__

Notre pays existe. Il s'appelle Solidarité.

2022-03-19_Avignon_Journee-mondiale-solidarite-exiles_Paix_03.jpgA l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale et pour la Peix, le MRAP (Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et pour la Paix) et la LDH (Ligue des Droits de l'Homme) le de Vaucluse appelait à un rassemblement samedi 19 mars à Avignon. Sous le slogan : "D'où que l'on vienne, Solidarité ! Où que l'on soit né·e, Solidarité ! Nos quartiers s'appellent, Solidarité ! Notre pays s'appelle, Solidarité ! Notre monde s'appelle, Solidarité! Avec les réfugié·e·s, Solidarité ! Avec les exilé·e·s, Solidarité ! Contre les frontières, Solidarité ! Contre le racisme, Solidarité ! Contre les fascistes, Solidarité !

Pour la vérité, Solidarité ! Pour la dignité, Solidarité ! Pour la liberté, Solidarité ! Pour l'égalité, Solidarité !" Si les pays de l'Union Européenne ouvrent aujourd'hui leur bras aux réfugié-es blonds aux yeux bleus, chrétiens orthodoxes, tel n'est pas le cas lorsque ces exilé-es fuient d'autres guerres, d'autres famines, d'autres violences notamment en Orient ou en Afrique" fustige la représentante du Collectif des réfugiés Vaucluse.

2022-03-19_Avignon_Journee-mondiale-solidarite-exiles_Paix_01.jpgParmi les nombreux intervenant-es (Mouvement de la Paix Vaucluse, LDH, Collectif des réfugiés Vaucluse, Parti Communiste Français, syndicat Solidaires 84, Collectif No passaran 84, Parti pour une Ecologie Populaire et Sociale, Europe Ecologie les Verts...)* le Collectif antinucléaire s'est aussi exprimé :

"Lors de l'Assemblée Générale de l'ONU du 12 décembre 2020, une résolution visant à : "combattre la glorification du nazisme, du néonazisme et d'autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance qui y est associée" a été présentée.
 
2022-02-10_bataillon-Azov_organisation-ukrainienne-neonazie_placee_sous-autorite_ministere-interieur-ukrainien.jpg130 pays ont voté pour (sur 181 pays membres), 49 pays se sont abstenus tous membres de l'OTAN dont la France, 2 pays ont voté contre la résolution antiraciste/antinazie: les États-Unis et l'Ukraine. Comment ne pas voir que la guerre qui sévit actuellement en Europe est le produit du positionnement des Etats, du nationalisme et de la complaisance à l'égard des discriminations, de la conception de compétition/domination entre les pays et de l'impérialisme.. Il est donc indispensable d'exiger que les Etats-Unis et l'Ukraine reviennent sur leurs votes d'opposition à la résolution antiraciste et anti néonazi. Indispensable aussi d'exiger la dissolution et l'interdiction des groupes para-militaires néo-nazis et racistes tel le sinistre "bataillon Azov" qui est intégré au forces militaires et de polices étatiques en Ukraine.

Avec les affrontements guerriers en Ukraine nous mesurons aussi combien le nucléaire est une menace pour la Paix et la sécurité des peuples et territoires, engendre la violence et la haine, le racisme. Et attention à ne pas laisser s'installer une russophobie sous couvert de solidarité avec le peuple ukrainien en exil. La menace nucléaire tant par l'arme atomique que par la présence sur un territoire de sites nucléaires démontre l'absurdité à prétendre que le nucléaire assure la sécurité, la paix alors qu'il conduit à la compétition, à l'affrontement, à la domination des uns sur les autres. Un droit monstrueux que s'accordent les quelques rares pays  possédant l'arme atomique qui siège au pseudo Conseil de Sécurité. Cinq pays qui s'arrogent le droit de domination sur le reste du monde, sur les 193 autres pays de la planète où se parlent près de 7000 langues différentes.
 
Depuis longtemps nous réclamons et luttons pour la dénucléarisation générale ou unilatérale. Car qu'il soit militaire ou dit civil, le civil fournit sur les mêmes sites nucléaires et réacteurs civils, tels celui du Tricastin, le plutonium et le tritium nécessaires à la bombe atomique et aux armes à l'uranium. Ces sites nucléaires qui portent atteinte jours et nuits à la santé, au vivant, à la chaîne alimentaire, aux territoires par leurs rejets radioactifs permanents ; qui nous menacent quotidiennement. Le nucléaire : ce modèle autoritariste, pyramidal, policier est emblématique du mépris envers les peuples fourbis par les militaires et les pouvoirs politico-économiques.

Depuis longtemps nous savons que le nucléaire alimente l'exploitation colonialiste des travailleurs des pays au sous-sol uranifère tel au Niger et au Kazakhstan, ceux d'Afrique du Sud aussi. Ces travailleurs et ces pays qui fournissent 100 % de l'uranium utilisé dans les réacteurs atomiques tricolores. Source aussi de racisme et de pollution et contamination des populations. La France est en état de dépendance quasi totale au nucléaire qui nous asservit. Nous le savons depuis les catastrophes nucléaires de Tchernobyl (Ukraine/URSS) et de Fukushima (Japon), mais aussi celles de Three Miles Island aux USA ou de Mayak en URSS que le nucléaire - le principe de la destruction atomique - est une déclaration de guerre permanente à la vie, au vivant, aux peuples, à l'environnement

Ceux et celles qui font la promotion du nucléaire sont des criminel-les. Pas une voix, à la Présidentielle comme aux législatives, ne doit se porter sur un candidat qui fait la promotion du nucléaire. Arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire."
_
* appel également soutenu par la France Insoumise, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le syndicat FSU, la fédération Vaucluse du Parti Socialiste,