|

Mot-clé - électricité

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 30 août 2020

Vallée du Rhône : le réchauffement climatique et les sécheresses cycliques saisonnières augmentent la menace atomique du Tricastin et de Cruas

Rhone_01.jpgNon le nucléaire n'est pas la réponse au dérèglement climatique n'en déplaise aux prétendus « écologistes pour le nucléaire » menés tambour battant et oriflammes au vent par le nucléocrate polytechnicien formé à la "French American Fundation" Jancovici. Bien au contraire : maintenir le nucléaire alors que sécheresses cycliques et réchauffement climatique impactent les cours d'eau est une aberration et une démoniaque position. Revue de détail pour l'un des plus grands fleuves de France, le Rhône, où près de quarante installations nucléaires dont 17 réacteurs atomiques sont venues le défigurer, le pomper, le polluer et le menacer. Le fleuve est officiellement reconnu par l'Etat comme pollué.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 29 avril 2020

EDF : Tous les feux sont à l'orange, voire au rouge. Fin 2019 la dette nette d'EDF s'établissait à 41,1 milliards d'euros!

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgL'Etat (et donc les contribuables) va-t-il encore renflouer EDF d'ici la fin de l'année pour lui éviter la faillite ? Après lui avoir déjà octroyé 3 milliards en 2017 (et aussi 7 milliards à Orano-Areva) la situation financière du nucléariste est telle que c'est la bérézina. Fin 2019, sa dette nette s'établissait à 41,1 milliards d'euros et augmentera encore de 10,6 milliards d'euros d'ici 2022. Son ratio dette nette sur Ebitda prévu à 2,46 pourrait grimper à 3,3 en 2020 et même 3,2 en 2021, bien au-delà des objectifs de 2,6 et 2,7 annoncés. Les agences de notation se préparent à dégrader l'électricien. Une nouvelle augmentation de capital de 4 milliards d'euros serait nécessaire. Le nucléaire coûte "un pognon de dingue".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 avril 2019

Dépeçage de EDF et fuite en avant nucléariste

EDF-RESULTS/Depuis des mois, l'Etat, la Commission Européenne, la Direction de EDF s'agitent pour dépecer l'électricien. Objectif : accroître la main mise des actionnaires privés sur l'énergie et l'électricité, déposséder les français de leur capacité à décider, prolonger le nucléaire et le crime atomique. Avec 33 milliards d'Euros de dette, 2 millions de tonnes de déchets radioactifs générés par la filière nucléaire, une relance des programmes militaires atomiques : ce qui est programmé est une faillite certaine, une fuite en avant, l'hypothèque de l'avenir du pays et de ses habitants, l'impossibilité d'une transition énergétique. Honte à eux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 juillet 2018

Réfléchir : qu’adviendra-t-il de nos centrales nucléaires dans un contexte d'effondrement de la société thermo-industrielle?

Belgique_centrale-nucleaire_Tihange_fuite-radioactive.jpgLes écrits sur "le nucléaire après le pétrole" sont rares. Or, s’il y a effondrement économique, comment maintenir les techniciens et ingénieurs à leurs postes ? S’il y a une rupture d’approvisionnement en énergie, et en particulier en pétrole, les procédures d’arrêts seront-elles toutes opérationnelles ? Pouvons-nous laisser des centaines de réacteurs nucléaires à travers le monde (450 réacteurs nucléaires civils dans le monde, 144 en Europe dont 58 en France) à l’abandon fondre les uns après les autres, expulsant dans les airs et les cours d’eau une radiation mortelle ? Faut-il imaginer les employés des centrales atomiques transporter des seaux d’eau pour assurer le refroidissement ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 20 août 2016

Nucléaire : une bombe financière et fiscale à retardement

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgPendant des décennies l'Etat et le lobby nucléaire ont servi un mensonge à la population, notamment sur le faible coût supposé de la production d'électricité par la destruction atomique. Aujourd'hui la manipulation se révèle aussi au travers du fiasco financier et économique de EDF et de Areva dont la maison-mère est le Commissariat à l'Energie Atomique. Le nucléaire est moins compétitif financièrement que les énergies renouvelables. Dans les 3 domaines du prix, de l'indépendance énergétique et de l'emploi c'est le fiasco. Pour maintenir à flot les producteurs de la bombe atomique et l'illusion d'une modernité technologique, EDF-Areva et l'Etat prennent des risques que les contribuables devront assumer. Un patron livre son analyse...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 28 juin 2016

Relents de colonialisme au Niger : exploitation de l'uranium, pénurie d'électricité et d'eau potable, restriction des financements compensatoires sociaux

Niger, Arlit ville de l'uraniumDans la région d'Arlit (Niger), haut-lieu de l'exploitation de l'uranium depuis un demi-siècle par Areva, la population vit  depuis plus d’un an un véritable calvaire lié à un manque d’énergie électrique et un coût prohibitif de l'eau potable qui engendrent d’énormes dégâts sanitaires et pertes financières parmi les habitants. Réunie le le 11 juin 2016, la coordination de la société civile d’Arlit appelle la population et les organisations à reprendre le chemin de la mobilisation pour défendre sa survie et barrer la route aux entreprises avides d'argent et de pouvoir.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 6 septembre 2012

Après ses retards en Finlande et en France : nouveaux déboires (anglo-saxons) d'EDF avec son EPR

Aller-simple.jpgAprès le revers de l'EPR aux Etats-Unis de la semaine passée, EDF et Areva, constructeur du réacteur, rêvent encore d’un rebond outre-Manche. Mais là aussi, les cieux se couvrent pour les tenants hexagonaux de la destruction atomique. Que d'argent et d'efforts déployés dans une vision passéiste et criminelle alors que tous les regards se tournent depuis plusieurs années vers d'autres options énergétiques plus sûres, plus indépendantes, moins polluantes, plus respectueuses du vivant et de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 29 mars 2011

Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe"

En ces temps de catastrophe nucléaire au Japon, les promoteurs de l'atome ne cessent de répéter que, "grâce au nucléaire", la France bénéficierait des tarifs d'électricité "les plus bas d'Europe", voire du monde ! D'abord, on ne voit pas en quoi cela justifierait de vivre avec la perspective d'une catastrophe similaire ou pire que celle en cours à Fukushima. Mais, surtout, cette affirmation est totalement fausse.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 11 avril 2010

ITER : Les têtes tombent quand ça va mal...

Changement à la tête de la direction européenne d'Iter F4E (fusion for energy). Le Britannique Frank Briscoe remplace le français Didier Gambier spécialiste de la fusion nucléaire pour conduire la plus ambitieuse expérience scientifique de notre époque... qui ne produira jamais d'électricité et engloutira des millions d'Euros tout en rendant moins sûr la région et en détruisant l'équilibre écologique et paysager.

Lire la suite...

Partagez ! Partage