|

samedi 1 décembre 2018

Scénario catastrophe nucléaire : le dispositif d’urgence prévu par EDF ne peut pas fonctionner

280910VSU01Conséquence de la catastrophe nucléaire de Fukushima-DaÏchi (Japon) qui a commencé en mars 2011, EDF tente de mettre en place dans ses centrales atomiques une organisation d' « équipe en situation extrême » censée répondre aux pires des scénarios et à leur lot d’imprévus. Des salariés dénoncent des failles et des incohérences où les risques majeurs d'incendies et de fuites radioactives sont fortement sous-estimés. Un scénario catastrophe négationniste sans blessés ni incendies. Omerta quand tu nous tiens.

Lire la suite...

jeudi 13 septembre 2018

Cruas-Meysse : le redémarrage du réacteur n°1 suspendu et des craintes sur le réacteur n°3

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgUn véritable festival de dysfonctionnements et de menaces en tous genres. Voilà ce qu'à révélé une inspection inopinée du chantier de rechargement en produits de fission atomique ("combustible") du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse. Le redémarrage du réacteur n°1 est suspendu à la résolution des dysfonctionnements.

Lire la suite...

samedi 25 août 2018

Cruas-Meysse : après les fuites et contaminations de tritium, la contamination des eaux aux hydrocarbures

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgToujours plus fort la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche)! Une nouvelle fuite, cette fois-ci d'hydrocarbure, contamine les eaux souterraines d'une partie de la centrale et de l'eau potable depuis le 6 août 2018. Trois jours après cette découverte EDF n’était toujours pas en capacité d’identifier l’origine de la pollution. Et l'exploitant atomiste, pas gêné, de présenter des données incohérentes (bidons) aux inspecteurs de l'ASN. Doux euphémisme des inspecteurs : "la gestion de cet événement est insatisfaisante". On ne va pas se fâcher quand même entre gens du même monde.

Lire la suite...

samedi 28 juillet 2018

Marcoule-CEA : incident nucléaire-risque de criticité sur le réacteur de recherche "Phénix" en cours de démantèlement

2018-07-15_Phenix-Marcoule_demantelement_incident-criticite_site_3.JPGLe réacteur de recherche à neutrons rapides et sodium Phénix/INB n°71 du Commissariat à l’énergie atomique à Marcoule fait encore parler de lui. En mal. On y a frôlé le risque de criticité lors du déplacement d’étuis d’aiguilles de produits de fission. L'incident détecté en interne le 19 juin 2018 n'a été mentionné par l'ASN sur son site internet que le 5 juillet 2018. La transparence et l'information des riverains ne sont toujours pas à l'ordre du jour. Les menaces et atteintes sanitaires : si.

Lire la suite...

vendredi 20 juillet 2018

80% du parc nucléaire français vérolé : EDF avoue 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 réacteurs.

areva-EDF-Framatome_Creusot-forge.pngDepuis plus d'un an le scandale des falsifications de pièces et de dossiers au sein de Creusot-Forge d'Areva n'en finit pas de rebondir malgré les tentatives désespérées de la nucléocratie d'étouffer l'affaire. EDF, dont les réacteurs nucléaires fonctionnent avec ces pièces défectueuses, menace tout le pays et l'Europe entière. L'électricien atomiste avoue à présent avoir comptabilisé pas moins de 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 des 58 réacteurs nucléaires contrôlés à ce jour. En début d'année il annonçait déjà 1.063 anomalies et 233 non-conformités sur 23 réacteurs. Et l'ASN ne met toujours pas à l'arrêt immédiat et définitif ces tueurs en série.

Lire la suite...

mercredi 18 juillet 2018

Incident nucléaire au Tricastin dans la "piscine" d'entreposage des produits usés de fission atomique

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgUn incident nucléaire, classé au niveau 1 sur 7 par l'ASN s'est produit sur le réacteur n°1 de la centrale atomique du Tricastin. Alors que cet incident est en cours depuis le 7 juin ce n'est que le 28 juin qu'il a été déclaré officiellement et discrètement à l'Autorité, EDF ne s'en étant aperçu que le 23 juin. Le public et les riverains, eux, n'en savent toujours rien. Ce sont deux ventilateurs du système de ventilation du bâtiment d’entreposage des déchets de fission nucléaire en charge d'éviter les rejets radioactifs dans l'air qui sont en cause. Rejets ? pas rejets ? la roulette russe du nucléaire se banalise et se poursuit jusqu'au grand "boum" final...

Lire la suite...

vendredi 6 juillet 2018

Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire : pipeautage, cartes biaisées et incohérences afin de maintenir l'Ordre atomique

2018-06-28_rapport-parlementaire-nucleaire_securite-surete.pngLa montagne accouche d'une souris, mieux elle entérine la poursuite du nucléaire et permet aux élu-es de se donner bonne conscience. Sur le dos de la santé et de la vie de la population, en entérinant la contamination durable de la planète et la production de déchets mortels refilés aux générations futures. La « Commission », composée à 90% de macronistes et d'élu-es liés au nucléaire, réinvente les Shadock. Voici une analyse-critique du « rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire ».

