|

Mot-clé - Ardèche

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 30 août 2020

Vallée du Rhône : le réchauffement climatique et les sécheresses cycliques saisonnières augmentent la menace atomique du Tricastin et de Cruas

Rhone_01.jpgNon le nucléaire n'est pas la réponse au dérèglement climatique n'en déplaise aux prétendus « écologistes pour le nucléaire » menés tambour battant et oriflammes au vent par le nucléocrate polytechnicien formé à la "French American Fundation" Jancovici. Bien au contraire : maintenir le nucléaire alors que sécheresses cycliques et réchauffement climatique impactent les cours d'eau est une aberration et une démoniaque position. Revue de détail pour l'un des plus grands fleuves de France, le Rhône, où près de quarante installations nucléaires dont 17 réacteurs atomiques sont venues le défigurer, le pomper, le polluer et le menacer. Le fleuve est officiellement reconnu par l'Etat comme pollué.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 21 janvier 2020

Offensive pro-nucléaire à l'occasion de la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLa loi énergie-climat et la nouvelle PPE prévoient sounoisement de prolonger l'ensemble des réacteurs nucléaires français au-delà de leur durée de fonctionnement initialement prévue de 30 ans pour en valider, par entêtement purement idéologique et financiers, leur fonctionnement au delà de 40 ans, voire 50 ans ou plus encore comme le réclame le nucléariste EDF. Ni vu, ni connu, à la barbe des populations et sans aucune prise en compte des conséquences sanitaires ni atteintes au vivant et à l'environnement. Duperie ultime : l'annonce de fermetures de réacteurs vétustes et mal en point pour dans... 15 ans et l'implantation sur les sites concernés de réacteurs atomiques EPR. Ignoble.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 15 décembre 2019

Cruas-Meysse : Redémarrage chaotique et dangereux des réacteurs atomiques

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxL'ASN couvre, comme à l'accoutumée, les activités nucléaires quelque soient les risques et fragilités des installations. L'autorité vient de donner son feu vert au redémarrage des réacteurs nucléaires de Cruas-Meysse mis à l'arrêt depuis le tremblement de terre qui a frappé la région le 11 novembre dernier. Mais rien ne se passe comme prévu. Les équipes qui pilotent la remise en route des réacteurs ne parviennent pas à garder le contrôle de la montée en puissance de la réaction en chaîne de chacun des réacteurs. Danger.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 11 novembre 2019

Séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter à 30 km des sites atomiques du Tricastin et de Cruas

une-brique-s-est-ecrasee-contre-le-pare-brise-d-une-voiture-au-teil-photo-le-dl-thomas-zimmermann-1573476693.jpgCe lundi matin à 11h54 un fort séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter, a frappé  la vallée du Rhône. L'épicentre, situé en Ardèche à Le Teil, se trouve à moins de 20 km de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) où la secousse a été ressentie dans la salle des machines des réacteurs, et à 30 km du site atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse). La terre a tremblé également jusqu'à Avignon au sud et jusqu'à Lyon au nord.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 novembre 2019

Centrale atomique de Cruas : arrêt d'urgence d'un réacteur nucléaire

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgSamedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire  n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s'est échappé d'une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont dû rejeter dans l'atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 18 avril 2019

Risque de rupture en cas de séisme sur 28 réacteurs atomiques dont le Tricastin et Cruas

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpg28 réacteurs nucléaires de 900 MWe ne résisteraient pas à un séisme car leurs vases d’expansion du circuit de production d’eau glacée sont défaillants avec des serrages insuffisants et des ancrages non fixés, C'est à l’occasion d’une vérification à la centrale nucléaire du Tricastin, il y a 10 mois, en août 2018 mais annoncé que ce 15 avril 2019 par l'ASN,  que EDF a constaté ces défauts et menaces. Le refroidissement des équipements nucléaires ne serait plus assuré, les systèmes de ventilation seraient bloqués, la salle de commande et des bâtiments électriques seraient inopérationnels, le circuit de production d’eau glacée dysfonctionnerait.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 18 février 2019

Omerta brisée : oui le réacteur n° 2 du Tricastin émet des rejets radioactifs, la zone nord a été contaminée

Zone Tricastin Campagne mesures radiologiques du 16 02 2019En opposition avec les déclarations officielles lénifiantes relayées par une presse fort peu critique et indépendante, des mesures in-situ réalisées par une équipe indépendante dévoile le pot-aux-roses : il y a des rejets de radioactivité actuellement autour du réacteur n°2 du Tricastin objet depuis le 3 février dernier d'un accident nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 19 novembre 2018

Incidents à répétition dans les installations nucléaires du sud-est

carte-FRance_reacteurs_60x60.jpgDepuis le début de l'année, les sites atomiques de la vallée Rhône-Durance voient se multiplier les incidents mettant en cause la sûreté (toute relative) des installations nucléaires, les atteintes à l'environnement et à la santé des populations et salariés. Vaucluse et Drôme (Tricastin), Gard (Marcoule), Bouches-du-Rhône (Cadarache), Ardèche (Cruas-Meysse) et encore un peu plus haut en Isère (Bugey)  : pas un site nucléaire n'échappe à la déliquescence, aux erreurs, aux fausses estimations (1). Alerte !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 septembre 2018

