__
«  Depuis 4 ans déjà nous vous proposons régulièrement de se rencontrer afin de mettre en commun notre intelligence collective pour tourner définitivement la page de la destruction atomique, protéger la planète et la vie tout en garantissant notre avenir commun et votre emploi. (cf nos courriers*)

2013-05-29_Greve-salaries-Tricastin_Areva-Mafia.jpgJusqu'à présent vous avez refusé systématiquement notre proposition alors que nous vous invitions à abattre le mur artificiellement créé par le lobby nucléaire entre vous et le reste de la population. Nous l'avons regretté voyant clairement cette autre réalité : l'inéluctable fin de l'ère nucléaire.

Nous vous disions que nos propos ne vous feraient certainement pas plaisir mais qu'ils étaient aussi  pour vous, dans la lucidité, une planche de salut.

La situation actuelle de « faillite » d'Areva et de sur-endettement durable d'EDF, l'effondrement continu de leurs cours boursiers depuis des années, la fuite en avant du CEA dans des projets illusoires mortifères dévoreurs de masses financières colossales et techniquement criminels, les incidents à répétition avec victimes et contaminations en France sur les installations nucléaires et autour, les catastrophes mortelles en cours en différents endroits de la planète, les morts les blessés les malades du nucléaire civil et militaire, tout cela représente de notre point de vue une occasion inespérée de penser et d'agir autrement. Ne plus s'accrocher à de vieilles lunes.

2015-05-01_1ermai-Avignon_01B.jpgNous vous alertions déjà en 2011 (et depuis lors de nos « marches pour la vie » s'arrêtant devant vos sites pour dialoguer avec vous salariés) sur l'inéluctable déclin du secteur nucléaire, sur ses méfaits sanitaires et ses catastrophes mortelles, sur l'impérieuse nécessité de mettre un terme à ce crime organisé et cette menace permanente sur les territoires et la vie, sur l'urgence pour les salarié-es à exiger de leurs directions des formations de reclassement et de reconversion de haut niveau dans les secteurs d'avenir.

Nous le savons : pour maintenir son taux de profits, le capital sacrifie un  jour ou l'autre et sans sourciller les secteurs et activités qui hier lui rapportaient suffisamment ; délocalise pour gagner encore plus sur le dos des salariés, oppose les exploités entre-eux (salariés en activité/salariés privés d'emploi, salariés du privé/salariés du public, salariés d'ici/salariés d'ailleurs), sur-exploite les ressources naturelles par une prédation colonialiste, intègre à son idéologie consumériste et de co-gestion sordide de l'exploitation humaine ceux qui sont contraints de se vendre pour subsister, distribue des miettes pour maintenir son emprise sur les différentes catégories sociales.

Ce fut le cas ces dernières décennies des mines, du textile, de la sidérurgie et de bien d'autres secteurs. C'est aujourd'hui le tour du « nucléaire ».

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Avignon_Roquemaure_Bagnols_Marcoule_029.JPGFaillite économique, faillite financière, faillite technologique, faillite sociale, faillite environnementale, faillite sanitaire, faillite morale : rien, plus rien ne justifie aujourd'hui l'existence du nucléaire et du principe de la destruction atomique.

Certes la bombe atomique et la dépassée stratégie de dissuasion nucléaire poussent l'Etat, gangrené par des intérêts privés et des castes élitistes, à persévérer dans l'obscurantisme et une conception caduques des rapports internationaux à l'heure où les menaces ne sont plus des « états ennemis » sur lesquels lancer une bombe nucléaire hypothéquant la poursuite de la vie sur notre petite planète Terre. L'existence et l'activité des sites nucléaires représentent la menace permanente et principale.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Bollene_Tricastin_012.JPGQui peut accepter de se faire complice d'une telle stratégie barbare ? Sur le dos des peuples ? En participant à la destruction de la planète ? Ils nous semble que nos vies et celles de nos enfants valent plus que leurs profits et la sur-consommation d'objets matériels et de possessions dans laquelle ils nous enferment par un contrôle et un espionnage toujours plus poussé de nos existences et de nos vies privées individuelles et collectives, par la répression.

Nous vous tendons donc la main, vous proposons une rencontre, dans la conscience et la Résistance, pour faire cesser le crime et empêcher l'apocalypse nucléaire, pour notre avenir commun

* notre tract en direction des salariés du nucléaire et nos propositions 2011-2012-2013-2014