kobaya.pngKolin Kobayashi, journaliste japonais correspondant du "Days Japan" et basé à Paris, est venu à plusieurs reprises dans le sud-est de la France, notamment à Avignon pour enquêter sur les raisons de la lutte des militants antinucléaires du CAN84. D'autres journalistes japonais du "Asahi Shimbum" ont pu découvrir, dès le lendemain de la catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi de mars 2011,  et pilotés sur place par nos compagnons Jean et Victor, le site nucléaire du Tricastin. Les japonais alertent les français : "vous allez subir la même catastrophe atomique et vos dirigeants vous mentiront pareillement, réagissez, évitez l'horreur, arrêtez le nucléaire immédiatement".