.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 2 avril 2017

La faillite mondiale du nucléaire

faillite.jpgAprès la faillite d'Areva en France, le sur-endettement et l'éjection du CAC40 d'EDF : le plus grand constructeur mondial de réacteurs nucléaires, l'Américain Westinghouse racheté par le Japonais Toshiba, s'effondre, accumule 10 milliards de dettes, se déclare en faillite et dépose le bilan. L'autre Américain, General Electric, tout comme le Japonais Hitachi, sont en survie. Le suisso-suédois ABB a baissé le rideau et le Canadien HydroQuebec a mis en arrêt définitif son réacteur de Gentilly. L'Allemand Siemens a abandonné la filière nucléaire pour sauver sa peau : partout dans le monde la filière nucléaire est en déliquescence ...

Lire la suite...

mercredi 22 mars 2017

"Forum de l’alternance des métiers du nucléaire" : recrutement de chair à canon (jeune et maléable de préférence)

2017-03-22_metiers-nucleaire_alternance-pierrelatte.jpgVisite inopinée et dérangeante des antinucléaires du sud-est au "Forum de l’alternance des métiers du nucléaire" organisé ce 22 mars 2017 à Pierrelatte (Drôme) par la fine fleur de l'atomisme en mal de chair fraîche. Mais, au coeur du carré de la mort radioactive (Cruas, Marcoule, Tricastin, Cadarache) les fleurons régionaux du nucléaire font profil bas et le moral n'y est pas. Tout comme les jeunes qui ne se sont pas déplacés en masse...

Lire la suite...

dimanche 30 octobre 2016

Bella Belbéoch, physicienne nucléaire, résistante antinucléaire, n'est plus

bella_belbeoch.jpgNotre amie scientifique Bella Belbéoch, retraitée du Commissariat à l'énergie atomique, n'est plus. Figure de proue de la résistance à l'atomisme, ingénieur-docteur physicienne nucléaire, elle a vouée toute sa vie à la dénonciation de la destruction de l'atome civil et militaire. Auteur de nombreuses publications scientifiques elle fut la première, avec son mari, à exiger et militer pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. La CAN-SE salue avec respect son engagement humaniste sans faille.

Lire la suite...

samedi 20 août 2016

Nucléaire : une bombe financière et fiscale à retardement

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgPendant des décennies l'Etat et le lobby nucléaire ont servi un mensonge à la population, notamment sur le faible coût supposé de la production d'électricité par la destruction atomique. Aujourd'hui la manipulation se révèle aussi au travers du fiasco financier et économique de EDF et de Areva dont la maison-mère est le Commissariat à l'Energie Atomique. Le nucléaire est moins compétitif financièrement que les énergies renouvelables. Dans les 3 domaines du prix, de l'indépendance énergétique et de l'emploi c'est le fiasco. Pour maintenir à flot les producteurs de la bombe atomique et l'illusion d'une modernité technologique, EDF-Areva et l'Etat prennent des risques que les contribuables devront assumer. Un patron livre son analyse...

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Poubelle nucléaire de Bure (Cigéo) : la justice condamne l'Andra à suspendre les travaux

2015-07-26_Bure_dechet_flyer_nucleaire.jpg.jpgLa victoire juridique est d'importance pour les opposants à l’enfouissement des déchets radioactifs nucléaires. Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc vient de décider ce lundi 1er août de suspendre les travaux - jugés illégaux - de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA) dans le secteur de Bure. Pour autant ce n'est là qu'une bataille gagnée et pas la guerre. La résistance pacifique et déterminée des opposants à la poubelle atomique souterraine se poursuit sur le terrain.

Lire la suite...

dimanche 31 juillet 2016

Un séisme de 4,4 de magnitude a secoué les Alpes à 200km des installations atomiques de Cadarache et du Tricastin

2013-10-14_seisme_alpes-de-haute-provence_alpes-maritimes.jpgCe samedi 30 juillet 2016, à 22h21, un nouveau tremblement de terre de 4,4 de magnitude s'est produit dans les Alpes à quatre kilomètres de Pinerolo (ville italienne de 36 158 habitants). A à peine 200km des sites atomiques de Cadarache et du Tricastin...

