__

Quelque chose est en train de bouger en France, comme une énergie de renouveau, une aspiration à secouer la torpeur dans laquelle le pays a été plongé depuis plusieurs décennies. L'injustice et le renoncement, la soumission et la peur commencent à ne plus être à l'ordre du jour. L'aspiration à se réapproprier sa vie et à élaborer de nouvelles valeurs débarrassées du passéisme de la domination des uns sur les autres et de l'exploitation capitaliste perce le conformisme ambiant. La parole se libère, l'espoir renaît, les projets se dessinent, la vie bouillonne, les idées fusent, l'envie de faire collectivité humaine s'affirme.

2016-04-09_CAN84_Nuit-Debout_01.JPG 2016-04-09_CAN84_Nuit-Debout__03.JPG

Nul ne sait encore ce sur quoi ce mouvement de contestation du vieux monde en décrépitude, ce printemps sociétal en élaboration, pourrait déboucher. Car le projet commun s'élabore au fur et à mesure, à l'unisson des autres "nuits debout" qui se mettent en place un peu partout dans le pays. Une certitude : rompre avec la délégation de pouvoir et l'octroi monarchique à des élus de la décision, faire vivre une démocratie permanente ou chacun-e est à la fois force de proposition, d'action et de contrôle.

2016-04-09_CAN84_Nuit-Debout_05.JPGLes antinucléaires du CAN84 étaient naturellement présents, riches de leurs expériences à partager de luttes contre le plus puissant lobby dominateur du pays. Riches de leur mode organisationnel horizontal, sans chef ni appropriation de pouvoir, sans lutte d'égo ou de places dorées, sans double-discours politicien. Riche de cette démarche visant à lier en permanence réflexion, élaboration et action, sans recherche d'un illusoire consensus ou d'une majorité excluant une minorité. Pour mettre un terme définitif à la forme la plus barbare du système d'oppression sur les peuples et de terrorisme institutionnel qu'est le nucléaire civil et militaire.

Un flyer était distribué invitant chacun-e à participer le 26 avril prochain à la commémoration du 30ème anniversaire/dénonciation de la catastrophe atomique de Tchernobyl et à la soirée ciné-débat "Welcome to Fukushima" du 21 avril au cinéma Utopia d'Avignon.

à suivre...