__

Nous nous mobilisons partout en France ce 25 septembre 2021. Planète en flammes, guerres, explosion des inégalités, crise sanitaire, reculs démocratiques, course à l'armement et crispations nucléaires : plusieurs centaines d'organisations et collectifs ont décidé d'unir leurs réflexions dans une journée de mobilisation commune ce 25 septembre 2021 par des rencontres, assemblées, débats, concerts, marches, pique-niques citoyens, ... à l'occasion des journée mondiale de grève pour le climat et journée internationale pour l'abolition de toutes les armes nucléaires

PEPS (Pour une Ecologie Populaire et Sociale) et CAN84 (Collectif antinucléaire de Vaucluse) appellent à participer à cette convergence nécessaire contre le capitalisme qui détruit la planète et engendre partout la guerre, à se rassembler samedi 25 septembre 2021 à 14h place de l'horloge à Avignon

Barracuda_tir-missile-mer-terre.jpgAlors que l'opération électoraliste d'Eric Zemmour et de ses semblables prêchant la haine de l'étranger détourne des préoccupations fondamentales de la population : le dérèglement climatique et les guerres impérialistes génèrent des conséquences si graves que l'Humanité peut disparaître comme espèce humaine, qu'il y a une obsolescence de l'homme possible.

Les nombreuses catastrophes climatiques dans le monde (inondations, incendies, ouragans ...) de cet été, les rapports du GIEC établissant la responsabilité de l'action humaine dans ce dérèglement climatique qui engendre de nouvelles inégalités sociales et poussent les populations les plus précaires à fuir ses lieux de vie côtiers, le récent congrès sur la biodiversité montrent que nous sommes plongé dans la sixième extinction de masse qui menace l'avenir même de l'Humanité.

Dans le même temps, depuis 2 ans avec la crise de la Covid19, les inégalités ont encore explosé : richesse des milliardaires accrues, profits des multinationales démultipliés, misère des précaires accentuée, retour de la famine dans les pays les plus pauvres, atteintes à la vie démocratique et aux libertés. Ce sont nos vies, celles de nos enfants et celles de tous les êtres vivants sur cette terre qui sont en jeu ! Combien de temps accepterons-nous encore que les intérêts financiers des multinationales (tels brevetage privé sur des vaccins et détournement des fonds publics vers l'armement et le nucléaire au détriment de l'éducation, de la santé, de la culture, du social) empêchent la mise en place de politiques nationales et mondiales répondant aux besoins des peuples?

Disons-le : Nos vies valent plus que leurs profits !

Le doublement des dépenses militaires mondiales de 2000 à 2020 qui ont atteint 1870 milliards € a montré l'absurdité de cette course sans fin à la guerre illustrée par la défaite des Etats-Unis et de leur coalition en  Afghanistan.

Hiroshima-destruction_1945.jpg« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage » disait déjà Jaurès. Aujourd'hui la France est l'un des principaux exportateurs d'armes, fait la guerre dans le Sahel, se veut le gendarme de l'Afrique de l'Ouest, protège les dictateurs et dépense sans compter dans l'arme nucléaire et la mise en coupe réglée des pays détenteur d'uranium.

Paix, climat, justice sociale, santé : sur tous ces sujets, ce pouvoir étatique a privilégié une gestion autoritaire au service de quelques-uns avec le réarmement, la loi de sécurité globale, la loi climat dérisoire au regard des enjeux et des propositions démocratiques, le projet de casse des retraites et la diminution des indemnités de perte d'emploi, l'état d'urgence sanitaire, la mise en place d'un conseil de défense, l'instauration du passe sanitaire d'exclusion et de contrôle social, la répression de toutes les contestations, ...

Ensemble disons et exigeons : Pas d'argent pour les énergies fossiles / Arrêt immédiat des subventions et des investissements bancaires dans les entreprises carbonées (tel Total) / Sortie de  l'OTAN  et des traités de libre-échange / Troupes françaises hors d'Afrique / Ratification par la France du Traité d'interdiction des Armes nucléaires adopté le 7 juillet 2017 par l'ONU / Stop au nucléaire civil et militaire

PEPS 84 et  CAN 84