|

lundi 12 septembre 2022

Histoire : l'affrontement nucléaire USA-France-Russie en Ukraine ou la guerre des atomes

Partagez ! Partage

ukraine-usa.jpgPour qui regarde la réalité historique il-elle découvrira, derrière la guerre, un affrontement de vingt ans entre d'un côté la Russie et Rosatom pour garder la fourniture d'uranium à l'Ukraine pour ses monstrueuses centrales atomiques en contre-partie de la destruction des stocks d'armement nucléaire ukrainien sur le sol russe et en face, aux aguets, d'une part la France qui aurait souhaité placer Cogema-Areva-Orano comme fournisseur des produits de fission atomiques aux centrales ukrainiennes et, d'autre part, les Etats-Unis et le gestionnaire Energoatom qui, au final avec Westinghouse, ont emporté en 2014 et de manière exclusive ce marché de mort.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 20 août 2022

Anne Lauvergeon, ex-PdG de Areva, perd son procès contre le fisc et écope d'un redressement de un demi-million d'euros

Partagez ! Partage

lauvergeon_areva_sarkozy.jpgLe fisc vient de "redresser" l'ex-Pdg toute puissante de Areva Anne Lauvergeon pour près d'un demi-million d'euros d'avantages en nature versés par Areva après son départ de l'entreprise. Un redressement qui vient d'être confirmé par la justice... en attendant son procès pénal pour corruption dans l'affaire Uramin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 27 mai 2022

Signal national d’alerte (SNA) nucléaire partagé entre EDF et Orano au Tricastin : la ligne est coupée depuis plus d'un an !

Partagez ! Partage

premiers-cadrans-telephoniques.jpgDormez les moutons, dormez en paix, bêlez en sourdine s'il vous plait et ne faîtes pas de bruit. Depuis plus d'un an la ligne filaire de communication entre EDF et Orano de déclenchement de la sirène d'alerte est coupée. Depuis plus d'un an ! En cas d'incident c'est pratique. Bientôt on va nous parler de perte de compétences chez EDF et s'en étonner...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mai 2022

La sirène d'alerte d'incident nucléaire ne fonctionne plus sur la commune de Pierrelatte... depuis plus d'un an.

Partagez ! Partage

sirene-alerte_SNA.jpgEn cas de fuite mortelle et d'incident nucléaire majeur les habitants des alentours du site nucléaire du Tricastin et au delà n'en saurons rien. Et pour cause : la sirène d'alerte (SNA) ne fonctionne plus sur la commune de Pierrelatte (Drôme) depuis plus d'un an! La presse locale si prompte à cirer les pompes de la nucléocratie ne s'est pas ruée pour diffuser l'information de mise en danger de la vie d'autrui par les exploitants nucléaires et la complicité des élus locaux et départementaux. Il est vrai que certain-es d'entre-eux réclament à corps et à cri l'implantation de réacteurs atomiques supplémentaires EPR sur le site du Tricastin. Une démence.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 20 mars 2022

Déchets d'Areva-Orano au Tricastin : une formation du personnel au petit bonheur la chance et les déchets radioactifs laissés en plan

Partagez ! Partage

2022_fut-dechets-radioactifs_02.jpgOn pourrait penser, voire croire, qu'en matière de nucléaire les exploitants atomiques font très attention et tout leur possible pour éviter le pire notamment en formant correctement les personnels et gérant précautionneusement les déchets radioactifs. C'est une grossière erreur comme vient de le confirmer - le 19 janvier dernier -  une inspection de l'ASN sur le site d'Orano-Areva du Tricastin (Drôme-Vaucluse)

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 11 mars 2022

Orano-Areva à Marcoule condamnée pour faute inexcusable et manque de protection de ses salariés face aux radiations mortelles

Partagez ! Partage

2018-07-15_Phenix-Marcoule_demantelement_incident-criticite_site_3.JPGOrano-Areva vient d’être condamnée par le pôle social du tribunal judiciaire de Nîmes pour faute inexcusable après la plainte d'un salarié travaillant chez Melox à Marcoule (Gard) dans le contrôle des "combustibles" radioactifs "Mox. Victime d'irradiations ayant détérioré ses yeux et généré de fortes céphalées, Christophe appelle ses collègues à sortir du silence au vue des autres travailleurs victimes de maladies,  tumeurs et cancers liés à la radioactivité.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 31 janvier 2022

Orano-Marcoule : aggravation des difficultés dans la fabrication des produits de fission nucléaire "Mox" et saturation des matières plutonifères entreposées

Partagez ! Partage

fabrication-mox.jpgLes dysfonctionnements récurrents de l'unité "Mélox" de Orano (ex-Areva) à Marcoule (Gard) qui ne produit pas autant que prévu le terrible produit de fission "Mox" à base de déchets de plutonium et d'uranium entrainent une saturation plus rapide que prévue des capacités d’entreposage des matières radioactives mortelles plutonifères à La Hague (Manche). Le ballet routier des déchets radioactifs de chaque réacteur atomique disséminés sur le territoire vers la Hague pour conditionnement en attendant une solution monstrueuse (enfouissement sous terre) et la récupération de moins de 1% de ces déchets plutonifère entraîne la saturation inéluctable des piscines d’entreposage d'attente des produits de fission (combustibles) usés. La sécurité de la population est en jeu. Le directeur général d’Orano-Areva vient d'être auditionné par l'ASN pour des explications.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 décembre 2021

