__

Dans les réacteurs nucléaires exploités par EDF, le contrôle de la réaction atomique s'effectue par deux moyens principaux (1) dont l’ajustement de la concentration de bore dans l'eau du circuit primaire réalisé par ajout soit d’eau claire (dilution) soit de bore (borication). Le bore ayant la propriété d'absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire.

Le 27 juillet 2022 alors que le réacteur n°3 de 900 MWe de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) est arrêté pour maintenance, une électrovanne de la ligne d’appoint en eau claire au circuit primaire a été ouverte manuellement. Histoire de vidanger une partie d’un circuit. Comme la vidange est un processus qui prend du temps, l'intervenant a utilisé le dispositif provisoire de maintien de la vanne en position ouverte afin de poursuivre les autres activités mentionnées sur son planning en d'autres endroits. Le lendemain 28 juillet 2022 c'est un autre agent de terrain qui a pris la relève et a terminé la vidange du circuit. Mais à l'issue de son intervention l’électrovanne, non- identifiée dans la procédure, a maintenue la vanne en position ouverte.

Circuit-primaire.jpgLe 18 octobre 2022, au cours des activités préalables au redémarrage du réacteur qui nécessitait d'utiliser la fonction anti-dilution pour un appoint en eau, le fonctionnement inhabituel du système est détecté. Et pour cause : le dispositif de blocage de la vanne est toujours actif. Or, pendant le fonctionnement du réacteur et afin de prévenir tout risque de dilution non-maîtrisée qui pourrait conduire à une élévation non-contrôlée de la réaction nucléaire, la vanne doit être, grâce à son  automatisme de fermeture, en position fermée. Fonction requise par les spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur. Mauvaise pioche. Le système de protection anti-dilution était donc indisponible depuis près de 3 mois. Il est remis fissa en bon état.

Ce n'est que le 26 octobre 2022 (2), que la Direction de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a finalement déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) cet évènement significatif pour la sûreté. La population elle n'en a rien su. Si ça avait péter les amoureux de la destruction atomique auraient certainement dit "c'est la faute à pas de chance". Circulez y'a rien à savoir.

L’événement significatif pour la sûreté nucléaire a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des incidents nucléaires (INES) qui en compte 7. Le concours qui va avoir le plus d'incidents nucléaires dans sa centrale atomique continue.

_
(1) l'autre moyen est l’introduction dans le cœur du réacteur atomique de grappes contenant des matériaux absorbant les neutrons ou, à l'inverse, leur retrait. Ces grappes sont réparties en plusieurs groupes, permettant de réguler la température du circuit primaire, de contrôler le niveau de puissance du réacteur et enfin, d’arrêter complètement la réaction nucléaire en cas de gros soucis.
(2) https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/indisponibilite-de-la-fonction-anti-dilution-de-l-eau-du-circuit-primaire