__

Ce jeudi 5 juin, la terre a de nouveau tremblé dans la Vallée de l'Ubaye, en début de soirée. Le séisme d'une magnitude de 3,1 sur l'échelle de Richter fait suite à celui du 7 avril dernier d'une magnitude de 4,8 sur l’échelle de Richter. L'épicentre est encore situé près de Jausiers et de Barcelonnette. En avril le tremblement de terre avait été ressenti jusqu'à Nice, Marseille et Grenoble. Il avait causé essentiellement des dégâts matériels dans la Vallée de l'Ubaye.

2014-06-05_CAN84_seisme_Alpes-Haute-Provence_Tricastin_Cadarache.jpgDeux mois plus tard, c’est donc un séisme de plus faible magnitude qui a sévit sur les coups de 19h06 , identifié à une profondeur de 5 km selon le ReNaSS (Réseau national de surveillance sismique). L’épicentre est précisément situé à 3 km de La Condamine, 5 km de Jausiers et 10 km de Barcelonnette. Plusieurs séismes annonciateurs avaient été ressentis les jours précédents déjà dans l’Ubaye : de magnitude de 2,2 sur l’échelle de Richter le 4 juin, et un autre d’une magnitude de 2 le 3 juin.

Avant leur annonce officielle d'autres secousses sismiques avaient été perçues par des habitants résidents au pied du Mont Ventoux en Vaucluse à environ 110 kilomètres de l'épicentre. Autant dire que le tremblement de terre a du affecter également les sols du côté des sites nucléaires de Cadarache (Bouches-du-Rhône), Tricastin (Vaucluse-Drôme) et Marcoule (Gard), tous situés sur des failles sismiques. Mais les autorités demeurent muettes comme carpe sur les incidences ayant pu affecter les installations.