|

mercredi 21 septembre 2022

Romans (Drôme) : Incendie dans un atelier de l’usine Framatome/EDF contenant de l’uranium

Partagez ! Partage

2022-09-21_Framatome-EDF_incendie-Romans-sur-Isere_pompiers.jpgCe mercredi 21 septembre 2022 vers 16h30 un incendie s'est déclaré dans un atelier de l'usine nucléaire "Framatome" de Romans sur Isère (Drôme) contenant notamment de l'uranium. L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a activé son centre d’urgence à Montrouge (92) tandis que des agents de la division de Lyon de l’ASN se rendent à la préfecture de Valence et sur le site. La direction du site a mis en œuvre le Plan d’Urgence Interne (PUI), des équipes internes de sécurité du site sont en cours d'intervention, plus de 40 sapeurs-pompiers, dont ceux spécialisés en risques technologiques, interviennent en complément. Les bâtiments à proximité ont été isolés et les activités nucléaires en cours dans le bâtiment arrêtées, les salariés présents dans l’atelier ont été évacués.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 août 2022

Tricastin : l'arrêt du réacteur atomique n°3 prolongé pour cause possible de fissures. Un retard de deux mois pour son redémmarage

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerienne.jpgLe réacteur nucléaire n°3 de la centrale atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse) ne redémarrera pas début septembre contrairement au planning initial de EDF. Deux mois de retard pour incertitude sur la tuyauterie du monstre atomique et si elle est touchée ou non par le phénomène de corrosion sous contrainte qui a contraint à mettre à l'arrêt plus de 50% du parc nucléaire tricolore. La production d'électricité par ce vieux réacteur de plus de 40 ans d'âge devrait être relancée selon les voeux de la Direction du site vers la fin octobre.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 27 mai 2022

Orano-Tricastin : en cas de fuite de gaz mortel sur le site, le nucléariste ne peut pas assurer la sécurité

Partagez ! Partage

2018-07-19_Tricastin_nucleaire_Areva-Georges-Besse_EDF.jpgDéjà épinglée en 2021, Orano-Tricastin déroge encore une fois à ses obligations de sécurité et de contrôle/test de ses matériels d'intervention en cas d'accident/fuite de gaz mortels. Fiches d'instruction manquantes, clef d'accès introuvable, non-compatibilité des matériels, échéances non-respectées, enfumage de l'ASN par Orano, caisse de matériel d'urgence introuvable, dispositif complexe, non-homogénéité des termes techniques utilisés par les différents intervenants...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mai 2022

La sirène d'alerte d'incident nucléaire ne fonctionne plus sur la commune de Pierrelatte... depuis plus d'un an.

Partagez ! Partage

sirene-alerte_SNA.jpgEn cas de fuite mortelle et d'incident nucléaire majeur les habitants des alentours du site nucléaire du Tricastin et au delà n'en saurons rien. Et pour cause : la sirène d'alerte (SNA) ne fonctionne plus sur la commune de Pierrelatte (Drôme) depuis plus d'un an! La presse locale si prompte à cirer les pompes de la nucléocratie ne s'est pas ruée pour diffuser l'information de mise en danger de la vie d'autrui par les exploitants nucléaires et la complicité des élus locaux et départementaux. Il est vrai que certain-es d'entre-eux réclament à corps et à cri l'implantation de réacteurs atomiques supplémentaires EPR sur le site du Tricastin. Une démence.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 1 février 2022

Déchets nucléaires militaires : 148 630 m3 éparpillés sur le territoire dont 6 400 m3 au Tricastin dans une installation secrète, en toute illégalité