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2016

Cadarache : Contaminé par inhalation

Atelier-de-technologie-du-plutonium-ATPu1_CEA_Areva_Cadarache.jpg1 année avant de confirmer la contamination ! Ce n'est que le 4 juillet 2016 que le CEA a confirmé* officiellement la contamination d'un travailleur. Pourtant dès le le 28 avril 2015 un contrôle médical révélait des suspicions de contamination radioactive interne d'un ouvrier sur le chantier de démantèlement de l'Atelier de Putonium (ATPu) du site du Commissariat à l'Energie atomique de Cadarache. Personne n'en avait rien su hormis les initiés. Un second contrôle médical effectué le 23 juin 2015 le confirmait pourtant. Le salarié d'Areva a bien inhalé les substances mortelles lors de la réfection d’un sas séparant deux zones de travail.  Les incidents nucléaires se suivent et se diversifient... jusqu'au jour ou

Lire la suite...

mercredi 28 octobre 2015

Ils témoignent pour nous, tandis que nous sommes de nouveau convoqués par la justice qui « envisage » notre « mise en examen ».

CAN84_tchernobyl_France_victimes_thyroide.jpgFace à l'attaque d'Areva qui porte plainte contre la Coordination antinucléaire du sud-est, 3 scientifiques spécialistes du nucléaire et ancien du C.EA et de la médecine (Polytechnicien, Physicien, Docteur en médecine et Professeur de Faculté), 1 travailleur du nucléaire (sous-traitant "viande à rems") et 2 élus (celui qui a refusé d'approuver la convention entre Areva et la municipalité d'Avignon et un ancien député européen) nous apportent leur témoignage... du palpable implacable!

Lire la suite...

mercredi 30 septembre 2015

Complicité des élu-es avec le lobby nucléaire : nouvelle action du CAN84 sur Avignon

2015-09-30_Avignon_CAN84_Areva-Municipalite-Compromission_02.JPGIls ne lâchent rien ! Pour maintenir la pression sur la municipalité d'Avignon qui s'est couchée devant Areva pour quelques euros * les antinucléaires ont de nouveau mené une action à l'occasion de la réunion du conseil municipal de fin septembre.

Lire la suite...

lundi 24 août 2015

Le Commissariat à l’Énergie Atomique : le véritable patron d'Areva, de EDF et des gouvernements français.

Reggane_decembre-1960_General-Jean-Thiry_explosion_27-12-1960.jpgQui dirige les orientations et choix politiques gouvernementaux français (et du pays) en matière de recherche, d'industrie, d'énergie et d'option militaire? L'Etat contrôle-t-il le CEA (l'actionnaire majoritaire d'Areva, née le 3 septembre 2001 d’une fusion du CEA-Industrie, avec Framatome et la Cogema) et EDF ? Où bien est-ce une "caste" technocratique para-militaire - le "Corps des mines", élite issus de Polytechnique - qui contrôle l'Etat? Qui à le pouvoir d'imposer à la France, depuis près de 60 ans, la destruction atomique et l'industrie nucléaire sans aucune  consultation ni du peuple ni des assemblées élues ? Comment s'interpénètrent depuis plusieurs décennies les milieux militaires, technocratiques, politiciens de droite et d'extrême-droite, socialiste et communiste. Un physicien, Roger Belbéoch, chercheur et ingénieur au CNRS, spécialiste des effets biologiques des rayonnements ionisants démontrait il y a déjà près de 20 ans ces liens honteux et mortels pour la France.

Lire la suite...

vendredi 31 juillet 2015

Pourquoi maintenant, pourquoi nous ?

