|

samedi 11 mai 2019

Plan de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs : une campagne officielle de désinformation et de fake-news. La vérité : 200 millions de m3 de déchets radioactifs et non pas 1,6 millions de m3

2019_dechets-radioactif-empoisonnement.jpgPGMDR : le dossier mis en débat par l'Etat et la nucléocratie est truffé d’affirmations erronées et de présentations partisanes repris et largement diffusé par les réseaux sociaux et les médias. Présentation qui se veut rassurante mais trompeuse. Ainsi de la grossière sous-évaluation des volumes de déchets, tels les 282000m3 de  boues  radioactives  de  Malvési, les 23millions de m3 de déchets issus de la lixiviation (dynamique) du minerai d’uranium, les 537000m3 de  déchets dits TFA (Très Faible  Activité),  les 15 millions  de  m3 de  déchets  issus  de  la lixiviation (statique) des minerais pauvres, les dizaines de millions de m3 de stériles uranifères, les centaines de millions de mètres cubes produits à l’étranger par Cogema/Areva/Orano pour les besoins de l’industrie  nucléaire  française. Au final, il n’y a pas 1,6 millions de m3 de déchets radioactifs en France mais de l’ordre de 200 millions de m3. Déchets dont la durée de vie ou la radiotoxicité sont sous-évalués. En matière de nucléaire, les consultations, débats publics et autres enquêtes publiques ne sont pas instaurés pour rechercher les options  le  plus satisfaisantes  pour  l’intérêt  général  mais  pour  donner  un  vernis démocratique à des décisions déjà prises.

Lire la suite...

mercredi 17 avril 2019

Bientôt 2 millions de tonnes de déchets radioactifs : le débat public du pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives est une bouffonnerie

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgLes choix de politique énergétique sont verrouillés depuis des décennies par l'industrie nucléaire et ses gouvernements successifs aux ordres. Conséquence : le débat public portant sur le pseudo Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives qui vient de s'ouvrir est une bouffonnerie. La nucléocratie veut bien que la population discute mais uniquement dans le cadre de ce qu'elle a déjà décidé et imposé. Les dés sont pipés encore une fois. La non-participation aux débats publics est la seule attitude active pour condamner cette mascarade. D'autant que la répression policière et judiciaire frappent durement les opposants.

Lire la suite...

vendredi 13 juillet 2018

Inventaire de l'Andra : la pagnolade des experts pour rouler la population dans la farine radioactive

2011-06-27_centrale-nucleaire_cattenom.jpgTous les 3 ans, l'Agence gouvernementale des déchets radioactifs (Andra), dite indépendante du lobby atomiste, publie un inventaire de ce que la France génère comme ordures radioactives. Pour sa consommation électrique nucléaire et la bombe atomique les français, vous, ont ainsi généré en 2016 plus 10 500 tonnes de déchets radioactifs mortels soit 28 330 m3 d'ordures radioactives chaque année. Et depuis 1959 : plus de 1 540 000 m3 de déchets, mortels pour des milliers d'années et dont nul ne sait quoi faire. Si on continu ce sera pas loin de 3 millions de m3. Chacun-e peu connaître les déchets radioactif produits et stockés par loin de son lieu de vie, de travail ou de villégiature. Revue du massacre...

Lire la suite...

jeudi 28 juin 2018

L'internationale du crime nucléaire à fait son salon en France : vive la radioactivité et la destruction atomique, vive la mort !

2018-06-26_Salon-nucleaire_France.pngPendant trois jours, du 26 au 28 Juin 2018, s'est réuni au nord de Paris tout ce que la planète compte comme obsédés du nucléaire. Ce petit monde d'affairistes de la mort radioactive et des catastrophes mondiales durables a tenté de se rassurer sur la dégringolade de son secteur et le rejet de plus en plus massif des peuples à leur égard.