Partagez ! Partage

Emmanuel-Macron_ministre-des-armees_Florence-Parly_base-aerienne-_Istres_bouches-du-rhone_juillet-2017.jpgDepuis les années 1950, des déchets radioactifs d’une durée de mort de plusieurs milliers d’années -pour une partie d’entre eux- ont été volontairement produits dans le cadre du programme militaire nucléaire français. Le fardeau pour les générations actuelles et futures est « officiellement » déjà de 150 000 m3 de déchets radioactifs issus du développement, de la fabrication, des essais, du déploiement, du démantèlement d’armes nucléaires, comme des bâtiments à propulsion nucléaire et des installations afférentes à la construction de cet arsenal. Mais tous ces déchets mortels ne sont pas répertoriés, tel en Drôme-Vaucluse sur le site de Pierrelatte/Tricastin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 25 décembre 2021

Un nouveau florilège de défaillances et erreurs inquiétantes à la centrale atomique du Tricastin

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerienne.jpgAu détour d'une lettre de l'ASN datée du 22 décembre et adressée à la Direction EDF-Tricastin on découvre un nouveau florilège de défaillances et erreurs inquiétantes à la centrale atomique du Tricastin, notamment sur le réacteur nucléaire n°1 : des interrupteurs et disjoncteurs d'arrêt d'urgence mal câblés, des vibrations sévères et inquiétantes sur des ventilateurs, des fuites d'huile sur une pompe haute pression du système d’injection de sécurité, la défaillance de plusieurs sondes de température du circuit primaire, des montages inadéquates des câbles 6,6kV des transformateurs des tableaux électriques, des torons de câblage défaillants. Les vieilles casseroles périmées du Tricastin n'en peuvent plus mais les nucléocrates et des politiciens en veulent encore. Qu'ils se taisent et qu'on ferme définitivement ces installations de mort.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 décembre 2021

Orano (ex-Areva) Tricastin : l'usine de chimie nucléaire Georges Besse II (INB n°168) prend des libertés avec les procédures, la règlementation, la sécurité

Partagez ! Partage

Tricastin_Georges-Besse-II_Areva-Orano_zone-entreposage-container.jpgOrano (Areva) s'est affranchie de plusieurs de ses obligations après avoir obtenu de l'ASN des autorisations de modifications dans l'enrichissement de l'uranium. Idem pendant le mouvement social de novembre dernier en passant outre les obligations de formations et habilitations des intervenants. Changement de nom pour cause de faillite mais toujours vieilles pratiques de bricolage et de petits arrangements au détriment de la sécurité, du respect de la réglementation et de la maîtrise des processus nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 24 septembre 2021

Risque de criticité et dépassement du seuil d'enrichissement d'uranium235 chez Framatome-EDF à Romans-sur-Isère (Drôme)

Partagez ! Partage

fbfc_Areva_Drome_Romans.jpgLundi 13 septembre lors du démontage d’un ancien four d'enrichissement d'uranium-235 de l'usine EDF-Framatome de Romans-sur-Isère (INB63), l'analyse isotopique de la matière uranifère retrouvée au sein du four a révélé un enrichissement supérieur au pourcentage de 20% maximum autorisé pour les réacteurs de recherche atomique et cibles d’irradiation à usage médical. La maîtrise du risque de criticité ne pouvait donc plus être assuré et ce n'est que le 21 septembre 2021 que Framatome a déclaré cette menace à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 30 juin 2021

Procès d'antinucléaires à Valence : un procureur très déplaisant pour EDF et l'Etat

Partagez ! Partage

2021-06-29_proces-Greenpeace_Valence_1.jpegCe mardi 29 juin 2021, l'avocat n'en a pas cru ses oreilles : au procès de l'intrusion de militants de Greenpeace dans la centrale atomique du Tricastin (Drôme-Vaucluse) en 2020 pour exiger sa fermeture vu sa vétusté, le procureur a prôné la clémence, renvoyant EDF et l'État à leurs responsabilités en matière nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 18 juin 2021

Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?