Cruas, Tricastin, Bugey menacés par une rupture du barrage de Vouglans (Ain)

barrage-Vouglans_EDF_Ain.jpgUne rupture du barrage de Vouglans (Ain), construit en béton il y a cinquante ans, ne peut être exclue. Telle est la révélation d'un reportage diffusé jeudi 13 septembre dans l'émission "Envoyé Spécial" (1). 600 millions de mètres cubes d’eau pourraient être ainsi libérés et projetés en avant. Une vague de submersion de plusieurs mètres de haut déferlerait alors dans la plaine de l’Ain puis dans la vallée du Rhône et frapperait sur son passage les 14 réacteurs nucléaires implantés tout au long. Ce scénario catastrophe n'est pas une simulation : un document interne d'EDF révèle une sous-estimation volontaire de ... 85 millions de m3 d’eau afin de ne pas alerter le petit peuple ni les antinucléaires! Et prétendre que la situation est maîtrisée...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 13 septembre 2018

Cruas-Meysse : le redémarrage du réacteur n°1 suspendu et des craintes sur le réacteur n°3

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgUn véritable festival de dysfonctionnements et de menaces en tous genres. Voilà ce qu'à révélé une inspection inopinée du chantier de rechargement en produits de fission atomique ("combustible") du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse. Le redémarrage du réacteur n°1 est suspendu à la résolution des dysfonctionnements.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 6 juin 2018

Simulacre d'exercice de sûreté nucléaire à Marcoule les 5 et 6 juin

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgUn exercice de sûreté nucléaire est engagé sur le site de Marcoule sur deux jours, les 5 et 6 juin. Officiellement, Il s’agit de mettre en œuvre un test de fonctionnement et d’organisation des différents organismes impliqués dans la gestion « d'une situation d'urgence radiologique » impliquant l'installation Atalante touchée par un « événement fictif » et la société voisine, Melox. La journée du mardi 5 juin sera mise en action “la circulation de l'information qui ne devra pas laisser les réseaux sociaux prendre la main” *.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 12 février 2018

Cruas : EDF et le directeur du site nucléaire condamnés pour avoir tenté d'écouler par négligence des déchets radioactifs dans une simple décharge

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpg6000 euros d'amende pour EDF et 3000 euros pour le directeur de la centrale atomique de Cruas-Meysse  pour leur gestion laxiste récurrente des déchets radioactifs et notamment l'affaire du 6 novembre 2015 où des déchets nucléaires mortels avaient atterri dans une benne de déchets conventionnels prête à quitter le site en direction d'une simple décharge.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 25 août 2014

Rencontre nationale pour l'arrêt immédiat du nucléaire : le vent de l'espoir et de la combativité souffle sur l'hexagone

On_tue.jpg.jpgComment agir encore plus efficacement pour l’arrêt immédiat du nucléaire et mettre un terme au crime sanitaire en cours ? Telle a été la question placée au centre des attentes et objectifs des militants antinucléaires venus des quatre coins de la France et de pays limitrophes. Rencontre nationale d'action en Avignon pour ces militants de la vie qui ne se résignent pas à l'inacceptable et à la banalisation de la contamination radioactive des territoires et du vivant. A atteinte et danger immédiat : arrêt immédiat. La lutte s'organise encore plus et mieux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 22 avril 2014

J-4 : Marche antinucléaire pour la Vie en vallée Rhône-Durance

fn20.jpgJ - 4 pour prendre sa place dans la "Marche antinucléaire pour la Vie", au coeur de la région la plus nucléarisée d'Europe, qui reliera 5 départements de la vallée Rhône-Durance (Alpes de Haute Provence, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Gard, Ardèche) du 25 avril au 5 mai 2014 avec comme mot d'ordre : Arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire. Comme moyens : la force de conviction et d'arguments, la détermination citoyenne, la force de vie ...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 31 mars 2014

6 départements traversés, 30 étapes, 11 jours de marche pour l’arrêt immédiat du nucléaire

2014-04_Marche-pour-la-vie_Affiche.jpgLa "Marche antinucléaire pour la Vie" qui se déroule cette année du 25 avril au 5 mai traversera 6 départements, fera halte dans plus de 30 villes et villages, et parcourra près de 300km en 11 jours de marche avec 4 rassemblements devant les sites nucléaires au contact des salarié-es. Un objectif : exprimer son refus du nucléaire, argumenter et convaincre de l'impérieuse urgence de l’arrêt immédiat du nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 27 janvier 2014

25 avril-5mai 2014 : Marche antinucléaire pour la Vie en vallée Rhône-Durance

2014-04_Marche-pour-la-vie_Affiche.jpgFace aux ravages sanitaires du crime nucléaire civil et militaire, à la contamination des territoires et de la planète, aux atteintes à la santé et à la vie, au noyautage des institutions et à la soumission des élu-es : le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) appelle les citoyen-nes à se dresser contre la dictature du lobby nucléaire. Du 25 avril au 5 mai 2014 chacun-e pourra prendre sa place dans la "Marche antinucléaire pour la Vie" qui reliera 5 départements de la vallée Rhône-Durance (Alpes de Haute Provence, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Gard, Ardèche) avec comme mot d'ordre : Arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 6 novembre 2012

Incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse (Ardèche)

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgUn dégagement impromptu de vapeur potentiellement radioactive a eu lieu, ce mardi 6 novembre 2012 au matin,  dans un local de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) située à 35 km au nord du site nucléaire du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Vingt-sept salariés d’EDF et d’entreprises sous-traitantes ont dû être évacués de toute urgence.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 2