__

2020-10-21_Tricastin_arret-fortuit-recateur3.jpgDans la nuit du 21 octobre dernier vers 20h30 les salariés qui pilotent le réacteur atomique n°3 du Tricastin ont eu quelques sueurs froides. Un problème inexpliqué affolait les cadrans et écrans. La puissance de production à chuté de près d'un tiers. Volontairement ou pas? à cette heure nul ne le sais. Mais en très peu de temps la chute de production s'est accélérée passant de 950Mwh à 650Mwh un heure plus tard puis 580Mwh une heure après pour être à zéro deux heures douze minutes plus tard. Freinage en urgence de toute évidence. Frissons et panique assurés.

S'agit-il d'une défaillance du réacteur, d'une fuite, d'un crayon de combustible impropre (comme en Chine dernièrement sur les produits de fission atomique fournit par Areva-Orano), d'un problème de faiblesse d'une tuyauterie, d'un ébranlement des ancrages des matériels, de la défaillance d'une pompe voire d'un générateur de vapeur, d'un problème électrique interne? EDF reste très pudique dans sa communication. La vétusté et l'obsolescence de cette vieille gamelle accentuent les menaces. Quand même pas un test de puissance en pleine nuit comme lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl?

EDF ne manque pas d'air? pas certain du tout

Tricastin_reacteur_fissure.jpgEst-ce encore une fois comme le 8 mars 2021, l’indisponibilité d’un ventilateur du système de ventilation et de filtration de la salle des commandes de ce réacteur 3 qui a mis en cause la sûreté tant des personnels que de la centrale nucléaire? (2) Un dispositif de filtration d’iode radioactive en cas de rejets mortels sur le site. Bêtement le sens de rotation de ce ventilateur était inversé du fait de mauvais branchements. C'est bêta non? au lieu de rejeter la mort il en rajoutait dans la pièce. A quoi ça tient la modernité et la grandeur de la France technophile...

Cet incident est-il lié à la découverte récente des problèmes d'encrages pouvant remettre en cause la tenue des équipements en cas de séisme comme l'affirme l'ASN (1) et l'ébranlement et la rupture des tuyauteries, matériels électriques, moteurs, pompes constaté sur un autre réacteur du Tricastin?  C'est ce qu'ont révélé les contrôles réalisés au cours de la quatrième visite décennale du réacteur 1 du Tricastin et aussi du réacteur 2 de la centrale nucléaire du Bugey (Ain) révélant des risques liés au nombre insuffisant, au mauvais diamètre, à la mauvaise implantation des chevilles depuis ...  la construction des réacteurs dans les années 1970 ! " Les contrôles se poursuivent sur les autres réacteurs." indiquait l'Autorité de Sûreté Nucléaire le 14 octobre dernier.

Pas rassurant du tout. On ferme le site menaçant ou on implante d'autres nouvelles saloperies atomiques comme le veulent EDF, Macron, l'extrème-droite, le PCF et le PS ?

 

>>>>>grappe-commande-crayons_assemblage--combustible.jpg Dernière Heure 28 octobre 18h48 : 
. 26 octobre 2021, 5 jours après l'incident, EDF informe enfin l'ASN d'un sérieux problème. Mais l'ASN ne donne aucune information publique sur son site internet. Deux jours plus tard la presse publie enfin une brève information (3).
. Le réacteur nucléaire n°3 s'est donc bien retrouvé en grande difficulté comme nous le supposions : le système des grappes d'arrêt de la réaction nucléaire était défaillant, impossible pour le poste de pilotage de stopper la réaction en chaîne atomique au coeur du réacteur, les barres se présentant en biais et incapables de s'insérer entre les 250 immenses crayons en zirconium de 4 mètres de haut contenant chacun 300 pastilles de Mox (oxyde d'uranium et oxyde de plutonium)  ou d'uranium enrichi ! 
. En février 2021 c'est le réacteur n°1 de Cruas-Meysse qui avait subit une défaillance similaire sur les grappes de contrôle.
. Sur son site internet l'IRSN précise : " En cas de rupture du mécanisme de grappe, l’éjection de la grappe résulte de la différence de pression qui existe entre le circuit primaire (à 155 bars) et l’enceinte de confinement (à la pression atmosphérique). Cette éjection violente entraîne un emballement local de la réaction nucléaire pendant quelques dizaines de millisecondes (pulse de puissance) provoquant une augmentation rapide de la température du combustible." (3)

>>>> Dernière Heure 2 novembre 2021 : Communiqué de l'ASN " Le 21 octobre 2021, à la suite de l’apparition d’un défaut sur un système électrique nécessaire à la surveillance de la position des grappes de sécurité du réacteur, la réalisation d’un diagnostic a conduit à un décalage de quelques centimètres de la position d’un sous–groupe de grappes de sécurité, constitué de quatre grappes. La raison de ce décalage reste à analyser... Cet événement ... a entraîné une diminution des marges disponibles pour maîtriser la réaction nucléaire en cas de situation accidentelle nécessitant la chute des grappes... En raison d’un défaut de positionnement de grappes de commande pendant une durée supérieure à celle autorisée par les spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES." ( https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/defaut-de-positionnement-de-quatre-grappes-de-securite )

__

(1) https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/defauts-d-ancrage-d-equipements-importants-pour-la-surete-de-deux-reacteurs-tricastin-et-bugey

(2) https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-un-ventilateur
(3) https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/centrale-de-tricastin-incident-sur-le-systeme-d-arret-de-la-reaction-nucleaire-1635432509
(4) https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-centrales-nucleaires/criteres_surete_ria_aprp/Pages/1-accident-reactivite-RIA.aspx

* Les derniers incidents nucléaires déclarés (hors ceux tenus secrets) sur le site de l'ASN : https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires?publication_date_year[from]=2021&publication_date_year[to]=2021&nuclear_installation_location[]=Tricastin