, a dévoré un entrepôt de Enedis à Grenoble et détruit 13 véhicules. Alors que le Procureur de Grenoble avait souhaité criminaliser cet acte revendiqué par "des dijonctés tenant tête", et demandé la qualification "terroriste" : le parquet national anti-terroriste a refusé de se saisir de l'enquête. Une prudence opportune alors que chacun sait que Enedis se livre depuis plusieurs années à des violences et intimidations sur de nombreux abonnés pour les contraindre à accepter le compteur-espion radiatif Linky, bafouant ainsi la loi,

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 janvier 2020

Alerte Tricastin : Fuite de tritium radioactif jusqu’à 5300 Bq/l dans l’enceinte géotechnique sous la centrale

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgUne fuite radioactive de Tritium atteignant jusqu'à 1150 Becquerel par litre (Bq /l) pour un maximum autorisé de 1000 Bq/l s'est produite dans l’enceinte géotechnique située sous la centrale du Tricastin. La tuyauterie d‘un réservoir d’effluents radioactifs a laissé s'écouler les rejets mortels durant deux mois sans que la moindre information au public et à la Commission Locale d'Information (Cligeet) ne soit donnée par EDF. Un appareil de mesure piézométrique à même détecté en novembre et décembre 2019  des rejets radioactifs atteignant le niveau faramineux de 5300 Bq/l.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 13 janvier 2020

Cruas : depuis six ans EDF bafoue la légalité et ses obligations règlementaires de protection de la santé et de l’environnement. L'ASN met en demeure le nucléariste de respecter la loi.

criminal-justice.pngLe 7 janvier 2020, l’ASN a mis EDF en demeure de transmettre ses éléments sur la maîtrise des nuisances et l’impact sur la santé et l’environnement des installations nucléaires de base conformément à la décision du 16 juillet 2013. Cette dissimulation depuis six ans par le nucléariste des éléments concrets d'atteintes sanitaires concerne le site ardéchois de Cruas et de six autres centrales atomiques soit 13 INB. EDF, tout comme l'autre exploitant en faillite Areva devenu Orano, se fou de la population, des institutions, de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 7