|

jeudi 9 juillet 2020

La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée

EPR-Flamanville.jpgLa Cour des comptes, en ce début juillet 2020, livre un rapport sévère et juste de l'échec opérationnel et financier du réacteur atomique EPR toujours en construction à Flamanville (Manche). Tout comme l'inutilité de poursuivre le programme de "grand carénage" des vieux réacteurs nucléaires délabrés. Sont mis en cause le processus, les méthodes, les financements et même les capacités techniques de la filière nucléaire et de EDF. Une dérive orchestrée par les premiers de cordée sortis de l'Ecole militaire Polytechnique et de l'Ecole des Mines formant la technostructure décisionnaire de la politique énergétique et militaire française. Des super-diplômés qui se sont affranchis allègrement de toute responsabilité, de l'intérêt commun, ont plongé copieusement la main dans les finances publiques du pays pour financer leur délires fous. Avec l'aval des représentants officiels de l'Etat sortis de l'ENA et de Sciences Po et en échappant à toute sanction ou poursuite judiciaire réelle. Une caste qui a pris le pouvoir et fait sécession du reste du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 juin 2020

Mox : Fin de partie pour Areva-Orano aux USA contraint de vendre aux enchères son matériel nucléaire

vente-encheres.jpgLe projet délirant d'Areva-Orano d'usine états-unienne de combustible MOX c'est fini. Le glas sonne pour le rêve américain de Anne Lauvergeon et de ses successeurs : lancé en 1999 avec des fonds gigantesques de 8 milliards de dollars - déjà dépensés dans la construction de l'usine - le projet initié dans le cadre d'un accord entre les Etats-Unis et la Russie de démantèlement et récupération de 34 tonnes de plutonium militaire avait été arrêté fin 2018. A présent, pour se renflouer, les actionnaires liquident par une vente aux enchères « 450.000 pièces » nucléaires neuves et encore emballées pour la plupart. Du jamais vu qui en dit long sur la piteuse situation de l'atomisme dans le monde. Un nouveau fiasco pour le nucléaire tricolore qui risque de coûter cher aux contribuables français.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juin 2020

Areva-Orano Tricastin : des contrôles qui tournent à la pagnolade mais révèlent le chaos quotidien

Areva-Orano_ville_irradiee_N-U.jpgLes 8 et 9 juin 2020 une  inspection inopinée des inspecteurs de l'ASN vient tester la prévention des pollutions et la maîtrise des déversements polluants accidentels chez Areva-Orano au Tricastin. Le contrôle des installations nucléaires « Georges Besse 1 »  (INB no 93) - ex-Eurodif Production – révèle plus que des lacunes. Mais, bon bougre, la pseudo autorité laisse deux mois à l'exploitant nucléaire pour faire... ses remarques. Pourtant des dysfonctionnements multiples existent tout comme les risques environnementaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 4 juin 2020

L'ASN constate que c'est le bordel dans le nucléaire : ni EDF ni Orano ni le CEA ne sont à la hauteur des enjeux notamment de sécurité. Alerte générale nationale.

2020-05-28_rapport-ASN-2019_couv.jpgL'exigence de qualité, de la culture de sûreté comme de la rigueur professionnelle dans la conduite des projets nucléaire n'est pas au rendez-vous estime l'ASN dans son dernier rapport annuel. Et cela concerne les constructions neuves comme les projets de reprise et conditionnement des déchets anciens ou encore le démantèlement et les grands travaux de maintenance . Dit en des mots moins retenus : c'est le bordel et la catastrophe atomique peut survenir à n'importe quel moment. Plus de 1400 incidents nucléaires ont affectés les installations atomiques françaises en 2019. Soyons fiers : le prochain crime atomique sera tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 mai 2020

Orano-Areva condamnée pour publicité mensongère et trompeuse, visant à induire le public en erreur

logo_JDP-Publicitaire.jpgLe  Jury de déontologie de la publicité vient de donner raison aux antinucléaires : les propos d'Orano-Areva dans sa campagne de propagande médiatique pour redorer le blason du nucléaire sont faux et mensongers. Les centaines de milliers d'euros dilapidés par le nucléariste pour arroser les médias et manipuler les lecteurs sont mensongers. Le Jury estime que la publicité est trompeuse et de nature à induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur en matière de développement durable.  Ce jugement est un nouveau grain de sable dans 70 années de domination , de mensonges et de crime contre l'environnement et la santé des citoyens.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 avril 2020