Lire la suite...

dimanche 24 juin 2018

Rafles et perquisitions contre les antinucléaires : l'Etat réprime et monte une nouvelle affaire "Tarnac" pour tenter de briser toute résistance

Bar-le-Duc_manifestation-Cigeo_juin-2018.jpeg11 interpellations, 8 garde-à-vue, 10 perquisitions dans des lieux de vie et professionnels dont le domicile d'un avocat parisien, 3 mises en examen et interdits de territoire : l'Etat nucléariste lance une chasse sans merci aux opposants au nucléaire. Contre la fabrication d’une «nouvelle affaire Tarnac», contre les perquisitions, vols d'ordinateurs et rafles de militants antinucléaires et de leurs avocats par l'Etat, contre la criminalisation des luttes sociales et antinucléaires, pour l'arrêt immédiat du nucléaire : des rassemblements de soutien aux militants anti-Cigeo sont organisés devant les préfectures ce mercredi 27 juin 2018 à 18h00 (Vaucluse : Bld Limbert à Avignon).

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Poubelle nucléaire de Bure (Cigéo) : la justice condamne l'Andra à suspendre les travaux

2015-07-26_Bure_dechet_flyer_nucleaire.jpg.jpgLa victoire juridique est d'importance pour les opposants à l’enfouissement des déchets radioactifs nucléaires. Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc vient de décider ce lundi 1er août de suspendre les travaux - jugés illégaux - de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA) dans le secteur de Bure. Pour autant ce n'est là qu'une bataille gagnée et pas la guerre. La résistance pacifique et déterminée des opposants à la poubelle atomique souterraine se poursuit sur le terrain.

Lire la suite...

lundi 18 juillet 2016

Déchets nucléaires : 400 résistants à Bure contre la merde radioactive. Répression et tabassage par les milices de l'Andra

2016-07-16_Bure_Andra_antinucleaires_CRS_grenades.jpgLes politiciens veulent faire plaisirs à leurs maîtres. Le lobby nucléaire jouant avec le feu atomique depuis plus de 60 ans n'a jamais trouvé de solution (Il n'en existe pas) aux déchets radioactifs qu'il produit à longueur de journée. Sa volonté : les refourguer aux générations futures et les enfouir sous terre. Dans un premier temps à Bure (en Champagne). Les paysans, habitants et antinucléaires du coin ne l'entendent pas de cette oreille. Ils occupent le bois où doit démarrer le chantier monstrueux. Les CRS et la milice casquée privée de l'Andra attaquent sauvagement les résistants au projet fou.

Lire la suite...

lundi 10 août 2015

Plus Bure sera leur chute : plus d'un millier au rassemblement anti-capitaliste et anti-nucléaire

2015-08-07_Camp-International_Bure_10.jpgPrès de 1000 personnes, principalement des jeunes, se sont retrouvées du 1er au 10 août 2015 dans la région de Bure (Meuse) pour un "Camp international de rencontres et d'actions" contre le chaos dominant et pour un autre monde. Là, dans le "pays barrois" en Champagne-Ardennes, retenu par le lobby nucléaire et son gouvernement pour cacher les déchets nucléaires radioactifs mortels produits par l'industrie atomique, il s'est agit de mettre en commun et de croiser les expériences de luttes et de résistances, de réfléchir sur le sens et les stratégies jusque là mises en oeuvre et leurs impacts, de mieux évaluer la nature autoritariste du système et sa criminalisation des personnes en lutte, la surveillance et le flicage permanent par le pouvoir, de dresser des pistes d'autres possibles.  Des militants de la Coordination antinucléaire du sud-est y ont jeté aussi leur grain de sel.

Lire la suite...

samedi 25 juillet 2015

Déchets nucléaire : du 49-3 à la matraque, à Bure, les autorités fabriquent la tension.

2015-07-24_Bure_poubelle-radioactive_interpellation-policiere.jpgAlors que tout se passait paisiblement dans le sud de la Meuse depuis une semaine pour les préparatifs du Camp international de rencontres et d'actions contre le projet de poubelle nucléaire, le nucléaire et son monde : toute la fin de matinée de ce 25 juillet, les voitures de gendarmes, civiles, militaires ou conventionnelles se sont démultipliées sur les routes. Sur réquisition du procureur, on contrôle à tout va...

Lire la suite...