__

" Tant que Areva et les autres fanatiques de la destruction atomique, continueront jour et nuit à nous détruire, nous continuerons à les combattre et à dénoncer l'emprise qu'ils exercent sur les élu-es et sur la vie démocratique ". Le leitmotiv des antinucléaires est clair et direct. Il va falloir que les dominants se fassent à l'idée que leur règne théocratique techno-scientiste trouve en face une expression libre et une liberté de ton sans compromis . Un signe adressé aussi à ceux qui, jouant les institutions tout en se réclamant du changement et de l'humain, accompagne l'exploitation et le crime.

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_argent-sale_Areva_01.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_argent-sale_Areva_02.JPG

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_argent-sale_Areva_03.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_04.JPG

Ainsi, à l'occasion de la réunion du Conseil municipal d'entre les deux tours des "départementales" où siègent ceux qui - du FN au PS en passant par l'UMP, le PCF ou Europe-Ecologie - ont vendu leur âme au diable, les antinucléaires sont à nouveau intervenus. Toujours de manière pacifique mais sans concession. Afin que s'arrête définitivement les installations dealers, pourvoyeuses de radioactivité, de dégâts sanitaires, de contaminations, de morts.

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_04B.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_05.JPG

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_06.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_07.JPG

Étonnant manège de ceux et celles qui, fiers de leurs écharpes tricolores et des émoluments qui vont avec, gravissaient ce soir le tapis rouge "siglé" du nom de leur maître. Leur danse macabre s'opérait sous les auspices d'un vampire et se développait sur un sol jonché de billets d'argent sale. Cet argent distribué par le lobby nucléaire tant à des collectivités territoriales qu'à des associations peu regardantes de la provenance. L'argent du silence ? tandis qu'à quelques pas de là se débattent dans d'atroces souffrances les victimes de la radioactivité...

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_08.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_09.JPG

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_11.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_10.JPG

L'objectif du CAN84 est toujours le même : conduire les élu-es à "comprendre qu'ils ont failli à leur mission de protection sanitaire de la population et des territoires" et donc de "rompre la convention passée avec la fondation Areva en échange de quelques picaillons". Et même de s'engager plus loin en adoptant un vœu ou une motion en faveur de la fermeture immédiate, inconditionnelle et définitive des installations nucléaires de la vallée Rhône-Durance (et plus largement de France... si ils le souhaitent).

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_12.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_13.JPG

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_14.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_15.JPG

La persévérance déployée par les antinucléaires pour briser l'omerta du plus puissant patronat civil et militaire et informer, sans relâche, la population est  plus que validée. Validée par l'actualité qui révèle la gabegie financière d'Areva et ses 5 milliards de perte et la chute vertigineuse de ses "actions" en bourse (- 52%).

Nul doute que le lobby nucléaire et l’État à son service vont présenter dans peu de temps l'ardoise aux contribuables. D'autant qu'Areva ne manquera pas d'entraîner dans sa dégringolade sa "maison mère" détentrice de plus de 54% de son capital (le Commissariat à l’Énergie Atomique) et d'exploser un peu plus la dette de l’État détenteur de près de 25% du capital. Tout en jetant sur le carreau des centaines voire des milliers de travailleurs et en laissant à nos enfants et petits-enfants (et à plus de 300 générations à venir) leur million de mètres cube de déchets nucléaires mortels. Alors on continue ou on arrête ?

2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_15B.JPG 2015-03-25_CAN84_Avignon_Conseil-Municipal_Vampire-Areva_16.JPG

__

la presse en parle :

logo_Avi-City-local.jpg        2015-03-26_presse_le-dauphine_CAN84_avignon_mairie_01JPG.jpg

Citylocal news : "Devant l'Hôtel de ville, comme à chaque conseil municipal, des membres du CAN 84 (coordination anti-nucléaire) font le comité d'accueil pour attirer l'attention des élus sur leur combat. Leur imagination pour trouver à chaque fois de nouvelles "mises en scène" pour attirer l'attention n'a d'égal que leur pugnacité à combattre le nucléaire. Cette fois-ci, ils ont déroulé un tapis rouge estampillé Areva et collé dessus des billets factices de 500 € "argent sale". Au verso, un texte remerciant "les élus de se soumettre à l'emprise d'Areva, en collaborant à la destruction de la santé et de la vie, à la contamination des territoires, de l'air et de l'eau".