|

jeudi 9 juillet 2020

La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée

Partagez ! Partage

EPR-Flamanville.jpgLa Cour des comptes, en ce début juillet 2020, livre un rapport sévère et juste de l'échec opérationnel et financier du réacteur atomique EPR toujours en construction à Flamanville (Manche). Tout comme l'inutilité de poursuivre le programme de "grand carénage" des vieux réacteurs nucléaires délabrés. Sont mis en cause le processus, les méthodes, les financements et même les capacités techniques de la filière nucléaire et de EDF. Une dérive orchestrée par les premiers de cordée sortis de l'Ecole militaire Polytechnique et de l'Ecole des Mines formant la technostructure décisionnaire de la politique énergétique et militaire française. Des super-diplômés qui se sont affranchis allègrement de toute responsabilité, de l'intérêt commun, ont plongé copieusement la main dans les finances publiques du pays pour financer leur délires fous. Avec l'aval des représentants officiels de l'Etat sortis de l'ENA et de Sciences Po et en échappant à toute sanction ou poursuite judiciaire réelle. Une caste qui a pris le pouvoir et fait sécession du reste du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 23 décembre 2016

Nucléaire : pour qui sonne le glas ? Une enquête interne fait trembler la direction d'EDF

Partagez ! Partage

2013-10-25_Tricastin_Reacteur_2_Scram_geyser-vapeur_01.jpgLes salariés d’EDF n’ont plus confiance dans leur entreprise. C’est le résultat choc d’une enquête interne, commandée par la direction du groupe, dont BFM Business s'est procuré une copie. Tous les ans, depuis 2012, ce sondage grandeur nature permet de prendre le pouls des 143.000 salariés que compte le groupe dans le monde. 53% seulement des salariés ont encore confiance dans l'avenir d'EDF, contre 74% en 2015 et 81% en 2012… Moins de la moitié (48%) des 20.000 salariés du parc nucléaire affichent encore leur confiance dans EDF. Un séisme.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 31 août 2012

Le réacteur français EPR rejeté par l'Autorité de sûreté des USA !

Partagez ! Partage

EPR_OLK3_danger.jpgNouvelle déconvenue majeure pour l'industrie nucléaire française et son "avenir" pourtant glorifié par les relais du lobby dans l'appareil d'Etat et les administrations. L'Atomic Safety and Licensing Board (ASLB) états-unienne vient de refuser la licence que EDF demandait pour pouvoir construire une centrale nucléaire EPR dans le Maryland, malgré les sommes colossales dépensées pour faire réaliser du lobbying par l'un des plus grands cabinets d'avocats. Aucune entreprise américaine ne souhaite risquer ses finances avec de nouveaux projets nucléaires voués à l'échec.

Lire la suite...

Partagez ! Partage