Un salarié de Framatome (ex-Areva NP, ex-FBFC) meurt du coronavirus à Romans-sur-Isère

Framatome_crayon-uranium.jpgPlutôt le profit et la toute puissance que l'humain. Un salarié chez Framatome-Areva-EDF, intérimaire de 53 ans, infecté par le Covid-19 vient de décéder à l'hôpital samedi dernier.  Il travaillait dans un atelier de l'Installation Nucléaire de Base 98 (INB98) où selon le syndicat CGT de l'entreprise 5 autres cas de coronavirus ont été détectés. Le syndicat a déclenché un droit d'alerte pour danger grave et imminent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 14 avril 2020

Un agent secret démonte le truandage à 4 milliards d'euros de l'opération Uramin d'Areva

Lauvergeon-Niger-Sebastien-de- Montessus.jpgNucléaire, uranium, Areva, Anne Lauvergeon, Afrique, Niger, "uranium gate", Etats-Unis, Chine, EPR, Uramin, services secrets intérieurs et extérieurs, jeux d'influences, détournement de fonds, blanchiment, caisse noire, pots de vin, secrets des affaires et secrets judiciaires, commissions financières, secret défense, corruptions sur le dos des contribuables français avec la complicité des pouvoirs politiques : le scandale est loin d'être fini. Révélations et confirmations sur les près de 4 milliards d'euros détournés.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 16 décembre 2019

Areva/Orano : découverte de défauts de conception et de fabrication du Mox

crayon-uranium_recateur_Cattenom.jpgDes défauts de fabrication des crayons de "Mox"d'Orano/Areva viennent d'être découverts : les pastilles contiennent trop de plutonium et dans les crayons la réaction nucléaire est plus forte à certains endroits qu’à d’autres. Et 22 réacteurs nucléaires continuent à fonctionner en France avec des pastilles de Mox surdosées en plutonium et des crayons mal conçus générant des flux de neutrons non homogènes et donc encore plus risqués. Et ces défauts étaient connus de EDF depuis... 2016 !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 9 décembre 2019

Socatri : incroyable, le dispositif de détection sismique et anti-incendie n’a jamais été mis en service

socatri_Areva.jpgIncroyable! Le système de détection et de coupure sismique à la Socatri/Areva-Orano du Tricastin (Vaucluse) n'a jamais été rendu opérationnel depuis l’accident de Fukushima. Censé couper l’alimentation électrique de l’INB 138 en cas de séisme important et de prévenir l’apparition d’un incendie consécutif à un séisme c'est fortuitement que l'entreprise s'en est rendu compte fin octobre et n'en a averti l'ASN qu'un mois plus tard. 17 jours après le séisme qui a frappé non loin de là au Teil (Ardèche).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 20 octobre 2019

Exercices de crises nucléaires : manoeuvres de poudres aux yeux et d'enfumages

2019-10-15_exercice-crise_Orange_Vaucluse_helico.jpgCycliquement, les autorités se lancent dans des actions de communication pour tenter de se convaincre et de convaincre la population qu'en cas d'accident nucléaire « on maîtrise ». Dernièrement les préfets du sud-est et les nucléaristes ont mobilisés pompiers, gendarmes, policiers et hélicoptères pour des parades technocratiques en total décalage avec les menaces et dangers. Revue de détails à Nîmes, Orange et au Tricastin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 26 juin 2019

La "loi énergie climat" c'est augmenter la menace nucléaire en France. Interpellez vos député-es !

climat et co2.jpg.jpgPour trois jours seulement, à la veille des vacances estivales, le gouvernement va faire débattre et voter par l'Assemblée Nationale la "loi énergie climat". Elle recule de 10 ans l'échéance de réduction de la part du nucléaire dans la production électrique du pays. Sous la houlette du banquier Macron, et après les reculades des gouvernements sous Hollande, l'ancien lobbyiste d'Areva devenu 1er ministre, Edouard Philippe, offre à la nucléocratie ce qu'elle exige depuis 60 ans : poursuivre sa mainmise sur le pays et continuer sa fuite en avant mortifère. Arrêtons le bras des criminels !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 5 juin 2019

