|

jeudi 9 juillet 2020

Bure : les contrôles d’identité systématiques des antinucléaires jugés illégaux car portant atteinte aux libertés individuelles

Bure_antinucleaire_controle-policier.jpgDans un jugement rendu  le 11 juin dernier et connu à présent, la cour d’appel de Nancy estime que les réquisitions du procureur de Bar-le-Duc autorisant les gendarmes à contrôler de manière quasi permanente les habitants et notamment les antinucléaires en lutte contre le projet-fou d'enfouissement des déchets mortels du nucléaire, portent atteinte aux « libertés individuelles »*.  Non respect de la décision de la Cour de cassation, non application du principe de légalité dans les motivations beaucoup trop larges de sa réquisition : le procureur de la République de Bar-le-Duc n’a pas respecté la loi qui devrait pourtant le guider.  Pour mater la contestation antinucléaire, justice et gendarmerie ont mis en place depuis des années une surveillance massive du territoire.  Par ce jugement, leur tentative de contourner l’esprit de la loi et de la constitution, signe un revers important pour le Procureur, sanctionne une forme de faute professionnelle et pour les pouvoirs en place un désaveu de leur autoritarisme et détournement des lois.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 3 janvier 2020

Mauvais feuilleton politico-judiciaire à Bure : multiplications des atteintes aux libertés, aux droits citoyens et à la démocratie.

2016-07-16_Bure_Andra_antinucleaires_CRS.jpgCe n'est ni en Turquie ni au Brésil ou en Russie mais en France : 10 militants antinucléaires poursuivi-es pour "association de malfaiteurs", 20 perquisitions, des gardes à vue et des auditions multiples durant parfois jusqu'à 60 heures, des  expertises ADN et informatiques et chimiques, des cabinets d'experts et la police scientifique mobilisés, 30 ordinateurs et téléphones portables saisis, cinquante disques durs  décortiqués, des centaines de scellés, 104 000 communications écoutées/lues intégralement sur 26 lignes téléphoniques interceptées des mois durant, multiples filatures et surveillances policières, des milliers d'heures d'investigations de trente officiers de gendarmerie, des centaines de procès-verbaux fleuves, 2 balises GPS implantées sous des véhicules personnels, une tentative d’intrusion pour pose de micros-espion dans des locaux associatifs, plusieurs centaines de réquisitions téléphoniques auprès des opérateurs pour connaître les identités de téléphones bornant sur les antennes-relais proches de manifestations antinucléaires contre la poubelle atomique Cigéo, voiture de gendarmerie banalisée avec antenne IMSI-Catcher pour capturer pendant des mois tous les numéros de téléphones sur une aire située dans un rayon de 5km autour de... Bure, 15 000 pages de dossiers et 2 000 pages supplémentaires tous les trois mois, 55 000 euros de frais divers et 100 000 euros engagés...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 26 mai 2019

Le tour de la France (nucléaire) de « Atomik-Tour », en Vaucluse et en images

2019-05-24-26_Atomik-Tour_CAN84_Avignon_00_place-Pie_Bure-Stop_Bus-Atomik.jpgLe tour de la France (nucléaire) de « Atomik-Tour » - en 50 étapes de janvier à août 2019 – a fait halte à Avignon du 24 au 26 mai 2019 , venant à la rencontre de la population et des groupes localement en lutte et en résistance, contre le nucléaire ou les GPII (Grands Projets Inutiles et Imposés). Durant 3 jours des actions publiques, convergences, projection-débat, informations, recueil de paroles, animations se sont déroulés à travers la ville.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 9 février 2019

La terreur d'Etat contre la résistance antinucléaire : un message de Robin, victime de la barbarie nucléariste

2017_repression_Bure_Cigeo_nucleaire_victime_Robin.jpgUn message touchant de Robin dont la cheville a été broyée par une grenade un 15 aout 2017 en manifestant pacifiquement contre l'enfouissement des déchets à Bure (CIGEO). Tout ça parce qu'un gendarme a cru bon d'appuyer sur la gâchette de son lanceur de grenade alors qu'ils n'étaient absolument pas en danger. C'était pour le pouvoir ses premiers tests de répression violente contre toute contestation. En 20 ans, jamais un policier n'a été licencié ou enfermé pour avoir tué ou mutilé. Soutenons cette lutte essentielle durement réprimée par un état totalitaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 24 juin 2018

Rafles et perquisitions contre les antinucléaires : l'Etat réprime et monte une nouvelle affaire "Tarnac" pour tenter de briser toute résistance

Bar-le-Duc_manifestation-Cigeo_juin-2018.jpeg11 interpellations, 8 garde-à-vue, 10 perquisitions dans des lieux de vie et professionnels dont le domicile d'un avocat parisien, 3 mises en examen et interdits de territoire : l'Etat nucléariste lance une chasse sans merci aux opposants au nucléaire. Contre la fabrication d’une «nouvelle affaire Tarnac», contre les perquisitions, vols d'ordinateurs et rafles de militants antinucléaires et de leurs avocats par l'Etat, contre la criminalisation des luttes sociales et antinucléaires, pour l'arrêt immédiat du nucléaire : des rassemblements de soutien aux militants anti-Cigeo sont organisés devant les préfectures ce mercredi 27 juin 2018 à 18h00 (Vaucluse : Bld Limbert à Avignon).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 22 février 2018

Macron la matraque : le gouvernement envoie 500 militaires contre les opposants à la poubelle nucléaire de Bure

Bure_.jpgL'Etat nucléariste choisit le passage en force, la violence et la répression. Alors que le secrétaire d'état auprès du sinistre N.Hulot, Sébastien Lecornu, se rend à Bure et Mandres ce 22 février et annonçait qu'il rencontrerait les associations : le gouvernement envoie 500 gendarmes pour expulser les occupants du Bois Lejuc près de Bure. Refusons d'être atomisés :  Résistance populaire contre l'horreur nucléaire et l'atomisation du pays. Face à l'écocide nucléaire : appel à converger vers Bure pour ceux qui le peuvent, et à se rassembler à 18h devant les préfectures un peu partout en France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 2 août 2016

Poubelle nucléaire de Bure (Cigéo) : la justice condamne l'Andra à suspendre les travaux

2015-07-26_Bure_dechet_flyer_nucleaire.jpg.jpgLa victoire juridique est d'importance pour les opposants à l’enfouissement des déchets radioactifs nucléaires. Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc vient de décider ce lundi 1er août de suspendre les travaux - jugés illégaux - de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA) dans le secteur de Bure. Pour autant ce n'est là qu'une bataille gagnée et pas la guerre. La résistance pacifique et déterminée des opposants à la poubelle atomique souterraine se poursuit sur le terrain.

Lire la suite...

Partagez ! Partage