|

Mot-clé - échelle INES

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 9 juillet 2018

France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive

peinture.jpgUn ennemi n’aurait aucun besoin d’arme nucléaire pour attaquer la Belgique, elle a construit des armes nucléaires dans ses villes ! Tout comme la France. Et ces armes s'appellent "réacteur nucléaire" créant les conditions d’une extermination et par là même d’un crime contre l’humanité. France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive. Laisserons-nous les pronucléaires s’exprimer impunément ?...

Lire la suite...

lundi 28 novembre 2016

Areva-Tricastin : fuite, pollution et rejets radioactifs à la Comurhex. Emission en uranium 8 fois supérieure à la "norme".

attention-radioactivite_173_w696.jpgUne accumulation de défaillances techniques et organisationnelles dans l'usine Comurhex de conversion chimique de l’uranium sous forme d’hexafluorure (UF6) au Tricastin/Pierrelatte, a conduit à une pollution radioactive lors d'une fuite sur un échangeur de refroidissement des gaz mortels. L’émission en uranium a été 8 fois supérieure à la valeur autorisée légalement.

Lire la suite...

mardi 20 janvier 2015

Areva : chronique ordinaire et sordide d'incidents nucléaires en France

Mortel-areva_GF.jpgAreva dispute à EDF le leadership du nucléaire en France et pas qu'au niveau des difficultés financières, des retards de chantiers, des annonces de nouveaux marchés qui ne voient jamais le jour, des rejets de radioactivité dans notre bien commun planétaire, l'air et l'eau, mais aussi pour ce qui concerne les incidents nucléaires sur leurs installations respectives. Tout cela reste souvent du domaine confidentiel ou pour le moins ne conduit pas les intéressés à en faire grande publicité. Notre site militant et lanceur d'alerte brise une nouvelle fois la loi du silence dont ces pudiques recouvrent l'esprit des citoyens.... Aujourd'hui : place à Areva.

Lire la suite...

mercredi 21 août 2013

La catastrophe nucléaire continue : encore un incident grave de niveau 3 à Fukushima

2013-07-07_japon-radioactivite-fukushima-tokyo.jpg300 tonnes d'eau radioactive se sont répandues en flaques et dans le sol du site de la centrale nucléaire japonaise en perdition de Fukushima. L'extension de la contamination est inévitable. Alors que l'Autorité de régulation nucléaire avait qualifié de simple "anomalie" et situé cet incident nucléaire au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES, de 0 à 7), elle vient de le requalifié d'"incident grave" situé au "niveau 3" de l'échelle INES. La radioactivité mesurée à environ 50 cm au-dessus de ces flaques est d'environ 100 millisieverts par heure soit la dose maximale imposée sur cinq ans au Japon pour les travailleurs du secteur nucléaire. Ces fuites radioactives atteignent un niveau monstrueux de 20 000 à 40 000 milliards de becquerels depuis le mois de mai 2011. Aucun gouvernement occidental ne bouge, les instances internationales ne s'impliquent toujours pas alors que la catastrophe nucléaire est devenue une catastrophe mondiale.

Lire la suite...

jeudi 1 novembre 2012

Une filiale d'Areva dissimule la gravité d'un incident nucléaire

2012-09-24_bouteillon-matiere-radioactive_FBFC_St-Romans_Isere_nucleaire.jpgLa filiale d’Areva, FBFC (Franco-Belge de Fabrication du Combustible) implantée au Tricastin (Vaucluse-Drône) et Saint-Roman (Isère) vient d'être prise la main dans le sac pour une tentative de dissimulation de la gravité d'un incident nucléaire qui s'est déroulé en septembre dernier.

Lire la suite...

mardi 10 avril 2012

Nouvel incident à la centrale du Tricastin

2011-08-02_nucleaire_Tricastin_chantier.jpgLa centrale nucléaire du Tricastin a été le théâtre d'un nouvel incident le 16 février dernier, lors d'essais périodiques sur des systèmes de contrôle de commande du réacteur n°2. Un capteur mesurant le niveau d’eau dans un générateur de vapeur n’est pas fiable. Cet échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et à pression élevée dans le cœur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur sert à alimenter la turbine. En cas de fuite sur le générateur, l’absence de suivi visuel du niveau d’eau aurait pu conduire à un aggravation de la situation du réacteur.

Lire la suite...

mardi 28 juin 2011

Marcoule : Incident nucléaire à Mélox sur la chaine de combustible Mox (celui de Fukushima)

Nouvel incident nucléaire dans l’unité Melox de Marcoule ce mardi 28 juin 2011. Haut lieu de la bombe atomique, le site produit depuis quelques années un combustible redoutable, le Mox, mélange d’uranium et de plutonium, celui qui alimente les réacteurs de Fukushima au Japon.

Lire la suite...