Orano (ex-Areva) Tricastin : l'usine de chimie nucléaire Georges Besse II (INB n°168) prend des libertés avec les procédures, la règlementation, la sécurité

Partagez ! Partage

Tricastin_Georges-Besse-II_Areva-Orano_zone-entreposage-container.jpgOrano (Areva) s'est affranchie de plusieurs de ses obligations après avoir obtenu de l'ASN des autorisations de modifications dans l'enrichissement de l'uranium. Idem pendant le mouvement social de novembre dernier en passant outre les obligations de formations et habilitations des intervenants. Changement de nom pour cause de faillite mais toujours vieilles pratiques de bricolage et de petits arrangements au détriment de la sécurité, du respect de la réglementation et de la maîtrise des processus nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 8 juillet 2021

La nucléocratie rackette les contribuables : l'Etat verse encore 994,1 millions d'euros à Areva

Partagez ! Partage

1000euros.jpgCa n'en finit plus. Après les 9 milliards de fonds publics versés ces dernières années à Areva et à EDF, c'est à présent près d'un milliard d'euros que l'Etat va verser à Areva pour éponger la dette et les pénalités de retard que le nucléariste doit à la Finlande pour avoir faillit à ses engagements de construction d'un EPR.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 30 juin 2021

Petits arrangements entre nucléocrates en faillite : Areva S.A va refiler 563 millions d'euros à EDF pour masquer sa responsabilité dans les malfaçons de l'EPR

Partagez ! Partage

EPR_flamanville.jpgAreva SA, la holding faillitaire installée pour liquider les dettes de l'entreprise après sa faillite et qui doit achever le chantier de l'EPR d'Olkiluoto en Finlande va verser 563 millions d'euros à EDF pour solder les contentieux et litiges sur les malfaçons dont elle est responsable notamment sur l'EPR de Flamanville. Un tour de passe-passe entre "mafieux" qui changent d'appellation à tour de rôle et suivant les poussières glauques glissées sous le tapis par les uns et les autres. Areva devient Orano, EDF recrée un Framatome appartenant précédemment à Areva, des millions passent de l'un à l'autre que l'Etat renfloue par ailleurs...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 14 juin 2021

Chine : alerte à la centrale atomique EPR de Taishan. EDF et Areva impliqués, le gouvernement français bloque l'information. Des rejets atmosphériques ont eu lieu.

Partagez ! Partage

2021-06-13_Chine_EPR_centrale-nucleaire_Taishan_probeme_fuite_gaz-rare_.jpgNouveau coup dur pour l'EPR d'EDF-Areva. La centrale EPR chinoise de Taishan construite par EDF et dans laquelle le nucléariste français est co-actionnaire à 30 % aux côtés de China General Nuclear Power Group (CGN) est en difficulté. Une fuite de gaz rares a été détectée dans le circuit primaire. Et certainement des rejets atmosphériques radioactifs. Le monstre tricolore de soit-disant nouvelle génération de réacteur atomique, inauguré en grandes pompes par E.Macron, menace deux ans à peine après sa mise en service.  C'est la filiale  EDF-Framatome aux Etats-Unis qui a lancé l'alerte le 14 juin auprès du gouvernement des USA alors que le gouvernement français connaissait la nouvelle depuis le 10  juin et que les médias se taisaient.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 mai 2021

Procès des opposant-es à l'enfouissement des déchets nucléaires : exigeons la relaxe des qualifiés de "malfaiteurs"

Partagez ! Partage

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgEn juin, cela fera 4 années que les portes des opposant.e.s au projet CIGEO d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure ont volé en éclat sous les coups de boutoir d’une instruction pour « association de malfaiteurs ». Vingt domiciles perquisitionnés, dix militants et militantes interdits de se voir pendant 2 ans et demi, 100 téléphones placés sous écoute, 16 années cumulées de communications enregistrées, des balises posées sous des voitures, un escadron de gendarmes mobiles harcelant les habitants et habitantes au quotidien… Cette scandaleuse traque d’Etat a tenté de paralyser ce mouvement de lutte vieux de 30 ans contre le plus gros projet industriel européen, dont les risques sont connus. 100 organisations locales et collectifs dont le CAN84 ont signé ce mercredi 12 mai 2021  une tribune de solidarité qui paraît simultanément dans les médias. Plus de 250 signataires expliquent en quoi ce qui se joue à Bure nous concerne, tous et toutes, et demandent la relaxe des mis en examen dont le procès s'ouvre le 1er juin prochain.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 mars 2021

