__

Pas question que les élu-es qui reçoivent l'argent du crime sanitaire nucléaire continuent leur petit train-train sans que la conscience de leur acte de complicité nocive ne les poursuive et hante leurs nuits.

2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-01.JPG 2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-02.JPG

Les militants du Collectif antinucléaire de Vaucluse ont interpellé tou-tes les élu-es avignonnais-es à l'occasion de leur réunion du conseil municipal du mois de février. Un billet de 500€ barré de la mention "argent sale" et d'un texte fustigeant l'accord conclu entre la municipalité et Areva leur est remis avant leur entrée dans l'hôtel de ville. Au  dos de ce faux billet, un texte d'Areva remercie les élu-es pour leur soumission tandis qu'un autre texte exprime le dégoût des petits avignonnais dont les copains au Niger et à Fukushima sont en train de subir l'horreur des radiations radioactives.

Areva_argent-sale_billet-500-couleur-Recto.jpg Areva_argent-sale_billet-500-couleur-Verso_texteNB.jpg

Honteux, certain-es élu-es s'engouffrent à grandes enjambées sous le porche de la mairie en tentant d'échapper aux regards accusateurs, d'autres, habitué-es à présent à la présence systématique des militants du CAN84 prennent en main les billets avant de s'apercevoir qu'ils sont faux et mettent en accusation leur attitude (voir article), un élu excité d'extrême droite tente de violenter une militante qui lui tend le miroir de sa collaboration avec Areva, d'autres encore ayant lu de loin la banderole "Merci Areva pour ton argent sale, signé la municipalité" espèrent, sans succès, se faufiler sans se faire voir.

2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-03.JPG 2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-04.JPG

Les passants s'arrêtent devant les photos des petits japonais victimes de la barbarie nucléaire. Une pancarte "No more Fukushima" interpelle les touristes asiatiques de passage dans la cité des papes. Chacun exprime son effroi et manifeste aux militants antinucléaires ses encouragements par de petits signes de la main. Ils photographient l'action pour rapporter  au pays du soleil levant la trace qu'ils ne sont pas oubliée, que quelque part en Europe et en France, d'autres voix amies et solidaires leurs répondent. Et se battent d'arrache-pied contre le crime atomique. Au moment même ou, fanatisé à l'extrême et en quasi faillite, Areva tente d'expédier à nouveau au Japon son terrifiant Mox radioactif pour faire pression sur ce pays qui, depuis 4 ans, à mis à l'arrêt la quasi totalité de ses installations nucléaires.

2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-05.JPG 2015-02-17_CAN84_Avignon-Areva_aregnt-salle-06.JPG

Une nouvelle fois, le réel cruel à fait irruption au cœur même de la cité et d'une assemblée délégataire, bousculant l'ordonnancement convenu d'un jeu prétendument "démocratique" mais bien soumis aux exigences des fauteurs de morts et de l'indignité humaine.

__

la presse en parle :

2015-02-18_Presse_Le-Duohine_action_CAN84_mairie-Avignon.jpg