|

samedi 18 septembre 2021

Site nucléaire du Bugey (Ain) une menace pour toute la région : rassemblement dimanche 3 octobre pour la fermeture du site et l'abandon des projets atomiques

2021-09-18_Bugey-Ain_Stop-Bugey.jpgLa centrale nucléaire du Bugey est située à St-Vulbas (01), en bordure du Rhône, en amont  de la métropole lyonnaise et en amont de la Provence. Le centre de Lyon n’est qu’à 30 km, la région avignonnaise et gardoise à quelques centaines de kilomètres. Ses 4 plus vieux  réacteurs  de France  avec Tricastin (Drôme-Vaucluse) et Cruas (Ardèche) (42 et 43 ans) constituent un risque majeur pour une région densément peuplée avec 5 millions d'habitants dans  un rayon de 100 km et 6 grandes villes. Risques nucléaires internes et externes, projets d'implantation de nouvelles installations nucléaires tels des EPR et le stockage des déchets radioactifs de toute la France doivent être abandonnés immédiatement. Une manifestation est programmée pour le 3 octobre prochain à l'appel de la "Coordination Stop Bugey".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 19 novembre 2018

Incidents à répétition dans les installations nucléaires du sud-est

carte-FRance_reacteurs_60x60.jpgDepuis le début de l'année, les sites atomiques de la vallée Rhône-Durance voient se multiplier les incidents mettant en cause la sûreté (toute relative) des installations nucléaires, les atteintes à l'environnement et à la santé des populations et salariés. Vaucluse et Drôme (Tricastin), Gard (Marcoule), Bouches-du-Rhône (Cadarache), Ardèche (Cruas-Meysse) et encore un peu plus haut en Isère (Bugey)  : pas un site nucléaire n'échappe à la déliquescence, aux erreurs, aux fausses estimations (1). Alerte !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 septembre 2018

Cruas, Tricastin, Bugey menacés par une rupture du barrage de Vouglans (Ain)

barrage-Vouglans_EDF_Ain.jpgUne rupture du barrage de Vouglans (Ain), construit en béton il y a cinquante ans, ne peut être exclue. Telle est la révélation d'un reportage diffusé jeudi 13 septembre dans l'émission "Envoyé Spécial" (1). 600 millions de mètres cubes d’eau pourraient être ainsi libérés et projetés en avant. Une vague de submersion de plusieurs mètres de haut déferlerait alors dans la plaine de l’Ain puis dans la vallée du Rhône et frapperait sur son passage les 14 réacteurs nucléaires implantés tout au long. Ce scénario catastrophe n'est pas une simulation : un document interne d'EDF révèle une sous-estimation volontaire de ... 85 millions de m3 d’eau afin de ne pas alerter le petit peuple ni les antinucléaires! Et prétendre que la situation est maîtrisée...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 25 août 2014

Rencontre nationale pour l'arrêt immédiat du nucléaire : le vent de l'espoir et de la combativité souffle sur l'hexagone

On_tue.jpg.jpgComment agir encore plus efficacement pour l’arrêt immédiat du nucléaire et mettre un terme au crime sanitaire en cours ? Telle a été la question placée au centre des attentes et objectifs des militants antinucléaires venus des quatre coins de la France et de pays limitrophes. Rencontre nationale d'action en Avignon pour ces militants de la vie qui ne se résignent pas à l'inacceptable et à la banalisation de la contamination radioactive des territoires et du vivant. A atteinte et danger immédiat : arrêt immédiat. La lutte s'organise encore plus et mieux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage