_

La plainte d'Areva (voir ici) pour bâillonner la liberté d'expression des antinucléaires ne sera finalement pas plaidée à l'audience du 30 août prochain. Ce jour là sera fixée une autre date*... Quand ? : nul ne le sait encore. Conséquence : pas de rassemblement devant le palais de justice de Paris ce 30 août. Il faut donc se réserver pour plus tard en continuant à agir sur le terrain contre ce monstrueux lobby.

Au moment ou les ex-fleurons de la destruction atomique Areva et EDF sont en déconfiture, ou le C.E.A l'actionnaire majoritaire de ces bras armés tente par tous les moyens d'avancer ses pions sordides : l'heure n'est pas à relâcher la vigilance et l'action. A l'image des résistants de Bure : ne pas laisser le champs libre aux "fous de l'atomisme" est un impératif moral.

Nucléator ne fera pas sa loi et ne nous bâillonnera pas!

__

* Engorgement du tribunal et des affaires de plainte en diffamation obligent...