Aller-simple.jpgTandis que les installations du lobby nucléaire poursuivent leurs ravages sanitaires par leurs rejets quotidiens de radioactivité mortelle dans l'atmosphère et dans l'air, EDF, le deuxième « fleuron » de l'atomisme français, bat de l'aile à son tour et entre dans une zone de turbulence économique et financière. Dans le droit sillage de la faillite d'Areva...