|

mardi 8 mai 2018

La Macronie : va-t-en-guerre nucléariste

Emmanuel-Macron_ministre-des-armees_Florence-Parly_base-aerienne-_Istres_bouches-du-rhone_juillet-2017.jpgA quelques heures des célébrations du 8 mai 1945 marquant la fin de la seconde guerre mondiale et la capitulation de l'Allemagne nazie, la ministre macroniste des armées annonce la construction d’un cinquième sous-marin nucléaire d’attaque. L'alignement de la France sur le bellicisme états-unien et les exigences des "va-t-en guerre" galonnés tricolore et du Commissariat à l'Energie Atomique sont une menace pour les peuples et la planète.

Lire la suite...

Dimanche 18 mars 2018

Macron le va-t-en guerre aligné sur les USA

essai_nucleaire_002.jpgAux ordres du lobby militariste nucléaire et de la stratégie d'affrontement international, le "young leader de la French-American Fundation" Macron  va engloutir 25 milliards d'euros en quatre ans, 37 milliards en sept ans, pour renouveler les deux composantes de l'arsenal nucléaire naval et aérien français. Un exploit en pleine austérité budgétaire ! Et un danger incommensurable pour les peuples et la planète.

Lire la suite...

Dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

Lundi 30 mars 2015

Nucléaire : après les pertes faramineuses d'Areva (près de 5 milliards d'euros), c'est au tour de la DCNS d'annoncer 336 millions de perte pour 2014

2015_CANSE_armement_nucleaire_sous-marin_missile_DCNS_sous-marin-nucleaire_le-terrible.jpgC'est le nouveau Pdg du groupe spécialisé dans l'armement naval militaire nucléaire et ancien directeur général de Technicatome/Areva T.A qui fait l'annonce : le groupe militaire nucléaire DCNS constate une perte sèche de 336 millions d'euros et un chiffre d’affaires en recul de 9 %. Du fait de sa participation au projet de réacteur expérimental nucléaire Jules Horowitz du Commissariat à l’énergie atomique à Cadarache (Bouches-du-Rhône) et des programmes de sous-marins nucléaires d’attaque dit de « nouvelle génération ». Du jamais vu...

Lire la suite...