|

mercredi 26 juin 2019

La "loi énergie climat" c'est augmenter la menace nucléaire en France. Interpellez vos député-es !

climat et co2.jpg.jpgPour trois jours seulement, à la veille des vacances estivales, le gouvernement va faire débattre et voter par l'Assemblée Nationale la "loi énergie climat". Elle recule de 10 ans l'échéance de réduction de la part du nucléaire dans la production électrique du pays. Sous la houlette du banquier Macron, et après les reculades des gouvernements sous Hollande, l'ancien lobbyiste d'Areva devenu 1er ministre, Edouard Philippe, offre à la nucléocratie ce qu'elle exige depuis 60 ans : poursuivre sa mainmise sur le pays et continuer sa fuite en avant mortifère. Arrêtons le bras des criminels !

Lire la suite...

mercredi 5 juin 2019

Valence : le débat public sur les déchets nucléaires - la grande messe nucléariste - perturbé par les antinucléaires

2019-06-04_valence-debat-dechets-nucleaires_0.jpgCe mardi 4 juin 2019 la nucléocratie n'était pas à la fête à Valence (Drôme). Le débat public sur la gestion des déchets nucléaires organisé pour faire valider, par une mascarade de démocratie noyautée, le plan de poursuite du nucléaire et d'enfouissement des déchets radioactifs a été perturbé par les antinucléaires de Vaucluse et de Drôme. Devant la salle et dans la salle, les 150 cadres et directeurs du lobby nucléaire régional qui avaient squatté toutes les places au détriment du public et des citoyens se sont retrouvés pendant plusieurs heures avec, devant leurs yeux, des banderoles exigeants l'arrêt immédiat du nucléaire et fustigeant les projets de démantèlements entrainant un accroissement démentiel des déchets radioactifs.

Lire la suite...

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

lundi 25 février 2019

Le nucléaire, bon pour la santé ? une soirée-débat avec la CAN-SE organisée à Aix en Provence

2019-01-18_UPPA_CANSE_Nucleaire_Bon-pour-la-sante.jpgDepuis sa naissance, notamment en France, l’industrie nucléaire tient un discours rassurant : une industrie propre et sûre, une énergie peu polluante,… Mais les citoyens ont le droit de connaître, outre ce discours officiel, les analyses critiques citoyennes, écologiques et scientifiques, qui sont aujourd’hui formulées. L'Université Populaire du Pays d'Aix à ré-ouvert le débat, le 18 janvier dernier, lors d'une soirée animée par des militants de la CAN-SE.

Lire la suite...

mercredi 20 février 2019

France nucléaire : un militaire du plateau d'Albion porte plainte contre l'Etat

albion_S2_silo.jpgC'est une première en France : un militaire qui a été affecté, dans les années 90, à la base de missiles nucléaires du plateau d'Albion en Vaucluse porte plainte contre l'Etat. Gravement malade, atteint d'une nécrose osseuse et d'une fibromyalgie depuis son séjour en 1991 sur l'ancienne base 200 de la force de frappe militaire atomique, il a passé près de 6000 heures auprès des ogives de mort à l'intérieur des silos souterrains. Sans protection aucune contre les radiations destructrices. Une trentaine d'irradiés s'est constituée en association et d'autres plaintes des victimes sont à l'étude.

Lire la suite...

jeudi 9 août 2018

Aveu officiel : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas, c'est un leurre produit par l'industrie de l'atome

2018-07-28_rapport-hctisn_Cycle du combustible.jpgDans un document récent de présentation du « Cycle du combustible » français en 2018 le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire fait un aveu de taille : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas vraiment et les piscines d'entreposage frisent la saturation. Moins de 1% des déchets des centrales atomiques est "recyclé", et en un produit de fission encore plus dangereux et hautement radioactif que l'uranium. La terminologie utilisée par l'industrie nucléaire -notamment Areva-Orano - induit la population en erreur.

Lire la suite...

lundi 6 août 2018

6 août 1945 : le premier crime atomique de l'histoire. Ni oubli, ni pardon, abolition des armes atomiques, arrêt immédiat du nucléaire

2018-08-06_Hiroshima-Avignon_CAN84.JPGUne cérémonie en mémoire aux trois cent mille morts et milliers d'autres victimes des bombardements atomiques états-uniens sur Hiroshima et Nagasaki (6 et 9 août 1945) s'est déroulée à Avignon à l'appel du CAN84. A cette occasion a été lancé un appel au désarmement nucléaire, à la ratification par la France du Traité International d'Interdiction des armes nucléaire, à l'arrêt immédiat du nucléaire militaire et civil.