Lire la suite...

samedi 17 février 2018

Un internaute nous interpelle sur l'utilisation du vocable « lobby nucléaire »

roulette_russe.jpgUn internaute, Baptiste, trouve « scandaleux » l'utilisation du vocable « lobby nucléaire » dans nos billets. Il m'a semblé utile de publier le billet ci-dessous de ma réponse car l'article visé par ce commentaire étant assez ancien (octobre 2013), ma réponse n'aurait pas été visible. Il est à supposer que notre internaute, intrigué par le billet concernant Jean Jouzel lors du dernier envoi de notre « newsletter », a jugé bon de surfer dans notre site pour en savoir plus long sur ce qu'a pu écrire, par ailleurs, notre « « scientifique rigoriste ».

Lire la suite...

lundi 12 février 2018

Cruas : EDF et le directeur du site nucléaire condamnés pour avoir tenté d'écouler par négligence des déchets radioactifs dans une simple décharge

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpg6000 euros d'amende pour EDF et 3000 euros pour le directeur de la centrale atomique de Cruas-Meysse  pour leur gestion laxiste récurrente des déchets radioactifs et notamment l'affaire du 6 novembre 2015 où des déchets nucléaires mortels avaient atterri dans une benne de déchets conventionnels prête à quitter le site en direction d'une simple décharge.

Lire la suite...

lundi 5 février 2018

Tricastin : 18 plaintes contre l'ASN pour mise en danger de la vie d'autrui

ASN_nucleaire_prison.jpgL'état de dégradation et de délabrement des réacteurs de la centrale atomique de Tricastin fait courir le risque d'une catastrophe nucléaire. 18 vauclusien-nes, gardois-es, drômois-es, bucco-Rhodanien-nes viennent de porter plainte contre l'Autorité de Sûreté Nucléaire pour mise en danger de la vie d'autrui et non-interdiction de fonctionnement d'une installation nucléaire en situation d'urgence radiologique et de protection des personnes face à la contamination radioactive de l'environnement. Les Procureurs des Hauts-de-Seine (siège de l'ASN) et de la Drôme sont saisis.

Lire la suite...

mardi 5 décembre 2017

Terrifiants aveux du Président de l'ASN devant l'Assemblée Nationale et l'OPECST

2017-11-29_Pierre-Frank-Chevet_ASN.jpgPierre-Frank Chevet, Président de l'Autorité de Sureté Nucléaire (France), a été auditionné en novembre par la Commission Energie et Développement Durable de l'Assemblée Nationale. Très mal à l'aise et voulant à tout prix sauver le nucléaire il a cependant dressé au fil de ses propos un état des lieux catastrophique et menaçant. Rien n'est maîtrisé, les accidents se multiplient, les personnels dépriment et se réduisent comme peau de chagrin, les compétences professionnelles ne sont pas au niveau, les installations sont obsolètes et fuyardes, la réglementation n'est pas respectée, la sécurité n'est pas assurée, ça bricole à tous les niveaux,... un florilège d'aveux qui fait froid dans le dos.

Lire la suite...

mercredi 8 novembre 2017

Tricastin : Le redémarrage annoncé pour fin octobre est reporté au 27 novembre sans certitude aucune. Le CAN84 met en demeure l'ASN de ne pas donner l'autorisation de redémarrage.

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgEDF fanfaronnait lorsque l'ASN lui avait imposé le 27 septembre dernier la mise à l'arrêt des 4 réacteurs de sa centrale atomique du Tricastin : « pas un problème on redémarrera dans quelques jours fin octobre au plus tard ». Promis, juré. Pourtant le 27 octobre les travaux de renforcement de la digue surplombant la centrale nucléaire n'étaient toujours pas terminés. Et rien n'est acquis...

Lire la suite...

jeudi 28 septembre 2017

Tricastin-Danger : l'ASN impose à EDF d'arrêter la centrale nucléaire et à Areva de ne pas relancer deux de ses installations

tricatin-1-2.jpgPar décision du 27 septembre 2017, l’ASN vient d'imposer à EDF la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin dans les délais les plus courts. Il en va de la sécurité et de la survie de toute une région face à la menace atomique. C'est une première en France. Si l'actuelle injonction de l'Autorité de Sûreté Nucléaire s'appuie sur un risque de rupture d’une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon qui protège en théorie le site atomique, une autre décision vise aussi deux des installations d'Areva implantées sur le même site. Et là ne réside pas toute la menace.

