|

samedi 11 mai 2019

Plan de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs : une campagne officielle de désinformation et de fake-news. La vérité : 200 millions de m3 de déchets radioactifs et non pas 1,6 millions de m3

2019_dechets-radioactif-empoisonnement.jpgPGMDR : le dossier mis en débat par l'Etat et la nucléocratie est truffé d’affirmations erronées et de présentations partisanes repris et largement diffusé par les réseaux sociaux et les médias. Présentation qui se veut rassurante mais trompeuse. Ainsi de la grossière sous-évaluation des volumes de déchets, tels les 282000m3 de  boues  radioactives  de  Malvési, les 23millions de m3 de déchets issus de la lixiviation (dynamique) du minerai d’uranium, les 537000m3 de  déchets dits TFA (Très Faible  Activité),  les 15 millions  de  m3 de  déchets  issus  de  la lixiviation (statique) des minerais pauvres, les dizaines de millions de m3 de stériles uranifères, les centaines de millions de mètres cubes produits à l’étranger par Cogema/Areva/Orano pour les besoins de l’industrie  nucléaire  française. Au final, il n’y a pas 1,6 millions de m3 de déchets radioactifs en France mais de l’ordre de 200 millions de m3. Déchets dont la durée de vie ou la radiotoxicité sont sous-évalués. En matière de nucléaire, les consultations, débats publics et autres enquêtes publiques ne sont pas instaurés pour rechercher les options  le  plus satisfaisantes  pour  l’intérêt  général  mais  pour  donner  un  vernis démocratique à des décisions déjà prises.

Lire la suite...

samedi 17 février 2018

Un internaute nous interpelle sur l'utilisation du vocable « lobby nucléaire »

roulette_russe.jpgUn internaute, Baptiste, trouve « scandaleux » l'utilisation du vocable « lobby nucléaire » dans nos billets. Il m'a semblé utile de publier le billet ci-dessous de ma réponse car l'article visé par ce commentaire étant assez ancien (octobre 2013), ma réponse n'aurait pas été visible. Il est à supposer que notre internaute, intrigué par le billet concernant Jean Jouzel lors du dernier envoi de notre « newsletter », a jugé bon de surfer dans notre site pour en savoir plus long sur ce qu'a pu écrire, par ailleurs, notre « « scientifique rigoriste ».

Lire la suite...

lundi 14 août 2017

Cauchemar de la poubelle nucléaire de Bure en Champagne : ca va mal pour Areva, EDF, CEA, ANDRA et les militaires

2017-08-14_Carte-Meuse-Bure-Cigeo_LC.jpgLe projet de site d’enfouissement des déchets nucléaires mortels (Cigeo) de l'industrie nucléaire civile et militaire à Bure dans la Meuse, suscite une vive opposition. Les actions de terrain avec occupation durable et permanente des lieux se conjuguent avec la dénonciation technique et éthique de ce projet fou et les actions en justice. Alors que les bruits de bottes militaristes résonnent dans le monde, la Résistance à la domination atomique marque des points, le lobby et ses relais administratifs sont en mauvaise posture.

Lire la suite...