Partagez ! Partage

2020-01-02_Tricastin_nuage-radioactif_-villes-département-03.jpgLa modélisation de plus de 1000 cartes météorologiques de 2017, 2018 et 2020 montre que si un accident nucléaire majeur de type Fukushima/Tchernobyl devait se produire sur un réacteur de la centrale nucléaire du Tricastin : 13 millions de personnes recevraient en quelques heures une dose de radioactivité supérieure à la limite annuelle d’exposition du public fixée à 1 mSV. Vaucluse, Drôme, Ardèche, Gard, Hérault, Marseille, Lyon, mais aussi Bordeaux et Paris ou encore la Suisse, Munich, Milan et Barcelone seraient touchés.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 10 mai 2021

Le Conseil général de la Drôme occupé par des habitants : ensemble barrons la route aux EPR et aux transports de combustibles atomiques !

Partagez ! Partage

2021-05-10_occupation-conseil-general-Drome_0.jpgDes habitant-es et des membres du collectif « STOP EPR ni ici ni ailleurs » ont occupé, le lundi 10 mai 2021, le Conseil Départemental de la Drôme à Valence.  "Si nous occupons aujourd’hui le Conseil Départemental de la Drôme, c’est pour signaler à sa présidente, Marie-Pierre Mouton que, contrairement à ce qu’elle pense, la construction de nouveaux réacteurs ne se fera pas sans opposition ! D’autres élu·e·s ailleurs, jouent le même jeu et rencontreront la même opposition. Car nous sommes nombreuses et nombreux à être déterminé·e·s à ne pas les laisser nous imposer une technologie d’un autre siècle ! Notre action de contestation, de revendication et de redécoration du Conseil Départemental s’est faite avec joie, solidarité et détermination, et elle ne s’arrêtera pas là. La folie nucléaire doit cesser !"

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 23 mars 2021

L’envers du décor : Tricastin sur la Radio Grille Ouverte

Partagez ! Partage

logo_radio-grille-ouverte_l-envers-du-decor_big.pngLes habitants et travailleurs du Gard se trouvent à quelques encâblures du site atomique de Marcoule où règne en maître le Commissariat à l'Energie Atomique (et ses premiers réacteurs atomiques "Célestin" ayant produit le plutonium de la bombe atomique française) et où sévit Areva-Orano avec, notamment, la fabrication du terrifiant "Mox". Les Gardois se trouvent aussi à quelques dizaines de kilomètres du plus grand complexe nucléaire de France : le site atomique du Tricastin. "Radio Grille Ouverte" a accueilli pour son émission "l'envers du décor" la Coordination antinucléaire du sud-est. Une heure de questions-réponses à découvrir...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 février 2021

Implantation d'un EPR au Tricastin ? 33 citoyens et citoyennes répondent aux élu-es pro-nucléaires et au Pdg de EDF

Partagez ! Partage

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpg33 élu-es, fanatiques du nucléaire, réclament l'implantation d'un réacteur atomique EPR sur le site du Tricastin (Vaucluse-Drôme). En réponse 33 citoyens et citoyennes responsables associatifs et simples habitants de la Drôme, du Gard, du Vaucluse, d'Ardèche co-signent une lettre au président d'EDF. Un courrier dans lequel sont rappelés les dangers, risques permanents et atteintes sanitaires et environnementales que ces départements subissent du fait de l'industrie nucléaire depuis 40 ans. Il proclame leur refus que soit implanté un quelconque réacteur atomique alors qu'il s'agit de tourner définitivement la page du nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Partagez ! Partage

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 30 août 2020

Vallée du Rhône : le réchauffement climatique et les sécheresses cycliques saisonnières augmentent la menace atomique du Tricastin et de Cruas

