|

vendredi 18 octobre 2013

"L'étude scientifiques de l'impact sanitaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en Corse ne doit pas être enterrée" exigent les élus corses

1986-04-23_Tchernobyl_nuage_Corse.jpgL'enquête de 25 scientifiques indépendants sur l'augmentation en Corse des pathologies thyroïdiennes après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986 met en évidence une augmentation chez les hommes de 78,28% des thyroïdites, de 103,21% de l'hyperthyroïdisme, et de 28,29% des cancers de la thyroïde, et chez les femmes une augmentation de 55,33% des thyroïdites. Pour les enfants ce n'est pas mieux. Les élus Corse refusent que le gouvernement et les institutions nucléaires la dissimule et la jette au panier.

Lire la suite...

lundi 8 avril 2013

Succession de tremblements de terre en Méditerranée et dans les Alpes à moins de 150km des centrales nucléaires

2013-04-07_Seisme_Corse.jpgPlusieurs séismes se sont produits depuis vendredi et dans la nuit de samedi à dimanche en Méditerranée à l'Ouest d'Ajaccio en Corse, au nord d'Isola 2000 dans les Alpes Maritimes et dans le secteur d'Annecy. La plus forte secousse a été évaluée à 4 sur l'échelle de Richter vers 5h15 du matin. A moins de 200km, les sites nucléaires de Cadarache dans les Bouches-du-Rhône et du Tricastin dans le Vaucluse et la Drôme sont implantés également sur des failles sismiques.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2011

Corse : confirmation de l'augmentation importante des atteintes thyroïdiennes après le nuage radioactif de la catastrophe de Tchernobyl

Un rapport d’experts confirme enfin ce que les médecins Corses, et notamment le courageux Denis Fauconnier, déclarent depuis 25 ans sur les atteintes sanitaires sur la population de la plus grande catastrophe nucléaire civile (avant Fukushima) survenue à Tchernobyl en Ukraine le 26 avril 1986. Ce rapport atteste de l'augmentation très importante de la proportion des atteintes (cancers, goitres) à la thyroïde de 44% à 100% supérieure aux autres affections endocriniennes. Une décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris étant attendue le 7 septembre prochain sur le sort du professeur Pierre Pellerin (ancien patron du Service central de Protection contre les Rayons ionisants/SCPRI), mis en examen en 2006 pour “tromperie aggravée” qui avait affirmé sans rougir que le nuage radioactif s'était arrêté à la frontière! Les populations du sud-est ont aussi reçu leur dose...

Lire la suite...

jeudi 4 août 2011

Séisme de 4,5 dans le Gard-Rhodanien : La menace nucléaire est réelle

Un nouveau séisme de 4,5 sur l'échelle de Richter vient de se produire dans le sud-est (Gard-Rhodanien) ce mercredi 4 août et révèle l'absence de fiabilité des affirmations du lobby nucléaire répétant sans honte qu'en Provence les centrales nucléaires ne sont pas menacées par les tremblements de terre. Il y a 3 centrales nucléaires dans ce secteur (Tricastin, Cruas Meys, Pierrelatte), des réacteurs à bout de souffle, une usine de fabrication du terrifiant combustible « Mox » (celui de Fukushima). Il faut les fermer immédiatement!

Lire la suite...