Lire la suite...

samedi 28 juillet 2018

Marcoule-CEA : incident nucléaire-risque de criticité sur le réacteur de recherche "Phénix" en cours de démantèlement

2018-07-15_Phenix-Marcoule_demantelement_incident-criticite_site_3.JPGLe réacteur de recherche à neutrons rapides et sodium Phénix/INB n°71 du Commissariat à l’énergie atomique à Marcoule fait encore parler de lui. En mal. On y a frôlé le risque de criticité lors du déplacement d’étuis d’aiguilles de produits de fission. L'incident détecté en interne le 19 juin 2018 n'a été mentionné par l'ASN sur son site internet que le 5 juillet 2018. La transparence et l'information des riverains ne sont toujours pas à l'ordre du jour. Les menaces et atteintes sanitaires : si.

Lire la suite...

vendredi 13 juillet 2018

Inventaire de l'Andra : la pagnolade des experts pour rouler la population dans la farine radioactive

2011-06-27_centrale-nucleaire_cattenom.jpgTous les 3 ans, l'Agence gouvernementale des déchets radioactifs (Andra), dite indépendante du lobby atomiste, publie un inventaire de ce que la France génère comme ordures radioactives. Pour sa consommation électrique nucléaire et la bombe atomique les français, vous, ont ainsi généré en 2016 plus 10 500 tonnes de déchets radioactifs mortels soit 28 330 m3 d'ordures radioactives chaque année. Et depuis 1959 : plus de 1 540 000 m3 de déchets, mortels pour des milliers d'années et dont nul ne sait quoi faire. Si on continu ce sera pas loin de 3 millions de m3. Chacun-e peu connaître les déchets radioactif produits et stockés par loin de son lieu de vie, de travail ou de villégiature. Revue du massacre...

Lire la suite...

vendredi 6 juillet 2018

Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire : pipeautage, cartes biaisées et incohérences afin de maintenir l'Ordre atomique

2018-06-28_rapport-parlementaire-nucleaire_securite-surete.pngLa montagne accouche d'une souris, mieux elle entérine la poursuite du nucléaire et permet aux élu-es de se donner bonne conscience. Sur le dos de la santé et de la vie de la population, en entérinant la contamination durable de la planète et la production de déchets mortels refilés aux générations futures. La « Commission », composée à 90% de macronistes et d'élu-es liés au nucléaire, réinvente les Shadock. Voici une analyse-critique du « rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire ».

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2018

Simulacre d'exercice de sûreté nucléaire à Marcoule les 5 et 6 juin

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgUn exercice de sûreté nucléaire est engagé sur le site de Marcoule sur deux jours, les 5 et 6 juin. Officiellement, Il s’agit de mettre en œuvre un test de fonctionnement et d’organisation des différents organismes impliqués dans la gestion « d'une situation d'urgence radiologique » impliquant l'installation Atalante touchée par un « événement fictif » et la société voisine, Melox. La journée du mardi 5 juin sera mise en action “la circulation de l'information qui ne devra pas laisser les réseaux sociaux prendre la main” *.

Lire la suite...

jeudi 3 mai 2018

ITER et la fusion nucléaire, une accumulation de mensonges depuis le début !

stop-iter_japon.gifSi politiques et scientifiques n’avaient pas menti sur le coût et les performances du projet de réacteur à fusion nucléaire ITER, ils n’auraient jamais obtenu ces milliards d’argent public pour un objectif aussi ridicule et qui ne sera pas même atteint. Depuis octobre 2017 plusieurs articles ont révélé comment les responsables du projet ITER utilisent un langage fallacieux, c’est à dire mentent sur les performances attendues de ce réacteur nucléaire.

Lire la suite...

samedi 17 février 2018

Un internaute nous interpelle sur l'utilisation du vocable « lobby nucléaire »

roulette_russe.jpgUn internaute, Baptiste, trouve « scandaleux » l'utilisation du vocable « lobby nucléaire » dans nos billets. Il m'a semblé utile de publier le billet ci-dessous de ma réponse car l'article visé par ce commentaire étant assez ancien (octobre 2013), ma réponse n'aurait pas été visible. Il est à supposer que notre internaute, intrigué par le billet concernant Jean Jouzel lors du dernier envoi de notre « newsletter », a jugé bon de surfer dans notre site pour en savoir plus long sur ce qu'a pu écrire, par ailleurs, notre « « scientifique rigoriste ».