Jusqu'ici tout va bienLe CEA possède 54,37% des parts d'AREVA, l'avant projet détaillé Astrid pour 2016/2019 doit être budgétisé cette année, ITER avance chaotiquement, l'EPR capote et fonce dans le mur, l'amendement CIGEO est passé au forceps du 49-3 dans la loi Macron,...  Depuis le dépôt de plainte du géant AREVA contre la Coordination antinucléaire du Sud-Est, nous n'avons cessé de nous interroger sur la raison qui avait poussé ce grand industriel à s'attaquer à nous, infimes et très peu écoutés militants radicaux dans le monde antinucléaire, depuis longtemps dominé malheureusement par des mouvements associatifs et politiques dont la tiédeur ne peut inquiéter le lobby tout puissant; et ensuite, pourquoi ce billet, précisément, sur les élus EELV, alors que de multiples billets, tracts et flyers présents sur le site traitent depuis toujours de tous les noms d'oiseaux les industriels, professionnels, et autres chantres de cette industrie mortifère. L'objet de ce billet est de tenter de chercher réponse à ces questions.

Lire la suite...

samedi 11 juillet 2015

ASTRID les années 2015-20 sont décisives, ne laissons pas faire ça ! (mise à jour juillet 2015)

plutonium_pellet.jpgLa construction à Marcoule (vallée du Rhône-Gard) du réacteur Astrid se prépare discrètement, même s’il prend du retard. Pour l’instant le budget pour l’étude préliminaire est assuré jusqu’en 2015, l’Avant Projet Détaillé (APD) est programmé de 2016 à 2019 pour aboutir à une décision de construction, mais pour l’instant sans financement pour cette étude. Gageons que les nucléocrates du CEA saurons imposer la décision de poursuivre dans cette voie si nous n’y prenons pas garde.


Lire la suite...

dimanche 28 juin 2015

Tourner la page de l'atomisme : le Collectif antinucléaire de Vaucluse propose une rencontre aux syndicats, élus et salariés du nucléaire

2012-08-22_CAN84_Marche-pour-la-vie_Caumont-pancarte-areva_Wolakota.JPGAlors qu'Areva est en « faillite », que EDF est sur-endetté, que le CEA tente de réactiver de vieux projets suicidaires : le CAN84 propose à nouveau aux syndicats et salariés du nucléaire une rencontre pour tourner, ensemble, la page de l'ère de la destruction atomique.

Lire la suite...

mardi 23 juin 2015

Cacadarache : un nouveau simulacre d'exercice de crise nucléaire

CAN84_Marche-antinucleaire-2014_1ere-etape_Manosque-Vinon-Cadarache_28.JPGCe 23 juin au petit matin et pour une bonne partie de la journée les nucléocrates et l'appareil d'Etat (Préfecture) ont joué leur air cyclique bureaucratique du "dormez en paix braves gens, nous contrôlons la situation" à l'occasion d'un pseudo exercice de simulation d'un accident nucléaire sur le site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA). Mascarade officielle, théâtre cynique de mise en scène de la mort... de votre mort.

Lire la suite...

lundi 30 mars 2015

Nucléaire : après les pertes faramineuses d'Areva (près de 5 milliards d'euros), c'est au tour de la DCNS d'annoncer 336 millions de perte pour 2014

2015_CANSE_armement_nucleaire_sous-marin_missile_DCNS_sous-marin-nucleaire_le-terrible.jpgC'est le nouveau Pdg du groupe spécialisé dans l'armement naval militaire nucléaire et ancien directeur général de Technicatome/Areva T.A qui fait l'annonce : le groupe militaire nucléaire DCNS constate une perte sèche de 336 millions d'euros et un chiffre d’affaires en recul de 9 %. Du fait de sa participation au projet de réacteur expérimental nucléaire Jules Horowitz du Commissariat à l’énergie atomique à Cadarache (Bouches-du-Rhône) et des programmes de sous-marins nucléaires d’attaque dit de « nouvelle génération ». Du jamais vu...

