EPR_OLK3_danger.jpgNouvelle déconvenue majeure pour l'industrie nucléaire française et son "avenir" pourtant glorifié par les relais du lobby dans l'appareil d'Etat et les administrations. L'Atomic Safety and Licensing Board (ASLB) états-unienne vient de refuser la licence que EDF demandait pour pouvoir construire une centrale nucléaire EPR dans le Maryland, malgré les sommes colossales dépensées pour faire réaliser du lobbying par l'un des plus grands cabinets d'avocats. Aucune entreprise américaine ne souhaite risquer ses finances avec de nouveaux projets nucléaires voués à l'échec.