Areva-Orano : intimidations et menaces sur un sous-traité du nucléaire

Partagez ! Partage

2021-03-17_Orano-Areva_Gilles-Reynaud_Prudhomme.jpg80% des activités de maintenance dans le nucléaire sont réalisées par des sous-traité-es. Le président de l'association "Ma Zone Contrôlée" qui défend ces salariés a été auditionné en 2018 sous-serment à l’Assemblée Nationale par la Commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. Un mois après, Orano (ex-Areva) qui est son employeur le met à pied et le prive de travail. Le Conseil de Prud’hommes de Nanterre, saisit par le salarié, doit se prononcer ce mercredi 17 mars tandis qu'un rassemblement de soutien est programmé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 1 mars 2021

Après avoir contaminé le Niger, le Kazakhstan, la Mongolie, le Canada et la France : Orano-Areva veut pourrir le Groenland

Partagez ! Partage

2021-02-28_Groeland_80pourcent-de-calotte-glaciaire.jpgOrano-Areva se frotte les mains car le nucléariste vient de décrocher de la part du gouvernement du Groenland deux permis d’exploration minière pour des gisements d’uranium. Plus de 3.500 kilomètres carrés vont ainsi être livrés aux appétits financiers et à la destruction écologique. 141 associations environnementales viennent d'interpeller  le gouvernement danois pour qu'il décrète un moratoire sur les activités minières au Groenland et qu'il protège cette île à l’écosystème fragile. Un autre site du sud du Groenland, Kujataa, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est également menacé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

Partagez ! Partage

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Partagez ! Partage

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 26 septembre 2020

Intimidation : la gendarmerie empêche un rassemblement "Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs" devant le site atomico-chimique du Tricastin

Partagez ! Partage

socatri-plan-Tricastin.gifLe pouvoir durci depuis des mois et des années la répression contre toute forme de contestation de son hégémonie sur le peuple et la population. Arrestations arbitraires, contrôles d'identité récurrents, menaces de mise en garde à vue, restriction des droits fondamentaux et libertés individuelles et des droits collectifs, mises sous écoutes téléphoniques et internet, procès : le système, à bout de souffle, se fait de plus en plus violent. Ce samedi 26 septembre, les gendarmes ont empêché la tenue d'un rassemblement au Tricastin dans le cadre de l'appel national "Notre maison brûle et nous ne regardons plus ailleurs" initié à l'occasion du sinistre anniversaire de la catastrophe de "Lubrizol".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 9 juillet 2020

La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée

Partagez ! Partage

EPR-Flamanville.jpgLa Cour des comptes, en ce début juillet 2020, livre un rapport sévère et juste de l'échec opérationnel et financier du réacteur atomique EPR toujours en construction à Flamanville (Manche). Tout comme l'inutilité de poursuivre le programme de "grand carénage" des vieux réacteurs nucléaires délabrés. Sont mis en cause le processus, les méthodes, les financements et même les capacités techniques de la filière nucléaire et de EDF. Une dérive orchestrée par les premiers de cordée sortis de l'Ecole militaire Polytechnique et de l'Ecole des Mines formant la technostructure décisionnaire de la politique énergétique et militaire française. Des super-diplômés qui se sont affranchis allègrement de toute responsabilité, de l'intérêt commun, ont plongé copieusement la main dans les finances publiques du pays pour financer leur délires fous. Avec l'aval des représentants officiels de l'Etat sortis de l'ENA et de Sciences Po et en échappant à toute sanction ou poursuite judiciaire réelle. Une caste qui a pris le pouvoir et fait sécession du reste du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 juin 2020

Mox : Fin de partie pour Areva-Orano aux USA contraint de vendre aux enchères son matériel nucléaire

Partagez ! Partage

vente-encheres.jpgLe projet délirant d'Areva-Orano d'usine états-unienne de combustible MOX c'est fini. Le glas sonne pour le rêve américain de Anne Lauvergeon et de ses successeurs : lancé en 1999 avec des fonds gigantesques de 8 milliards de dollars - déjà dépensés dans la construction de l'usine - le projet initié dans le cadre d'un accord entre les Etats-Unis et la Russie de démantèlement et récupération de 34 tonnes de plutonium militaire avait été arrêté fin 2018. A présent, pour se renflouer, les actionnaires liquident par une vente aux enchères « 450.000 pièces » nucléaires neuves et encore emballées pour la plupart. Du jamais vu qui en dit long sur la piteuse situation de l'atomisme dans le monde. Un nouveau fiasco pour le nucléaire tricolore qui risque de coûter cher aux contribuables français.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juin 2020

Areva-Orano Tricastin : des contrôles qui tournent à la pagnolade mais révèlent le chaos quotidien

Partagez ! Partage

Areva-Orano_ville_irradiee_N-U.jpgLes 8 et 9 juin 2020 une  inspection inopinée des inspecteurs de l'ASN vient tester la prévention des pollutions et la maîtrise des déversements polluants accidentels chez Areva-Orano au Tricastin. Le contrôle des installations nucléaires « Georges Besse 1 »  (INB no 93) - ex-Eurodif Production – révèle plus que des lacunes. Mais, bon bougre, la pseudo autorité laisse deux mois à l'exploitant nucléaire pour faire... ses remarques. Pourtant des dysfonctionnements multiples existent tout comme les risques environnementaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 8