Lire la suite...

jeudi 26 mars 2015

Crash du vol Barcelone-Dusseldorf : à 7min du site nucléaire de Cadarache

entrale-nucleaire-crash-avione.jpgLe crash du vol Barcelone-Dusseldorf au dessus de Seynes-les-Alpes s'est produit mardi 24 mars 2015 à moins de 7minutes de vol et 110km du site nucléaire de Cadarache (Bouches-du-Rhône) et à peine 8 minutes des sites nucléaires de Tricastin (Vaucluse-Drôme), de Marcoule (Gard) et de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche). Aucune intervention, même celle du Mirage 2000 qui a décollé de la base d'Orange (Vaucluse) n'a pu empêcher le crash... Aucun site nucléaire n'est en mesure de résister à un tel événement. Il faut les mettre à l'arrêt immédiatement.

Lire la suite...

mardi 20 janvier 2015

Areva : chronique ordinaire et sordide d'incidents nucléaires en France

Mortel-areva_GF.jpgAreva dispute à EDF le leadership du nucléaire en France et pas qu'au niveau des difficultés financières, des retards de chantiers, des annonces de nouveaux marchés qui ne voient jamais le jour, des rejets de radioactivité dans notre bien commun planétaire, l'air et l'eau, mais aussi pour ce qui concerne les incidents nucléaires sur leurs installations respectives. Tout cela reste souvent du domaine confidentiel ou pour le moins ne conduit pas les intéressés à en faire grande publicité. Notre site militant et lanceur d'alerte brise une nouvelle fois la loi du silence dont ces pudiques recouvrent l'esprit des citoyens.... Aujourd'hui : place à Areva.

Lire la suite...

vendredi 16 janvier 2015

ASTRID les années 2015-20 sont décisives. Il faut empêcher ça.

accident_nucleaire_montage_3.jpgLe projet d'implantation d'un nouveau réacteur nucléaire (Astrid) destiné à relancer la filière plutonium se prépare discrètement à Marcoule (près de Bagnols/Cèze dans la vallée du Rhône) même si sa construction prend du retard. De la taille de près d’un demi Superphénix, refroidi au sodium métallique liquide, c’est le summum de dangerosité de ce qu'a construit l'humain ! Si nous n’y prenons pas garde la nucléocratie ...


Lire la suite...

mercredi 7 janvier 2015

ITER : un projet de fusion nucléaire « en plein malaise et pouvant dériver hors de tout contrôle »

CAN84_Marche-antinucleaire-2014_1ere-etape_Manosque-Vinon-Cadarache_23.JPGLoin des articles habituels bien lissés des journaux français, et à des années lumière des propos enchanteurs de l'agence ITER-France - pur produit du CEA - l'hebdomadaire américain "The New Yorker" a publié un reportage sur le chantier ITER. L'auteur est allé sur la plate-forme ITER à Cadarache en 2013, a rencontré des scientifiques qui y travaillent quotidiennement, a recueilli leurs avis, fait aussi un tour sur le chantier en construction et ce qui en ressort est vraiment édifiant ! La Coordination antinucléaire du sud-est révèle le contenu principal de ce texte jamais traduit en français. Un projet à la dérive et un effrayant gaspillage de milliards d'euros d'argent public…

Lire la suite...

lundi 5 mai 2014

Marche pour l'arrêt immédiat du nucléaire : dernier jour, rencontre au petit matin avec les salarié(e)s du Tricastin

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Bollene_Tricastin_012.JPGLa marche antinucléaire de 11 jours arrive au terme de son périple de près de 300km à travers 6 départements du sud de la France. Ce 5 mai marque la dernière rencontre avec les salarié-es du nucléaire devant le site nucléaire du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Tout au long de cette aventure humaine et déterminée, plus de 5000 personnes ont pu prendre conscience de la nécessité de l'arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire. Bravo aux marcheuses et aux marcheurs de la vie !

Lire la suite...

- page 1 de 3