Lire la suite...

mardi 6 février 2018

Projet "Astrid" : le CEA en difficulté malgré les milliards accordés par les gouvernements successifs

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Avignon_Roquemaure_Bagnols_Marcoule_022.JPGA notre connaissance, pour la 1ere fois le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) prend l’initiative d'une reculade dans ses ambitions. Dans le passé, les rares replis lui avaient été imposés par les compromis politiques tels que la décision de développer la filière Westinghouse-PWR au lieu de la graphite-gaz, ou encore l’arrêt de superphenix. Cette fois, c'est le CEA lui-même qui prend les devants, il propose de réduire sa relance de la filière plutonium par la construction d'un réacteur nettement plus petit qu'initialement prévu.

Lire la suite...

dimanche 4 février 2018

Portrait d’un chantre institutionnel de l’atome, le manipulateur Jean Jouzel ou l’éclatante médiocrité d’un « expert » adulé des médias.

2 degresCertains « scientifiques » envahissent les plateaux des médias. Jean Jouzel est de ceux-là. Expert, climatologue, surdiplômé, sur-récompensé, il est invité partout. Il a mené toute sa carrière, y compris sa thèse de Doctorat, au sein du ... CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique). Le 25 décembre 2017 dernier, jour de Noël, il était invité à l’excellente émission de France Inter « Le téléphone sonne ». Ce billet raconte sa "magnifique" prestation.

Lire la suite...

mardi 9 janvier 2018

Retour vers le passé : la nouvelle filiale nucléaire d'EDF-Areva reprend le nom "Framatome" datant des années ... 60 !

EDF-La-Defense_Center.jpgNouvel exploit de EDF ! En reprenant la filiale de l'ancien groupe nucléaire Areva - appelé temporairement "New Areva" depuis sa faillite actée en 2015 - l'électricien atomique se tourne délibérément et fougueusement vers... le passé. Il vient de baptiser cette nouvelle filiale en charge de la construction des réacteurs et de la fabrication des matériels : Framatome. Le nom d'une entreprise atomiste - la Franco-Américaine de Constructions Atomique - datant de... 1958 et disparue il y a plus de 16 ans !

Lire la suite...

lundi 14 août 2017

Cauchemar de la poubelle nucléaire de Bure en Champagne : ca va mal pour Areva, EDF, CEA, ANDRA et les militaires

2017-08-14_Carte-Meuse-Bure-Cigeo_LC.jpgLe projet de site d’enfouissement des déchets nucléaires mortels (Cigeo) de l'industrie nucléaire civile et militaire à Bure dans la Meuse, suscite une vive opposition. Les actions de terrain avec occupation durable et permanente des lieux se conjuguent avec la dénonciation technique et éthique de ce projet fou et les actions en justice. Alors que les bruits de bottes militaristes résonnent dans le monde, la Résistance à la domination atomique marque des points, le lobby et ses relais administratifs sont en mauvaise posture.

Lire la suite...

dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

mercredi 22 mars 2017

"Forum de l’alternance des métiers du nucléaire" : recrutement de chair à canon (jeune et maléable de préférence)

2017-03-22_metiers-nucleaire_alternance-pierrelatte.jpgVisite inopinée et dérangeante des antinucléaires du sud-est au "Forum de l’alternance des métiers du nucléaire" organisé ce 22 mars 2017 à Pierrelatte (Drôme) par la fine fleur de l'atomisme en mal de chair fraîche. Mais, au coeur du carré de la mort radioactive (Cruas, Marcoule, Tricastin, Cadarache) les fleurons régionaux du nucléaire font profil bas et le moral n'y est pas. Tout comme les jeunes qui ne se sont pas déplacés en masse...

Lire la suite...

dimanche 30 octobre 2016

Bella Belbéoch, physicienne nucléaire, résistante antinucléaire, n'est plus

bella_belbeoch.jpgNotre amie scientifique Bella Belbéoch, retraitée du Commissariat à l'énergie atomique, n'est plus. Figure de proue de la résistance à l'atomisme, ingénieur-docteur physicienne nucléaire, elle a vouée toute sa vie à la dénonciation de la destruction de l'atome civil et militaire. Auteur de nombreuses publications scientifiques elle fut la première, avec son mari, à exiger et militer pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. La CAN-SE salue avec respect son engagement humaniste sans faille.

Lire la suite...

- page 1 de 4