__
Un proverbe chinois dit "Assieds toi au bord du fleuve et tu finiras par voir passer le cadavre de ton ennemi". C'est ainsi que "Atomic Anne", la coqueluche des médias et du libéralisme d'Etat, et si malfaisante théocrate nucléariste, doit rendre une partie de ce qu'elle s'était copieusement octroyé avec l'aval des représentants des gouvernements successifs.

2014_Areva_chute-cours-boursier.jpgPrès de 20 ans après avoir été défiée  et dénoncée à la télé par les antinucléaires pour son réacteur EPR qui s'avère bien une gabegie et ses magouilles dans les mines d'uranium, l'étau se resserre sur elle et  et son magouilleur de mari, le bien-nommé Mr Fric.

Ce que nous disions sur la criminalité en col blanc des nucléaristes et nous valu une plainte d'Areva pour une soit disant diffamation suivit d'une instruction judiciaire de 4 années et d'un procès que nous avons gagné, éclate au grand jour.

Le fisc a en effet redressé Anne Lauvergeon pour près d'un demi-million d'euros d'avantages en nature versés par Areva après son départ, un redressement qui vient d'être confirmé par la justice. En attendant le procès pénal concernant l'affaire Uramin (corruption), dont les dates ne sont pas encore connues, et qui pourrait envoyer la dame d'uranium derrière les barreaux.

__
voir "Capital" du 24 juin 2022