Partagez ! Partage

Rhone_01.jpgNon le nucléaire n'est pas la réponse au dérèglement climatique n'en déplaise aux prétendus « écologistes pour le nucléaire » menés tambour battant et oriflammes au vent par le nucléocrate polytechnicien formé à la "French American Fundation" Jancovici. Bien au contraire : maintenir le nucléaire alors que sécheresses cycliques et réchauffement climatique impactent les cours d'eau est une aberration et une démoniaque position. Revue de détail pour l'un des plus grands fleuves de France, le Rhône, où près de quarante installations nucléaires dont 17 réacteurs atomiques sont venues le défigurer, le pomper, le polluer et le menacer. Le fleuve est officiellement reconnu par l'Etat comme pollué.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 avril 2020

Un salarié de Framatome (ex-Areva NP, ex-FBFC) meurt du coronavirus à Romans-sur-Isère

Partagez ! Partage

Framatome_crayon-uranium.jpgPlutôt le profit et la toute puissance que l'humain. Un salarié chez Framatome-Areva-EDF, intérimaire de 53 ans, infecté par le Covid-19 vient de décéder à l'hôpital samedi dernier.  Il travaillait dans un atelier de l'Installation Nucléaire de Base 98 (INB98) où selon le syndicat CGT de l'entreprise 5 autres cas de coronavirus ont été détectés. Le syndicat a déclenché un droit d'alerte pour danger grave et imminent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mars 2020

3 réacteurs de Tricastin à l'arrêt !

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgEt de trois sur quatre ! Les réacteurs atomiques n°2, n°3, n°4 du Tricastin sont mis à l'arrêt. L'un pour quelques jours ou quelques semaines, un autre pour au moins un mois, l'autre pour six mois. La déliquescente centrale nucléaire du Tricastin va mal, très mal malgré les tentatives délirantes de la maintenir en fonctionnement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 janvier 2020

Alerte Tricastin : Fuite de tritium radioactif jusqu’à 5300 Bq/l dans l’enceinte géotechnique sous la centrale

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgUne fuite radioactive de Tritium atteignant jusqu'à 1150 Becquerel par litre (Bq /l) pour un maximum autorisé de 1000 Bq/l s'est produite dans l’enceinte géotechnique située sous la centrale du Tricastin. La tuyauterie d‘un réservoir d’effluents radioactifs a laissé s'écouler les rejets mortels durant deux mois sans que la moindre information au public et à la Commission Locale d'Information (Cligeet) ne soit donnée par EDF. Un appareil de mesure piézométrique à même détecté en novembre et décembre 2019  des rejets radioactifs atteignant le niveau faramineux de 5300 Bq/l.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 21 janvier 2020

Offensive pro-nucléaire à l'occasion de la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLa loi énergie-climat et la nouvelle PPE prévoient sounoisement de prolonger l'ensemble des réacteurs nucléaires français au-delà de leur durée de fonctionnement initialement prévue de 30 ans pour en valider, par entêtement purement idéologique et financiers, leur fonctionnement au delà de 40 ans, voire 50 ans ou plus encore comme le réclame le nucléariste EDF. Ni vu, ni connu, à la barbe des populations et sans aucune prise en compte des conséquences sanitaires ni atteintes au vivant et à l'environnement. Duperie ultime : l'annonce de fermetures de réacteurs vétustes et mal en point pour dans... 15 ans et l'implantation sur les sites concernés de réacteurs atomiques EPR. Ignoble.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 janvier 2020

Vitrine technologique tricolore : Tricastin1, ça s'en va et ça revient.... et ça s'en va. Alerte !

Partagez ! Partage

2019-12-26_IR_Centrale_Nucleaire_Tricastin_Reacteur_1_26_12_2019.jpgAlerte ! le réacteur n°1 de Tricastin que EDf et le gouvernement tentent de prolonger au-delà des 40 ans est en quasi perdition. Après son redémarrage poussif le 27 décembre dernier au terme de 5 mois de remises en état, les avaries et défaillances se multiplient et s'enchaînent. Rien n'est maîtrisé, seul l'entêtement à faire fonctionner une vieille casserole périmée préside. Le fanatisme des nucléocrates menace tout le pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 3