Lire la suite...

mercredi 20 septembre 2017

Areva-Tricastin : l'ASN rejette 2 demandes de modifications du transport de matière d'hexaflorure d'uranium au sein de l'INB 168 (Georges Besse II) et INB 93 (Eurodiff)

2013-06-19_Stop-Tricastin_Areva_CAN84_SDN_Greenpeace_blocage_transport-nucleaire_06.JPGDans sa tentative de faire passer des vessies pour des lanternes, Areva vient d'être tacler par l'ASN. Sa demande de modification du transport de containers d'hexaflorure d'uranium au sein de ses installations nucléaires de base n°168 et n°93 n'est pas anodine et constitue bien "une modification notable des modalités d’exploitation autorisées de l’installation nucléaire". Le contournement par le nucléariste de la réglementation est en échec, notamment en matière de sécurité.

Lire la suite...

samedi 29 avril 2017

Mise en demeure de l'ASN par une initiative du MAIN : un citoyen répond par lettre ouverte au Président de l'ASN

logo_nucleaire_01.jpgSuite à l'initiative du MAIN (Mouvement pour l'Arrêt Immédiat du Nucléaire) et la réponse de l'ASN, un citoyen répond par lettre ouverte au Président de l'ASN : "Le nucléaire n’a été développé que pour ses capacités meurtrières, c’est en second lieu, pour amortir le forfait, dans les deux sens du terme, que la caste technocratique des mines a imposé l’hégémonie de « l’énergie nucléaire » alors que c’est la façon la plus meurtrière et la plus absurde de faire bouillir de l’eau. Il n’est pas trop tard pour arrêter la machine absurde à broyer les hommes et le vivant... votre lettre (est) complètement vide de sens et de courage, mais il n’est pas trop tard"

Lire la suite...

mardi 18 avril 2017

Web-action : "Mise en demeure" du Président de l'ASN, Pierre Franck Chevet

logo-main.jpgUne web-action visant le Président de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) est actuellement en cours. Il s'agit d'une "Mise en Demeure" légale de fermeture des installations atomiques dans un délai de 3 mois. Car pourquoi laisser porter atteinte à notre santé et à celle de tout un peuple, pourquoi attendre l’accident, pourquoi laisser mourir plus de gens ? Chacun-e peut participer facilement à cette action à partir de chez soi pour contribuer à bâtir, demain, une France débarrassée du nucléaire.

Lire la suite...

lundi 28 novembre 2016

Areva-Tricastin : fuite, pollution et rejets radioactifs à la Comurhex. Emission en uranium 8 fois supérieure à la "norme".

attention-radioactivite_173_w696.jpgUne accumulation de défaillances techniques et organisationnelles dans l'usine Comurhex de conversion chimique de l’uranium sous forme d’hexafluorure (UF6) au Tricastin/Pierrelatte, a conduit à une pollution radioactive lors d'une fuite sur un échangeur de refroidissement des gaz mortels. L’émission en uranium a été 8 fois supérieure à la valeur autorisée légalement.

Lire la suite...

samedi 5 novembre 2016

Falsifications et défectuosités : N'acceptons pas l'accident majeur. Il faut fermer définitivement la centrale atomique du Tricastin et toutes les autres installations nucléaires

2013-10-25_Tricastin_Reacteur_2_Scram_geyser-vapeur_01.jpgL'état de délabrement des 4 réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin et la récente découverte des dangereuses et inadmissibles défectuosités des pièces essentielles à leur fonctionnement masquées par les falsifications des dossiers chez Areva-Creusot Forge imposent à l'ASN de ne plus tergiverser avec la vie de la population et de décréter la mise à l'arrêt immédiat et définitif de la centrale atomique*. Mais...

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Alerte-Danger : Défaillance des soupapes de sûreté du pressuriseur des réacteurs nucléaires

Arret-Urgence_reacteur-nucleaire.jpgLe rapport de l'IRSN rendu le 1er juillet 2016 est sans appel : une défaillance des circuits imprimés pilotant les soupapes de sûreté des pressuriseurs des réacteurs nucléaires affecte l'ensemble du parc nucléaire français. Froid dans le dos. Ce système à pour fonction d'empêcher l'explosion accidentelle atomique. EDF minimise. La menace sur le pays est bien réelle.

Lire la suite...

mercredi 13 janvier 2016

le coup de la pastille : les autorités et le lobby nucléaire confirment qu'ils envisagent une catastrophe atomique en France. Préparez-vous !

ASN_campagne-iode_2016.jpgEt revoilà le coup de la pastille miracle ! Les autorités du pays en complicité avec le lobby nucléaire et l'Autorité de Sûreté Nucléaire lancent une campagne de propagande avec distribution de pastilles d'iode censées protéger la thyroïde de la radioactivité et ce dans un rayon de 10km autour des sites atomiques. Pas un mètre de plus. Ils refont le coup du nuage de Tchernobyl s'arrêtant à la frontière tout en avouant de fait que le pire va arriver en France. Revue de détails des omissions et petits arrangements avec la sinistre réalité...

Lire la suite...

- page 1 de 3