__

2016-06-08_Avignon_Forum-social-citoyen_Convergence-nationale_CAN84_02.jpgCette après-midi là, après des ateliers consacrés aux traités en cours d'élaboration par les patronats d'Europe avec ceux des Etats-Unis et du Canada (Tafta, Ceta) et avant l'Assemblée générale unitaire de fin de journée, la vedette du débat-rencontre était tenue par l'ancien inspecteur du travail Gérard Filoche et par le secrétaire départemental de la CGT en Vaucluse. Autour du thème de l'emploi, de la loi anti-travail et du programme du Conseil National de la Résistance de 1945 qui permit les avancées sociales et démocratiques que nous connaissons aujourd'hui. Et tant remises en cause.

IMG_20160709_191748.jpgEtait prévue aussi la venue de la Fédération nationale de l'Energie CGT qui, auparavant, avait fait savoir qu'elle refusait la présence... des antinucléaires ! Singulière conception du débat, de la rencontre, de la convergence des luttes. Et comme la Coordination antinucléaire du sud-est et le CAN-Vaucluse sont une donnée incontournable des luttes en Provence et notamment en Avignon, leur simple présence à fait fuir des dirigeants syndicaux quelques peu empêtrés dans une collaboration endémique avec le patronat de la destruction atomique. Un antinucléaire rappela encore une fois que le CAN84 propose chaque année depuis 2011 aux syndicats du nucléaire et aux élus du personnel une rencontre afin d'envisager ensemble l'avenir et abattre le mur dressé par le patronat atomiste entre les travailleurs du secteur et la population, défendre la vie contre les méfaits de la radioactivité. Proposition et appel méprisés jusqu'à ce jour.

2016-06-08_Avignon_Forum-social-citoyen_Convergence-nationale_CAN84_Nuit-Debout_00.jpgAprès plusieurs interventions de personnes en luttes venues de Drôme, d'Ardèche, des Bouches-du-Rhône, de Vaucluse, de Normandie,... qui interpellèrent notamment sur la nécessaire émergence d'une nouvelle démocratie, réelle et concrète pour tous et toutes, l'intervention du CAN84 s'inspirant de l'esprit des aîné-es entrés en Résistance et du programme du CNR, s'articula autour de l'urgence absolu de se libérer du  joug du plus puissant patronat de la planète : celui de l'atomisme militaire et civil. Urgence à libérer le pays et la population des chaînes du nucléaire, des atteintes quotidienne à la santé et à la vie par les rejets radioactifs permanents des installations d'Areva-CEA-EDF, de la domination et de la terreur de l'arme atomique sur les peuples de la Terre. 

2016-06-08_Avignon_Forum-social-citoyen_Convergence-nationale_CAN84_03.jpgQuestionnant sur le cadre idéologique dans lequel les dominants enferment toute tentative de lutte et obligent à être en permanence sur la défensive et à courir après le mauvais coup perpétré, le CAN84 a invité les participants à s'affranchir intellectuellement et pratiquement de cette pression et à envisager d'autres formes de luttes. D'insoumission et pour porter des coups réels à l'adversaire. A l'image de l'esprit du Conseil National de la Résistance...