Valence : le débat public sur les déchets nucléaires - la grande messe nucléariste - perturbé par les antinucléaires

2019-06-04_valence-debat-dechets-nucleaires_0.jpgCe mardi 4 juin 2019 la nucléocratie n'était pas à la fête à Valence (Drôme). Le débat public sur la gestion des déchets nucléaires organisé pour faire valider, par une mascarade de démocratie noyautée, le plan de poursuite du nucléaire et d'enfouissement des déchets radioactifs a été perturbé par les antinucléaires de Vaucluse et de Drôme. Devant la salle et dans la salle, les 150 cadres et directeurs du lobby nucléaire régional qui avaient squatté toutes les places au détriment du public et des citoyens se sont retrouvés pendant plusieurs heures avec, devant leurs yeux, des banderoles exigeants l'arrêt immédiat du nucléaire et fustigeant les projets de démantèlements entrainant un accroissement démentiel des déchets radioactifs.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 avril 2019

Démantèlement dément d'Eurodif Tricastin : la presse régionale grande complice

eurodif-areva_demantelement.jpgUne Installation Nucléaire de Base, telle celle de production d'uranium enrichi du Tricastin (Georges Besse I) mise aujourd'hui à l'arrêt définitif est un peu comme un navire fantôme. Les errements et la dangerosité s'y côtoient et le commandant ne souhaite pas entendre poser des questions qui fâchent. Surtout si des pages de pub ont été déversées sur la presse institutionnelle. Mais ne parlez surtout pas de fake-news.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 27 septembre 2018

Nouvelle affaire Areva : une monstrueuse amende de 24 milliards de dollars menace les contribuables français

Areva_Anne-Lauvergeon_Fleur-Pellein_Arnaud-Montebourg_La-Commission-Innovation.jpgLe groupe nucléaire, dont les frasques ont déjà coûté 4,5 milliards d’euros aux contribuables en 2017, pourrait se voir réclamer 24 milliards par la justice américaine. Cette fois, c’est une affaire de corruption aux États-Unis qui est en cause. La justice américaine a discrètement prévenu début juillet les autorités françaises qu’elle pourrait lancer un procès pour corruption contre l’ex-fleuron tricolore de l’atome. Ça n'en finira donc jamais!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 15 août 2018

Ukraine : un des 15 réacteurs nucléaires passe aux mains des USA pour son "combustible". Areva-Orano est dans le coup !

ukraine-usa.jpgL'Ukraine nucléarisée se livre aux Etats-Unis. Le réacteur numéro 3 de la centrale de Ioujnooukraïnsk dans le sud de l'Ukraine, fonctionne désormais uniquement avec des produits de fission atomique livrés par l'américain Westinghouse... filiale en faillite du japonais Toshiba. Le français Areva-Orano est partie-prenante de l'opération !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 9 août 2018

Aveu officiel : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas, c'est un leurre produit par l'industrie de l'atome

2018-07-28_rapport-hctisn_Cycle du combustible.jpgDans un document récent de présentation du « Cycle du combustible » français en 2018 le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire fait un aveu de taille : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas vraiment et les piscines d'entreposage frisent la saturation. Moins de 1% des déchets des centrales atomiques est "recyclé", et en un produit de fission encore plus dangereux et hautement radioactif que l'uranium. La terminologie utilisée par l'industrie nucléaire -notamment Areva-Orano - induit la population en erreur.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 20 juillet 2018

80% du parc nucléaire français vérolé : EDF avoue 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 réacteurs.

areva-EDF-Framatome_Creusot-forge.pngDepuis plus d'un an le scandale des falsifications de pièces et de dossiers au sein de Creusot-Forge d'Areva n'en finit pas de rebondir malgré les tentatives désespérées de la nucléocratie d'étouffer l'affaire. EDF, dont les réacteurs nucléaires fonctionnent avec ces pièces défectueuses, menace tout le pays et l'Europe entière. L'électricien atomiste avoue à présent avoir comptabilisé pas moins de 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 des 58 réacteurs nucléaires contrôlés à ce jour. En début d'année il annonçait déjà 1.063 anomalies et 233 non-conformités sur 23 réacteurs. Et l'ASN ne met toujours pas à l'arrêt immédiat et définitif ces tueurs en série.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 8